Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:11

Histoire de la mère (s) du douzième Imam Al Mahdi (Dfr)


"Voici donc que certain jour, l'Imam Ali Naqi l'envoya chercher par son serviteur Kafur. Lorsqu'il eut pris place devant l'Imam, celui-ci s'adressa à lui en termes solennels: "O Bashar! Tu es notre ami. Toi et les tiens avez toujours professé le même dévouement aux membres de la famille du Prophète. je veux te faire l'honneur d'un privilège tel qu’il te conférera un rang d'amitié sans précédent parmi nos chiites. Je vais te confier un secret et t'envoyer en mission pour ramener ici certaine jeune fille." Là-dessus, l'Imam rédige de sa propre main une lettre en grec, y oppose son sceau, la place dans une bourse de cuir rouge avec la somme de deux cent vingt dinars, et donne à Bashar les instructions suivantes. Il va se rendre à Baghdad. Il sera à telle heure sur la rive du fleuve, au port ou accostent les navires transportant les captives. Il n'y aura la, sur le quai, comme acquéreurs éventuels, que des agents du khalife abbasside. Bashar devra passer toute la journée à observer de loin les événements sur un navire appartenant à un certain Amr ibn Yazid. A un moment donné, il remarquera que celui-ci montre aux acquéreurs une jeune fille ayant telle et telle caractéristique. Elle portera un double vêtement de soie pour éviter le regard et le contact de la main des hommes. 'Tu l'entendras s'exclamer à voix haute, en langue grecque, de dessous son voile fragile. Sache que ce qu'elle dira c'est ceci: "Maudit soit l'homme qui dévoilera mes sourcils!" Alors l'un des hommes, ému par la chasteté de cette jeune fille, dira son grand désir de l'acquérir. mais elle lui dira: "Même si tu possédais toute la gloire et la richesse de Salomon, fils de David, je n'éprouverais jamais d'amour pour toi. Prends donc garde de gaspiller ta fortune".Le patron du navire, ne voulant pas lui faire violence, avouera son extrême embarras; il faut tout de même en finir. " pourquoi cette hâte? lui dira-t-elle. Il faut que je choisisse moi-même celui qui m'acquerra, afin que mon cœur trouve la paix dans la confiance et la fidélité que j'aurai envers lui."

" A ce moment-là, O Bashar, avance-toi près de Amr ibn Yazid et dis lui: je sui porteur d'une lettre en langue et écriture grecques, rédigée par un homme noble; elle montre sa générosité, sa loyauté et sa libéralité. Donne cette lettre à cette jeune fille; qu'elle la médite et qu'elle comprenne le caractère de celui qui l'a écrite. Si elle ressent de l'inclination pour lui et en est satisfaite, je suis son représentant qualifié pour traiter en son nom. " Tout se passe comme l'avait annoncé l'Imam en s'exprimant au futur, et Bashar se conforma à toutes les instructions reçues. Quand la jeune fille eut lu la lettre écrite par l'Imam, elle poussa involontairement une grande exclamation et déclara au propriétaire du navire que s'il refusait de la céder à l'auteur de cette lettre, elle était prête à se donner la mort. Mais le dénouement est conforme à son désir, et Bashar n'a plus qu’à conduire la jeune fille à sa résidence à Baghdad, avant de repartir avec elle pour Samarra. Il remarque qu'elle est toute souriante et heureuse, et que fréquemment elle retire la lettre de son sein pour la porter à ses lèvres, à ses yeux, à ses sourcils. Il ne peut s'empêcher de lui dire:je m'étonne de ton comportement; tu portes à tes lèvres une lettre dont tu ne connais pas l'auteur! Mais a elle de lui dire: "O homme faible et peu de foi! Puisse la connaissance du rang spirituel des Enfants du Prophète dissiper les doutes de ton cœur."

Maintenant nous allons entendre le récit merveilleux. Nous remarquerons, dès le début, que la généalogie de la jeune fille correspond bien à ce qu'exige initialement la récurrence continue du plérome des douze. la jeune fille poursuit en effet: " sache qu'en vérité je suis une princesse. Je suis la fille de yeshu'a, fils de l'empereur de Byzance. Ma mère est une descendante des apôtres du Christ; sa lignée remonte a Sham'un (simon-pierre), le wasi (héritier spirituel, Imam) du seigneur Christ. « Je vais te raconter mon extraordinaire histoire. Mon grand-père, l'empereur, voulait me faire épouser son neveu. J’avais treize ans. Il réunit dans son palais une importante assemblée. Des clercs et des moines, trois cents personnes ; des membres de la haute noblesse, sept cents personnes, des officiers et des chefs de l’armée ainsi que de la noblesse rurale, quatre mille personnes (donc cinq mille personne en tout). Dans l’enceinte du palais, il fit ériger, au sommet de quarante degrés, un trône incrusté de joyaux et de toutes espèces de pierres précieuses. Il fit asseoir son neveu sur ce trône, et tout autour on disposa un grand rassemblement d’icônes (idoles). Les prêtres chrétiens se tenaient devant ce trône avec un suprême respect. On ouvrit les évangiles ; mais soudain, voici que les idoles s’effondrèrent et que les colonnes du trône volèrent en éclats. Mon cousin fut précipité à terre avec le trône et s’évanouit. Alors les grands et les notables furent saisis de crainte, leur visage était altéré par l’effroi. Le principal d’entre eux déclara : O roi ! épargne-nous de faire face à ces présages funestes, car un pareil événement porte en soi l’indice du déclin et de la disparition de la religion chrétienne. Mon grand-père, profondément troublé par l’événement, donna ses ordres : remettez debout les colonnes du trône. Rassemblez les icônes à son sommet. Ramenez près de moi mon infortuné neveu pour que je célèbre son mariage avec cette jeune fille et que ces funestes présages se détournes loin de nous. Mais au moment ou pour la seconde fois prenait place en assemblée celui qui en était l’ornement, la même catastrophe se reproduisit. Cette fois, les gens épouvantés se dispersèrent de tous cotés. Mon grand-père l’empereur, soucieux et triste, renonça et se retira dans ses appartements privés. »


« la nuit qui suivit ces événement, déclare la jeune fille à Bashar, voici que dans le monde des vision je vis le seigneur Christ avec le groupe de ses apôtres, à l’intérieur du palais de l’empereur, à la place même ou, la veille, avait été érigé le trône ; à cette même place, ils érigèrent une chaire (minbar) toute de lumière. A ce moment-là, voici que Mohammad, son wasi et le groupe de ses enfants glorieux (c’est-à-dire les saints Imams) firent leur entre&e dans le palais. Alors le Christ s’étant avancé à sa rencontre, embrassa le Prophète Mohammed. Celui-ci de dire : « O Esprit de Dieu ! je suis venu pour te demander la princesse, fille de ton chef sham’un (Simon-Pierre), pour mon propre fils. Et du geste il montra l’Imam Hassan ‘Askari. Christ ayant regardé longuement Sham’un, lui dit : « Honneur insigne et noblesse sont venus à toi. Noué donc ce lien entre ta propre famille et la famille de Mohammed. Et Sham’un de dire : c’est chose faite. Alors, voici que tous ensemble (Mohammad et ses Imams, le Christ et ses Apôtres) gravirent jusqu’au sommet les degrés de la chaire de lumière ; et là, Mohammed prononça un prône magnifique pour célébrer l’union nuptiale de son fils et de moi-même, notre union dont Mohammad et ses enfants (les saints Imams) et les apôtres du Christ furent tous ensemble témoins. » La jeune byzantine continua ainsi son récit : « Lorsque je m’éveillai de ce songe, je pris peur ; je me gardai d’en faire le récit, de crainte que mon père et mon frère ne me tuent. Je gardai donc mon secret sans en parler à personne tant et si bien que l’amour de l’Imam Hassan ‘Askari ne cessa de croître en mon c½ur, jusqu’à m’empêcher de prendre la moindre nourriture ni breuvage. Je maigris, tombai malade, et endurai grande souffrance. Il ne resta aucun médecin dans les villes de l’empire que mon père n’eut consulté sur les moyens de me guérir.

Un jour que mon père était désespéré, il me dit : « O lumière de mes yeux ! Y a-t-il dans ton cœur un désir que je puisse satisfaire ? Je lui dis : les portes de la joie sont closes devant moi. Pourtant, si tu libères les prisonniers musulmans il y a espoir que le Christ et sa mère me viennent en aide. Lorsque mon père eut exaucé mon désir, je manifestai quelques renouveau de santé et recommençai à m’alimenter.

Quatorze nuits plus tard, j’eus un autre songe. Voici que la souveraine de l’humanité féminine, Fatima l’Eclatante, me rendit visite, Maryam, ave c mille jeunes filles d’entre les houris du Paradis, l’accompagnait. Alors Maryam me dit : voici celle qui est la reine des femmes et la mère de ton époux, l’Imam Hassan ‘Askari. Je saisis le bord de sa robe et me mis à sangloter. Je me plaignis que l’Imam hassan agisse si cruellement en me refusant sa vue. Mais Sa Seigneurie (Fatima) me dit : Comment mon enfant pourrait-il venir te voir, tant que tu fais de Dieu plusieurs dieux, en persistant dans la religion chrétienne ? voici ma sœur Maryam. Elle c’est rendue libre pour Dieu, en s’affranchissant de la religion que tu professes encore. Si tu désires etre un objet de complaisance à l’égard de Dieu, de Maryam, et du Christ, et si tu désires voir l’Imam Hassan ‘Askari, alors prononce : J’atteste qu’il n’y a point de dieu hormis Dieu, et que Mohammed est l’envoyé de Dieu. Lorque j’eus prononcé ces deux paroles excellentes, voici que Fatima, la reine des femmes, m’attira contre elle et m’embrassa étroitement. Elle me dit : maintenant attends la visite de mon enfant, je vais l’envoyer près de toi.

« ...Lorsque je m’éveillai, ma langue articulait encore les deux paroles excellentes, et j’étais dans l’attente de rencontrer mon Imam. Lorsque la nuit fut venue et que de nouveau je fus partie pour le monde des visions, voici que le soleil de la beauté de Sa Seigneurie se leva. Je lui dis : » O mon aimé ! Après que ton amour a fait de mon cœur son captif, pourquoi m’avoir refusé jusqu ‘ici la vue de ta beauté ? Et lui de me dire : Si je fus si long à venir te rejoindre, c’est parce que tu faisais de Dieu plusieurs dieux. Maintenant que tu es devenue une mouslima, chaque nuit je serai près de toi, jusqu’au moment ou Dieu nous fera nous rencontrer, toi et moi, à découvert et sans voile, et à notre séparation fera succéder notre réunion. Alors, depuis cette nuit-là jusqu’à maintenant, pas une seule nuit ne passa sans que mon aimé n’apportât en remède à la souffrance de la séparation, le breuvage de l’union. »

Tel est le secret don Bashar, homme de confiance des saints Imams,devient ici le confident. Il est familier avec les circonstances surnaturelles de la vie ; ce n’est pas celles-ci qu’il met en doute . C’est une question toute matérielle qui le préoccupe : « comment as-tu fait, demande-t-il à la jeune fille, pour tomber parmi les captives ? – Certaine nuit, lui dit-elle, l’Imam Hassan ‘Askari m’avait informé que mon grand-père, l’empereur, allait lancer une armée en campagne contre les musulmans. Il me suggéra de me déguiser pour ne pas être reconnue, de me faire accompagner de quelques-unes de mes femmes et de suivre l’armée à quelque distance. Ainsi fis-je. Bientôt la chance voulut qu’une avant-garde de musulmans nous rencontra et nous fit captives. Et mon affaire a pris la tournure que tu vois. Personne hormis toi ne sait que je suis la fille de l’empereur de Byzance. Un shaykh a qui j’étais échue en partage lors de ma capture, me demande mon nom. Dépouillant mon vrai nom, je lui répondis : je m’appelle Narcisse (Narkès)

Devant la merveilleuse histoire de celle qui, appelée surnaturellement à devenir la compagne d’un Imam, s’est exposée par amour pur au destin de captive, Bashar ne peut que garder un silence respectueux. Pourtant une dernière question le préoccupe, toute pratique encore ; aussi ose-t-il l’exprimer : « tu es Grecque : comment se fait-il que tu saches si bien la langue arabe ? » Narcisse lui explique : « Mon père était très soucieux de me faire donner une haute culture ; il me confia aux soins d’une femme qui était très experte en diverses langues ; matin et soir elle me donna des leçons d’arabe, si bien que je finis par être très versée dans cette langue. » ici s’achève ce que nous pourrions appeler le prologue au mystère de la naissance du 12ème imam. Nous allons entrer maintenant dans l’action même du mystère. Lorsque la princesse narcisse (Narkès Khatun) est présentée, à Samara, à l’Imam ‘Ali Naqi, le dialogue suivant s’engage entre eux.

L’Imam : de quelle manière Dieu t’a-t-il fait connaître la faute de la religion islamique et la faute de la religion chrétienne l’éminence du Prophète et des membres de la famille prophétique ?

Narcisse Comment te décrirai-je à toi, o enfant de l’envoyé de Dieu, quelque chose que tu sais beaucoup mieux que moi-même ?

L’Imam : je voudrais t’accueillir avec les honneurs et l’hospitalité. Veux-tu me dire ce qui aurait ta préférence ; ou bien que je t’offre en présent une somme de vingt mille dinars, ou bien que je t’annonce une bonne nouvelle s’accompagnant d’une gloire éternelle ?

Narcisse : c’est cette bonne nouvelle que je désire. Je n’ai que faire de la fortune.

L’Imam : eh bien ! que te soit annoncée la bonne nouvelle : un fils naîtra de toi dont le règne couvrira l’Orient et l’Occident, et qui remplira la terre de paix et de justice comme elle est aujourd’hui remplie de violence et de tyrannie

Narcisse : de quel époux sera cet enfant ?

L’Imam : de celui pour qui telle nuit de tel mois de telle année, le prophète Mohamd t’a demandée en mariage. Pour t’unir avec qui, le seigneur Christ et son wasi t’ont-ils accordée ?

Narcisse : pour m’unir avec ton fils l’Imam Hassan ‘Askari

L’Imam : le connais-tu donc ?

Narcisse : depuis la nuit ou entre les mains de la souveraine des femmes (fatima) j’ai fait profession d’islam, pas une nuit ne s’est passée sans qu’il se montrat à moi.- alors l’Imam appela son serviteur Kafur : va prier ma sœur, Hakima Khatun (la sage, Sophia, ou Halima, selon une variante, la clémente) , de venir. Lorsqu’elle fit son entrée, l’Imam lui dit : voici la jeune fille dont je t’avais parlé. Hakima embrassa tendrement Narcisse. Puis l’Imam lui dit : O fille de l’envoyé de Dieu ! Emmène Narcisse avec toi dans ta demeure. Instruits-la de nos traditions, enseigne-lui tout ce que doit savoir la femme de l’Imam Hassan ‘Askari, la mère du Résurrecteur.

Je te promets fidélité et soumission comme je l'ai promis a notre Prophète ô maitre du temps, ya Mahdi !!!
_________________
Ya Rabbi zidni 3elman - Les choses les puls simples snot souvent les puls compliqueés - سنهزمكم برجال حيدر
Je suis l’homme appelé "Haydar" (lion sauvage) par sa mère. Sur le champ de bataille, je viens très vite à bout de mes ennemis.
Ali (psl)

Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 09:06

Les Chretiens et La Franc-Maçonnerie

Article de Cutting Edge Ministries. Cet article peut être consulté en anglais à l’adresse suivante :

http://www.cuttingedge.org/free001a.htm



Nous espérons que tous les Francs-Maçons pourront lire ce court article, avant même de lire nos autres articles. Car il existe, à l'intérieur même de la Franc-Maçonnerie, une organisation encore plus secrète, dont la plupart des Francs-Maçons ne connaissent rien, même certains Maçons du 33e degré ! Nous vous la dévoilons ici.


Nous recevons constamment des E-mails de Francs-Maçons, qui sont très choqués de lire dans certains de nos articles que la Franc-Maçonnerie est une organisation satanique. Ils nous affirment honnêtement que ce n'est pas la situation de leur Loge. Certains affirment même être des Francs-Maçons du 32e ou du 33e degré, et disent qu'ils sont donc bien placés pour savoir ce qui se passe dans la Franc-Maçonnerie. Ils proclament donc avec assurance : "La Franc-Maçonnerie n'est pas satanique !"

Nous avons tous les deux raison ! Vous avez raison de proclamer que la Franc-Maçonnerie que vous pratiquez dans votre Loge n'est certainement pas satanique. Mais nous avons raison de dire que le cœur de la Franc-Maçonnerie est satanique, car elle œuvre puissamment pour manifester le Christ du Nouvel Age, l'Antichrist.

Vous pourriez me demander comment pouvons-nous avoir tous les deux raison ? Pour vous répondre simplement, je dirai que la Franc-Maçonnerie est une organisation cachée au sein d'une autre organisation. L'organisation intérieure connaît la vérité spirituelle de la Franc-Maçonnerie, et la défend de toutes ses forces, de toute son âme et de toute sa pensée. Tandis que l'organisation extérieure est délibérément tenue à l'écart de cette vérité, et délibérément induite en erreur par de fausses interprétations.

Description de l'organisation de la Franc-Maçonnerie.


Voyons comment l'auteur Franc-Maçon Manly P. Hall décrit cette organisation de la Franc-Maçonnerie à deux dimensions. Celle-ci comprend deux organisations distinctes. L'une est visible, l'autre invisible. Hall a été honoré par le Journal du Rite Ecossais, qui l'a appelé : "L'Illustre Manly P. Hall," en septembre 1990, ou encore "le plus grand philosophe de la Franc-Maçonnerie," ajoutant que "le monde est bien meilleur depuis qu'il existe un Manly Palmer Hall, et nous sommes devenus meilleurs après l'avoir connu et avoir connu son œuvre." Voici ce que dit Manly P. Hall :

"La Franc-Maçonnerie est une fraternité cachée dans une autre fraternité : une organisation visible cachant une fraternité invisible des élus… Il est nécessaire d'établir l'existence de ces deux ordres séparés et pourtant interdépendants, l'un visible, et l'autre invisible. L'organisation visible est une splendide camaraderie composée "d'hommes libres et égaux," qui se consacrent à des projets éthiques, éducationnels, fraternels, patriotiques et humanitaires. L'organisation invisible est une fraternité secrète, des plus augustes, majestueuse de dignité et de grandeur, dont les membres sont consacrés au service d'un mystérieux "arcanum arcandrum," c'est-à-dire d'un mystère caché." (Hall, Conférences sur la Philosophie antique, page 433).

Beaucoup d'hommes sincères sont membres de cette organisation visible, sans se douter de l'existence d'une organisation invisible au milieu d'eux. En fait, Albert Pike avait des choses à dire en ce qui concernait les "frères" de l'organisation invisible : "Comme toutes les Religions, tous les Mystères, l'Hermétisme et l'Alchimie, la Franc-Maçonnerie ne révèle ses secrets à personne, sinon aux Adeptes, aux Sages et aux Elus. Elle a recours à de fausses explications pour interpréter ses symboles, pour induire en erreur ceux qui méritent d'être induits en erreur, pour leur cacher la Vérité, qu'elle appelle la lumière, et les en écarter." (Morale et Dogmes, pages 104-105, 3e degré).

Avez-vous bien compris ces révélations fondamentales de Pike ? Après tout, la Franc-Maçonnerie est bien une religion, selon l'ordre des Mystères sataniques, de la Philosophie Hermétique et de l'Alchimie, qui sont également sataniques ! La Franc-Maçonnerie ne révèle pas ses secrets aux "frères" de l'organisation extérieure, quel que soit leur rang. Seuls les Elus de la société cachée, invisible, ont accès à la vérité. Les pauvres frères de l'organisation visible sont "nourris à la petite cuillère" ! On leur donne de fausses explications des symboles maçonniques, et on les induit sciemment en erreur ! Pour quelle raison ? Car ces pauvres gars, membres de l'organisation visible, s'ils sont induits en erreur, "n'ont que ce qu'ils méritent" !

S'il s'avère qu'un nouveau membre de la Franc-Maçonnerie vénère Jésus-Christ, il est immédiatement enfermé dans l'organisation visible, et la vérité cachée ne lui est jamais révélée. Il ne sera jamais considéré comme un adepte, un sage, ou un élu. Ces termes sont réservés aux membres de l'organisation invisible. Il fera partie de ceux à qui l'on cachera délibérément la vérité concernant les doctrines secrètes de la Franc-Maçonnerie, et à qui l'on donnera des interprétations délibérément erronées des symboles maçonniques, afin de leur faire simplement croire qu'ils connaissent la vérité.

Pike complète ainsi ses instructions pour induire délibérément en erreur les membres de l'organisation visible : "La Franc-Maçonnerie cache jalousement ses secrets, et induit intentionnellement en erreur ses interprètes prétentieux." (Ibid., page 105).

Les membres de l'organisation visible sont considérés comme faisant partie de la "masse." Celle-ci comprend 95 % de tous les Francs-Maçons. Ecoutez ce que dit Pike, à propos du fait de cacher la vérité aux "masses" : "Un esprit qui aime la sagesse et qui contemple de près la Vérité est forcé de la déguiser, afin d'induire les multitudes (c'est-à-dire vous !) à l'accepter… Les fictions sont nécessaires pour le peuple, et la Vérité devient mortelle pour ceux qui ne sont pas assez forts pour la contempler dans tout son éclat." (Ibid., page 103, 3e degré). (C'est moi qui ai ajouté la parenthèse en gras).

Si un Franc-Maçon n'est pas capable d'accepter la vérité que la Franc-Maçonnerie invisible, en réalité, adore et sert Satan, cette vérité devient "mortelle" pour lui ! C'est pour cela que des "fictions sont nécessaires," afin que les Francs-Maçons membres de l'organisation visible ne soient pas tellement accablés, s'ils en connaissaient les secrets, qu'ils quitteraient la Franc-Maçonnerie et révèleraient ces secrets au grand jour.

Un livre très récent parle aussi de ces deux organisations dans la Franc-Maçonnerie. David Ovason, astrologue célèbre, a écrit un livre publié en 1999, et intitulé : "The Secret Architecture of our Nation's Capital : The Masons and the Building of Washington, D.C." (L'architecture secrète de la capitale de notre nation : Les Francs-Maçons et la construction de la ville de Washington). Ce livre n'est pas opposé à la Franc-Maçonnerie. En fait, la préface élogieuse de ce livre a été rédigée par C. Fred Kleinknecht lui-même, Maçon du 33e degré, Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil du 33e degré, Juridiction du Sud, Washington, Etats-Unis ! En d'autres termes, les conclusions de ce livre sont particulièrement appréciées par l'un des Maçons les plus importants du monde actuellement ! Lisez ce que dit ce livre à propos des deux organisations de la Franc-Maçonnerie.

Après avoir parlé du "voyage astral cosmique en termes maçonniques," Ovason explique la signification des symboles les plus communs de la Franc-Maçonnerie : "Bromwell a injecté un profond niveau d'ésotérisme dans les symboles apparemment inoffensifs employés dans les Loges. Ces symboles sont abondamment représentés sur les tableaux et tapis employés par les Maîtres Maçons pour les expliquer aux néophytes. Ces tableaux et tapis, quand ils ne sont pas utilisés comme instruments d'éducation, restent comme symboles de la Loge, et comme symboles du chemin intérieur et du chemin extérieur de la noble profession." (Page 99). Ainsi, David Ovason admet que la Franc-Maçonnerie est composée d'une organisation "intérieure" (invisible) et d'une organisation "extérieure" (visible). Albert Pike avait effrontément déclaré que les "néophytes" recevaient un enseignement délibérément faussé sur la signification des symboles !

Bill Cooper, auteur du Nouvel Age, qui n'a rien d'un anti-Maçon, et qui n'est certainement pas Chrétien, déclare ceci à propos des deux fraternités, l'une imbriquée dans l'autre : "La plupart des membres de la Franc-Maçonnerie ne savent pas que les Illuminati sont initiés aux "secrets au cœur des secrets," ou aux "organisations au cœur des organisations," comme ils les appellent." (Behold a Pale Horse — Voici, un cheval blanc — page 79).

L'exemple parfait de cette "fraternité dans une fraternité," une invisible au cœur d'une visible, peut être trouvé dans le plus ancien document connu du Nouvel Ordre Mondial. Ce document est l'un des meilleurs exemples d'une "révélation" reçue par l'écriture automatique. Il détaille les nombreux changements que doivent subir toutes les sociétés du monde, pour que puisse se manifester le "royaume du Christ." Ce document est connu sous le nom de "Protocole des Sages de Sion." C'est un manuel de base de l'occultisme. Ecoutez ce que l'auteur surnaturel de ce document dit des deux organisations de la Franc-Maçonnerie. Cet auteur explique de quelle manière sournoise et déguisée les Illuminati vont finir par exercer leur dictature mondiale.

"C'est pour cela que nous avons inventé cette politique globale, et que nous l'avons injectée dans la pensée des Gentils, sans leur donner la moindre chance de comprendre sa signification secrète. Pourquoi ne pas atteindre par des moyens détournés ce que notre tribu dispersée ne pourrait jamais atteindre par une voie directe ? C'est ce qui a servi de base à l'organisation d'une Franc-Maçonnerie secrète, que personne ne connaît, et dont les buts ne sont soupçonnés par aucun membre du troupeau des Gentils. Nous les attirerons pour l'apparence dans l'armée visible des Loges Maçonniques, afin qu'ils aveuglent les yeux de leurs frères." (Protocole 11 — L'Etat totalitaire, paragraphe 7 — En gras dans le texte original).

Notez que cet auteur surnaturel décrit les Francs-Maçons qui sont membres de la Fraternité externe, visible, comme constituant le "troupeau des Gentils." Ils ont été délibérément attirés dans la Franc-Maçonnerie "pour l'apparence," et afin "qu'ils aveuglent les yeux de leurs frères." Il semble que les Maçons de la Fraternité Invisible n'aient pas beaucoup de considération pour ceux de la Fraternité Visible !

Nous ne devrions donc pas être surpris de voir Albert Pike appeler les Frères Visibles des "interprètes prétentieux," alors qu'ils s'efforcent simplement d'apprendre la signification des symboles de leur Loge !

Je le dis en passant à ceux d'entre vous qui avez tenté de me convaincre qu'Albert Pike serait discrédité aujourd'hui, lisez ce que David Ovason écrit à propos de Pike, dans son livre cité plus haut :


"Albert Pike, sans doute l'ésotériste le plus profond des Etats-Unis…" (Page 31).


"Albert Pike était un profond érudit dans certains domaines…" (Page 92).


"Le docte Albert Pike…" (Page 366).


"Pike mourut dans ses appartements, situés dans le temple, le 2 avril 1891. Sept années plus tard, le Congrès vota la construction d'un mémorial en son honneur… La statue est imposante. Plus grande que nature, la statue de Pike se dresse sur un haut piédestal. A ses pieds se lamente une femme qui représente l'esprit de la Franc-Maçonnerie." (Page 321).

Rappelez-vous que ce livre était chaleureusement recommandé par C. Fred Kleinknecht, Maçon du 33e degré ! Manifestement, si Kleinknecht éprouve une telle considération pour Albert Pike, tous ceux qui ont tenté de me convaincre du contraire ont besoin de s'expliquer avec M. Kleinknecht. En vérité, Pike incarne bien aujourd'hui encore la Franc-Maçonnerie.


Un court paragraphe d'un autre livre de Manly P. Hall définit parfaitement ce qui constitue le cœur et l'âme de la Fraternité Invisible de la Franc-Maçonnerie :

"Quand un Maçon apprend que la signification du guerrier sur la planche représente en fait une dynamo dégageant une puissance vivante, il connaît le mystère de sa noble profession. Les énergies bouillonnantes de Lucifer sont dans ses mains. Avant qu'il puisse commencer à avancer et à s'élever, il doit prouver qu'il est capable d'utiliser correctement ces énergies." (The Lost Keys To Freemasonry — Les clefs perdues de la Franc-Maçonnerie — publié par Macoy Publishing and Masonic Supply Company, Inc., Richmond, Virginia, 1976, page 4.

Le Journal du Rite Ecossais avait déclaré en 1990 que Manly P. Hall était le "plus grand Philosophe de la Franc-Maçonnerie." Un Franc-Maçon du 32e degré m'a écrit pour me dire qu'il n'avait jamais entendu parler de Manly P. Hall. Vous pouvez vous-même constater que son livre a été publié par une Maison d'Edition Maçonnique. La seule raison pour laquelle ce Franc-Maçon de haut rang n'a jamais entendu parler de Manly P. Hall, est que Hall était un dirigeant de la Fraternité Invisible, alors que ce Franc-Maçon n'est qu'un membre de la Fraternité Visible !

Un autre Franc-Maçon du 33e degré, Foster Bailey, a poussé sa femme, Alice A. Bailey, dans la Maçonnerie féminine, dont elle est devenue une principale dirigeante. Alice Bailey a également dirigé la Société de Théosophie entre les années 20 et le début des années 50. Elle fut un auteur prolifique, et reconnaissait qu'elle était un "canal" d'expression d'un esprit qui s'appelait le Maître D.K. Elle a également reçu des révélations significatives à propos de cette Franc-Maçonnerie intérieure et invisible.

"Il n'y a aucune séparation entre l'Eglise Une et Universelle, cette partie invisible de la Franc-Maçonnerie, et les cercles les plus secrets de toutes les Sociétés Esotériques" (Bailey, L'extériorisation de la Hiérarchie, page 513).

Bailey explique en fait que tous ceux qui accèdent à cette Franc-Maçonnerie intérieure et invisible, qui constitue bien l'Eglise Universelle de l'Antichrist, sont en parfaite communion avec tous ceux qui appartiennent au noyau secret de toutes les Sociétés Esotériques du monde.

Mais Bailey fait une déclaration encore plus forte, à propos du cœur de la Franc-Maçonnerie invisible : "Le Mouvement Maçonnique est le gardien de la loi. Il est la Maison des Mystères, et le siège de l'initiation. Il détient dans son symbolisme le rituel de la Divinité, et préserve dans son œuvre picturale la voie du salut. Les méthodes de la Divinité sont démontrées dans ses Temples. Le monde peut avancer sous le regard de cet Œil auquel rien n'échappe. La Franc-Maçonnerie est une organisation bien plus occulte qu'on peut l'imaginer. Elle est destinée à être l'école de formation des futurs occultistes les plus évolués." (Bailey, Ibid., page 511).

Les mots employés par Bailey, "occulte," "secret," "invisible," nous permettent de comprendre qu'elle parle en fait de la partie intérieure et invisible de la Franc-Maçonnerie. Non seulement cette Fraternité Invisible existe bien, mais elle est destinée à être "l'école de formation des futurs occultistes les plus évolués" ! !

C'est cela la Franc-Maçonnerie Invisible, dont on vous a caché pendant si longtemps l'existence ! Pour permettre aux Francs-Maçons de vérifier eux-mêmes ce fait, nous les encourageons à consulter la Maison d'Edition et de distribution de livres Maçonniques secrets concernant la Franc-Maçonnerie invisible. Il s'agit de la Maison Kessinger. Son adresse Internet est la suivante : http ://www.kessingerpub.com

Nous vous encourageons à consulter les sujets qu'ils ont fait figurer au bas de leur page d'accueil. Notez la nature extrêmement satanique et antichrétienne de tous les sujets dont s'occupe la Fraternité Invisible ! Voici un certain nombre de ces sujets, que j'ai reproduits pour vous :

Alchimie — Religions antiques — Corps astral (pratique satanique) — Astrologie (interdite par la Bible) — Autosuggestion — Babylone — H.P. Blavatsky (L'une des adeptes les plus ténébreuses de la magie noire. Adolf Hitler a étudié ses enseignements et en a tiré des arguments pour l'Holocauste des Juifs) — Bouddhisme — Lecture des cartes — Chaldée (Les Mystères Chaldéens et Babyloniens ont attiré sur ces peuples une destruction divine complète, en raison de leurs pratiques sataniques. C'est cette même Babylone qui est condamnée dans le Livre de l'Apocalypse) — Mysticisme Chrétien (C'est l'aspect "chrétien" de la Franc-Maçonnerie, qui réinterprète toutes les doctrines chrétiennes à sa manière) — Science Chrétienne (Pleinement antichrétienne, mais compatible avec la Franc-Maçonnerie) — Clairvoyance (Complètement satanique, et interdite par la Bible) — Couleurs et Sons (Ce sont des domaines très importants dans le satanisme) — Conscience Cosmique (Satanique) — Lecture dans la boule de Cristal (Interdite dans la Bible) — Divination (Interdite par la Bible) — Druidisme et Celtes (Ils ont développé au plus haut point les sacrifices humains) — Doctrines Orientales — Christianisme Esotérique (Consiste à redéfinir les doctrines Chrétiennes) — Evolution (Vous pensiez que la Franc-Maçonnerie était compatible avec le véritable Christianisme ?) — Bonne Aventure (Interdite par la Bible) — Géomancie et Gématrie (Pratiques sataniques) — Gnosticisme (L'apôtre Paul combat cette doctrine dans ses épîtres) — Hermétisme — Quête du Saint Graal (Allégorie satanique représentant la recherche de la manifestation de l'Antichrist) — Hypnose — Karma (Doctrine satanique de la réincarnation) — Conscience d'Amour et Conscience Sexuelle (pratiques complètement sataniques) — Magie (Interdite par la Bible) — Adoration de la Nature (L'adoration du Soleil est une pratique essentielle dans la Franc-Maçonnerie Invisible) — Lecture des lignes de la main (Divination satanique) — Culte Phallique (Adoration du sexe mâle en érection !) — Cabale (Interprétation satanique de l'Ancien Testament Hébreu) — Réincarnation — Rose-Croix (Complètement satanique) — Adoration du Serpent (Non seulement la Franc-Maçonnerie est une Religion, mais on y pratique l'adoration du Serpent, c'est-à-dire de Satan lui-même !) — Télépathie (Communication satanique par la pensée) — Tarot (Divination, interdite par la Bible) — Physique Transcendantale — Zoroastre (Culte satanique, que Dieu a détruit dans l'Ancien Testament).

Vous pouvez prendre conscience de ce qui constitue le cœur de la Fraternité Intérieure et Invisible ! La partie la plus sombre de toutes ces pratiques est sans aucun doute le Culte Phallique. L'obélisque est le symbole majeur de ce culte. C'est la raison pour laquelle vous pouvez voir des obélisques associés aux lieux importants pour la Franc-Maçonnerie. Il est temps pour vous de sortir de la séduction, ne pensez-vous pas ?

Regardez ce qu'Albert Pike dit de l'obélisque : "D'où la signification du phallus, ou de son inoffensif substitut, l'obélisque, dressé comme un emblème de la sortie du tombeau et de la résurrection de la Divinité" (Morals and Dogma, page 393). Vous savez à présent pourquoi vous pouvez voir de nombreux obélisques sur les tombes de Francs-Maçons, car c'est un "emblème de la résurrection de la Divinité." Les Maçons Invisibles croient qu'ils deviennent des dieux tout au long de leur vie. L'obélisque sur leur tombe n'est que la manifestation visible de cette croyance.

L'obélisque vient des Mystères égyptiens, du temps des Pharaons. La Bible en parle dans 2 Rois 10 :25-26 : "Lorsqu'on eut achevé d'offrir les holocaustes, Jéhu dit aux coureurs et aux officiers : Entrez, frappez-les, que pas un ne sorte. Et ils les frappèrent du tranchant de l'épée. Les coureurs et les officiers les jetèrent là, et ils allèrent jusqu'à la ville de la maison de Baal. Ils tirèrent dehors les statues de la maison de Baal, et les brûlèrent." Le mot hébreu traduit par "statue" est "matsabah," ou "pilier, pierre dressée." Il peut se traduire par "obélisque."

Le Dieu Tout-Puissant a ordonné que les piliers de Baal soient détruits. Mais il a ordonné d'abord au Roi Jéhu de frapper les adorateurs de ce pilier, ou adorateurs de Baal. La Franc-Maçonnerie Invisible est donc consacrée à l'adoration de l'obélisque, culte interdit par Dieu et puni de mort. Gardez ceci à l'esprit quand vous contemplez l'obélisque du Monument de Washington !

Enfin, vous devez savoir que le culte du Serpent conduit directement en Enfer, car c'est Satan lui-même qui se tient directement derrière ce culte. C'est cela, la Franc-Maçonnerie Invisible, et je parie que vous n'avez jamais su qu'elle existait, n'est-ce pas ?

A présent que vous savez tout cela, je vous encourage à lire nos articles de Cutting Edge, en réalisant que nous parlons de cette organisation intérieure invisible. Rappelez-vous ceci : nous ne sommes pas engagés dans un débat de société. Je n'essaye pas de vous faire entrer dans mon camp. Mais c'est l'avenir de votre précieuse âme éternelle qui est en jeu. Si vous êtes Franc-Maçon, vous participez à l'organisation secrète la plus néfaste, la plus ténébreuse et la plus corrompue du monde ! Le fait que vous soyez membre de la Fraternité Visible donne à tous les démons un droit légal de vous attaquer et de produire dans votre vie toutes sortes de détresses et d'afflictions, même si vous ignorez complètement l'existence de la Fraternité Invisible.

C'est le salut éternel de votre âme qui est en cause. Je vous en prie, lisez nos articles avec le plus grand soin, et que vos yeux spirituels soient ouverts !

David Bay, Directeur de Cutting Edge Ministries.


http://www.gaiaguys.net/Skull-and-Bones.htm

Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 06:44
ATTENTION DANGER

 Interpellation sur le dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1




Lettre aux préfets 21/09/09 « Interpellation sur le dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1 » 1/5
A l’attention de
Mr le Préfet de Région,
Mrs les Préfets des départements de la Région,
Mr le Président de Région,


Le 21 septembre 2009

Objet : Interpellation sur le dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1

Messieurs,
C’est avec gravité que nous soussignés, citoyennes et citoyens de la région, vous interpellons
aujourd’hui au sujet du dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1 qui se
met actuellement en place.
Plusieurs faits troublants, en effet, nous font craindre que ce dispositif ne soit davantage un
facteur préjudiciable à la population qu’un facteur de « protection ».

1. Ce dispositif est issu du « Plan de Prévention et Lutte Pandémie Grippale» du gouvernement,
dont le texte se donne à lui-même pouvoir d’être activé sur la seule base de l’annonce par
l’OMS de l’alerte pandémique de niveau 5B/6 et sur des critères fort contestables : une
« suspicion d’extension » des cas de H1N1 à partir de « sources concordantes », le nombre
de cas devant être seulement « supérieur à la centaine », et sans qu’il soit requis que le
nombre de décès soit important puisqu’ aussi bien il suffit de cas « nécessitant une
hospitalisation sensiblement plus fréquente ». Ce Plan autorise de facto, à partir de l’annonce
de l’OMS, la mise en oeuvre d’un état d’exception comprenant, la gestion et le contrôle de la
crise sanitaire par une cellule installée Place Beauveau sous le contrôle du Ministre de
l’Intérieur, les décisions importantes étant du ressort exclusif « du Premier Ministre et du Chef
de l’Etat ».

2. Le Ministère de la santé n’a aucun rôle majeur dans ce Plan qui, par ailleurs, « se veut
exemplaire, participant pour la première fois à une démarche de planification de crise
organisée à l’échelle planétaire pour faire face à une menace globale touchant la société dans
son ensemble. Cette démarche pourrait être un jour étendue à d’autres problèmes globaux,
qu’ils soient sanitaires, écologiques ou économiques. » http://www.pandemie-grippale.gouv.fr
Ce Plan menace à nos yeux d’instaurer, par des voies détournées, un état d’exception mettant
gravement en péril les processus démocratiques de décision habituellement en vigueur
dans la République. Cet état d’exception est particulièrement injustifié du fait même de
l’existence de ce Plan Pandémie grippale censé préparer le pays à l’éventualité d’une
pandémie, et ce depuis 2004 (date de la première édition). L’état d’exception ne se justifie
dans la loi française qu’en cas d’imprévu et d’appréciation démocratique d’un « cas de force
majeure ». Une pandémie préparée des années à l’avance et annoncée des mois à l’avance ne
saurait constituer un « cas de force majeure », sinon à admettre que le Plan n’a pas servi à
« préparer » quoi que ce soit, …mais seulement à instaurer un état d’exception.

3. Dans un communiqué du 11 septembre 2009, la Préfecture de la Région Languedoc
Roussillon et la Préfecture de l’Hérault ont lancé un « Appel à volontariat pour la campagne
de vaccination contre la grippe A H1N1 ». Or, selon la circulaire du 21 août 2009 émanant
conjointement du Mr le Ministre de l’Intérieur et de Me la Ministre de la Santé, il est précisé,
entre autre, que :
- « I'organisation territoriale de la vaccination relève de la compétence des préfets, appuyés par
les services locaux du ministère de la santé et de l'Assurance maladie » (..)
Lettre aux préfets 21/09/09 « Interpellation sur le dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1 » 2/5

- « Toute équipe de vaccination devra s'auto-vacciner lors de sa première vacation » (..)
- Les personnes convoquées devront se présenter à l’accueil, remplir un questionnaire pour
signaler une éventuelle contre-indication et seront, en ce cas, dirigées vers un médecin ou
interne en médecine chargé « d’évaluer » leur situation.

Nous faisons remarquer que la décision de vacciner massivement la population a été prise
unilatéralement par une cellule de crise, sans aucune concertation ni des collectivités
territoriales, ni des personnels soignants, et pour une épidémie de grippe qui n’a démontré
aucun caractère létal particulier. Cette décision n’est soutenue par aucune étude
scientifique probante. (voir déclaration A. Flahaut, fin de p. 4)

Nous faisons également remarquer que la décision de commander pour un milliard d’euro de
doses de vaccins à quatre firmes pharmaceutiques a aussi été prise unilatéralement sans
aucune concertation du Parlement.

Nous sommes par ailleurs alarmés de ce que nous découvrons sur la nature de ces vaccins, sur
les sites mêmes des firmes pharmaceutiques, dans tous les documents officiels relatifs aux
autorisations de mise sur le marché (AMM) qui les concernent, et dans des articles de
journaux.

A titre indicatif, voici quelques unes de ces inquiétantes découvertes :

1. Certains lots de vaccins proviendront de la firme Baxter, laquelle a livré fin décembre 2008 un
lot de 72 kg de matériel vaccinal pour la grippe saisonnière contaminé avec le virus vivant
aviaire H5N1 à 16 laboratoires dans le monde. Sans la vigilance d’un laboratoire tchèque, ce
matériel aurait été injecté à des milliers de personnes. Ce matériel provenait du laboratoire
Baxter de Orth/Dau en Autriche qui est le laboratoire le plus sécurisé au monde (Biosecurity
3). Cet incident ne pouvait donc pas être « accidentel ». La firme n’a pas été inquiétée
malgré la mobilisation de députés au Parlement autrichien et a été sélectionnée par l’OMS
pour fabriquer le vaccin contre le H1N1.
http://www.parlament.gv.at/PG/DE/XXIV/J/J_01437/pmh.shtml.

2. Les lots de vaccins des firmes Glaxo Smith Kline, Sanofi Pasteur et Novartis contiennent tous
du squalène, un adjuvant cité dans de nombreuses études scientifiques publiées comme
facteur de déclenchement de diverses maladies et de ce que l’on appelle le « Syndrome de la
Guerre du Golfe ». D’autres adjuvants (aluminium, mercure, etc..) sont également présents en
quantité très élevée en raison des nécessités de production intensive pour la « pandémie » :
le manque de matériel souche disponible serait compensé par une plus grande quantité et
combinaison d’adjuvants « afin d’assurer l’efficacité du vaccin ». Ce qui d’emblée invalide les
déclarations selon lesquelles des vaccins « sans adjuvants » pourraient être commandés.
Aucune étude épidémiologique n’a jamais été conduite, à notre connaissance, pour
prouver l’innocuité du squalène dans les vaccins, en dépit des affirmations de l’OMS.

3. Selon l’OMS
(http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/h1n1_vaccine_20090806/fr/index.html) il faut
cinq à six mois pour réaliser un vaccin testé deux semaines sur l’animal, plus s’il doit être
testé sur l’homme. L’OMS précise: « Dans certains pays, chaque nouveau vaccin antigrippal
doit être testé sur un petit nombre de personnes pour montrer que son action est bien celle
escomptée. Certains pays n’imposent pas cette étape, car de nombreux essais cliniques ont
déjà été faits pour la préparation de vaccins annuels comparables et l’on part du principe
que le nouveau vaccin contre la grippe pandémique aura des propriétés similaires. » Ce qui
signifie que certains pays recevront un vaccin à peine testé sur l’animal et pas du tout sur
l’homme, et les autres recevront un vaccin à peine testé sur l’animal et sur « un petit nombre
de personnes ». Le 29 août 2009, le journal Le Matin (Suisse) révélait que : « Certains
laboratoires -comme GlaxoSmithKline, Baxter ou Novartis- ont déjà obtenu en 2005 une AMM
"prototype" (avec changement de souche possible) contre le virus H5N1 de la grippe
aviaire. Aujourd'hui il ne s'agit que de modifier la souche virale (pour passer de H5N1 à
H1N1), et donc la partie "sécurité" de l'évaluation n'est pas à refaire.
(http://www.lematin.ch/flash-info/grippe-h1n1-processus-autorisation-vaccin-accelere-fiable)
C'est-à-dire que ces vaccins sont dispensés de tests de sécurité, lesquels sont
d’ailleurs très sommaires.
Lettre aux préfets 21/09/09 « Interpellation sur le dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1 » 3/5

Interview exclusive de Jane Bürgermeister au sujet de sa plainte
contre l'OMS pour tentative de génocide



4. Sur le site officiel de la US Food and Drug Administration (FDA), organisme public de
CONTROLE des aliments et des médicaments, les notices des vaccins contre la grippe
saisonnière indiquent en toutes lettres :

- Pour le FLUARIX (Glaxo Smith Kline) : « Aucun essai contrôlé démontrant une baisse
de la grippe après la vaccination avec le FLUARIX n'a été mené (..) FLUARIX n'est pas
indiqué pour être utilisé pour les enfants (..) « Il n'existe pas assez de données pour assurer
l'administration concurrente de FLUARIX avec d'autres vaccins. (..) FLUARIX ne doit pas être
administré à quiconque est sujet à des réactions d'hypersensitivité systémique aux protéines
de l'oeuf (oeuf ou produits à base d'oeufs), aux protéines de poulet, ou à n'importe lequel des
composants du FLUARIX,(..) Si le syndrome de Guillain-Barré est survenu dans les
6 semaines qui ont précédé le vaccin contre la grippe, la décision de donner le FLUARIX ou
tout autre vaccin doit être basée sur une évaluation prudente des bénéfices et des risques
potentiels. (..) FLUARIX n'a pas été évalué pour son potentiel carcinogène ou mutagène, ou
pour son impact sur la fertilité. (..) Grossesse Catégorie C: les études de reproduction animale
n'ont pas été menées avec FLUARIX. On ne sait pas si FLUARIX peut occasionner des
dommages au foetus quand il est administré à une femme enceinte ou peut affecter sa
capacité de reproduction. (..) On ne sait pas si le FLUARIX passe dans le lait humain. »
- Pour le FLUVIRIN (Novartis): mêmes contre-indications, même avertissement concernant le
syndrome de Guillain-Barré. Même absence d'évaluation sur les femmes enceintes et mères
allaitantes. Même absence d'évaluation sur le pouvoir potentiel carcinogène, mutagène, ou
d'abaissement de la fertilité. Le Fluvirin est recommandé pour les enfants de plus de 4 ans. Il
contient des traces de thimerosal (mercure) suite à l'utilisation puis au retrait de ce produit
durant la fabrication : "Contient du thimerosal, un dérivé du mercure (25 mcg de mercure par
dose de 0,5 mL). Le thimerosal est ajouté comme conservateur."

- Pour le FLUZONE (Sanofi Pasteur): mêmes contre-indications, même avertissement
concernant le syndrome de Guillain-Barré. Même absence d'évaluation sur les femmes
enceintes et mères allaitantes. Même absence d'évaluation sur le pouvoir potentiel
carcinogène, mutagène, ou d'abaissement de la fertilité. Le Fluzone est recommandé pour les
enfants à partir de l'êge de 6 mois." Contient du thimerosal, un dérivé du mercure, ajouté
comme conservateur. Chaque dose de 0,5mL contient 25 mcg de mercure.(..) Une récurrence
du syndrome Guillain-Barré a été temporairement associée avec l'administration du vaccin
contre la grippe(..) »http://www.fda.gov/BiologicsBloodVaccines/SafetyAvailability/VaccineSafety/ucm110288 0288

Les vaccins contre la grippe pandémique H1N1 de ces mêmes firmes ne seront pas plus
« sûrs » que leurs vaccins contre la grippe saisonnière, sinon beaucoup moins encore, compte
tenu des délais extrêmement courts de mise au point. Par ailleurs,
4. La secrétaire d’Etat US à la santé, Kathleen Sibelius, a signé en juillet 2009 un décret
conférant une immunité juridique totale aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en
cas de poursuite, et le décret s’étend à toutes les personnalités officielles impliquées dans la
mise en oeuvre de la campagne de vaccination massive. Peut-on trouver meilleur aveu de
la dangerosité de ces vaccins ?

5. Selon le journal The Mail on Sunday, une lettre confidentielle émanant de l’Agence US de Protection
de la Santé, selon laquelle le vaccin contre le H1N1 pourrait entraîner une atteinte des nerfs, nommée
Syndrome de Guillain-Barré (GBS), a été envoyée le 29 juillet 2009 à 600 neurologues. La lettre se
réfère à l’utilisation massive du vaccin contre la grippe porcine de 1976 aux USA qui a entraîné 500 cas détectés de GBS, et plus de décès (25) dus au vaccin qu’à la grippe porcine (1).

Le Gouvernement US avait du payer des millions de dollars de dédommagement aux victimes ou leur famille.
La lettre demande aux neurologues d’être très attentifs au développement possible du GBS suite aux
vaccinations et de rendre compte de leurs observations. Cette lettre faisait suite à une précédente (27
juillet) émanant de l’ Association of British Neurologists (BNSU), demandant aussi une surveillance sur l’apparition du GBS. Peut-on trouver meilleur aveu de la dangerosité de ces vaccins ?
Nous soumettons ces informations alarmantes –que nous vous invitons à vérifier- à votre conscience,
afin que vous puissiez prendre toutes vos décisions en connaissance de cause. Le surcroît de travail
qui vous aura été imposé avec l’annonce de cette pandémie ne vous aura sans doute pas permis d’y
avoir accès, les médias ne les ayant pas reprises.

Lettre aux préfets 21/09/09 « Interpellation sur le dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1 » 4/5

Nous comprenons que nous vous plaçons dans une situation difficile puisque vous êtes, de par vos
fonctions, tenus de respecter les décisions et recommandations émanant des Ministres de l’Intérieur
et de la Santé. Toutefois, « l’état de nécessité » fonde le droit de résister et de désobéir, lequel est
inscrit dans la Constitution Française.

Et il y va de la santé, et peut être même de la vie, de tous les volontaires qui seront les
premiers vaccinés, et de celle de la population qui se rendra dans les Centres que vous aurez
mis en place pour se faire vacciner. Votre responsabilité est très lourde.

Nous vous invitons à considérer la situation, celle d’une banale épidémie de grippe très peu létale, et
d’estimer si les risques évidents que fait courir cette vaccination massive sont encore justifiés. Nous
vous informons également que beaucoup de médecins, de personnels soignants et de responsables
en haut lieu, autant que de citoyens ne sont pas favorables à ces dispositions. A titre indicatif, le
Syndicat National des Professionnels Infirmiers (SNPI) affirme que dans un sondage réalisé auprès de ses membres le 1er septembre 2009, 63% refusent de se faire vacciner, 11% n’ont pas pris de
décision et 26% vont se faire vacciner. La raison invoquée pour ce refus est un vaccin « fabriqué
rapidement dans un cadre réglementaire dérogatoire, avec présence discutable d’un adjuvant ».
http://www.syndicat-infirmier.com/Vaccin-H1N1-Resultats-de-la.html

La vérité ultime sur la grippe Sanofi. Accrochez-vous !





Nous attirons enfin votre attention sur la déclaration suivante :

* « La décision de vacciner toute une population ne peut pas être uniquement politique. Elle ne peut
pas reposer sur une réunion des Ministres de la santé d’Europe ou d’ailleurs. Elle doit clairement
s’appuyer sur des résultats d’études conduites en population et publiées dans de grandes revues
soumises à la critique des scientifiques. Nous ne disposons pas de ces travaux aujourd’hui. Nous ne
disposons pas d’une seule étude probante - à ma connaissance - sur l’efficacité d'un vaccin
utilisé comme barrière épidémique. Nous ne disposons pas d’études sur la sécurité d’utilisation
d'un vaccin - ni du vaccin pandémique ce qui est normal, ni des vaccins saisonniers - en cas
d’utilisation dans de larges segments de la population jeune (à part une ancienne étude réalisée au
Japon, et peu détaillée). Nous ne disposons pas d’études sur l’acceptation sociale d’une telle
stratégie. ».
Antoine FLAHAUT, directeur de l'Ecole des hautes études en santé publique http://blog. ehesp.fr/ (Juillet 2009)
L’atteinte patente à la démocratie et aux valeurs de notre République, autant que les risques réels
pour la santé de ceux qui se feront vacciner, à commencer par les enfants, nous plongent dans
l’indignation et la perplexité. La machine étatique se serait-elle emballée au point de mettre la vie de la
République et de ses citoyens en danger ?
Nous comptons sur vous, Messieurs, pour faire entendre nos voix et mettre ce débat sur la place
publique avant que les dispositions envisagées ne s’appliquent. Certes les gens qui veulent être
vaccinés doivent pouvoir avoir accès au vaccin ; nous estimons toutefois qu’ils doivent être dûment
informés de la totalité des risques qu’ils encourent, notamment de ceux que nous venons de citer, et
ne subir aucune forme de pression.
Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer messieurs les représentants de l’Etat, nos
respectueuses salutations.

Nom : Signature :
Profession :
Adresse :
Lettre aux préfets 21/09/09 « Interpellation sur le dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1 » 5/5

http://www.alterinfo.net/Lettre-aux-prefets-21-09-09-Interpellation-sur-le-dispositif-regional-et-local-de-vaccination-contre-la-grippe-H1N1_a37140.html


Premiers signataires :
Alain ADAM, Infirmier, Itxassou, Pays Basque
Nicole-France BAHUET, Ostéopathe, St Cernin 24
Dr Daniela BEHRENDT, Pédiatre, Plazac, 24
Jérôme BERNARD, Gérant Biocoop, 31 Quint Fonsegrives
Dr Françoise BERTHOUD, Médecin, Lucinges, 74
Dr Dominique BOURDIN, Psychothérapeute, Vers sur Selle, 80
Jacqueline BOUSQUET, Docteur ès Sciences, Chercheur honoraire au CNRS, Cestas, 33
Dr Bernadette BRESARD, Membre de la Commission Médecine et Santé au Département pour
l'Information à l'ONU, St Cyr en Pail, 53
Pierre CADET, Rédacteur en chef de la Lettre de l'AGNVS, Paley, 77
Jean-Pierre CAMO, Directeur de la revue Biocontact, Gaillac, 81
Yves CASSARD, Naturopathe, Nîmes, 30
Lilian CEBALLOS, Pharmacien écologue, Pradelles-Cabardes, 11
Dr Françoise DARNAUDET, Médecin homéopathe, Négrepelisse, 82
Joël DARPHIN, Infirmier kinésithérapeute ostéopathe, Seurre, 21
Philippe DERUDDER, Economiste, formateur, Cahors, 46
François DESOMBRE, Journaliste, constructeur de maisons écologiques, Graulhet, 81
Catherine DORNAY, Naturopathe, Lamanon, 13
Claude DROCOURT, Administrateur à la MSA, retraité, Perpignan, 66
Christian DUPRAZ, Directeur de recherches INRA, Montpellier, 34
J-Louis et M-Thérèse DUPUY, Kinésithérapeutes, Frontenard, 71
Dr Jean-Pierre EUDIER, Chirurgien dentiste, Sartrouville, 78
Marie-Lise GEFFROY, Présidente de l'AGNVS, Paley, 77
Michel GEORGET, Agrégé de Biologie, Professeur honoraire des Classes préparatoires aux Grandes
écoles biologiques
Dr Dominique GERAUD-COULON, Médecin spécialiste médecine physique, GAP, 05
Danielle GESQUIERE, Assistante médico-psychologique, Ostricourt, 59
Pierre-Henri GOUYON, Professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle et à l’Ecole
Polytechnique, Paris, 75
Dr Laurent HERVIEUX, Médecin, Rouen, 76
Dr Alexandra JOUAN, Médecin, psychothérapeute, Paris, 75
Guy KASTLER, Membre de Nature et Progrès et de la Confédération Paysanne, La Caunette, 34
Olivier KELLER, Maire, paysan, St Jean de Chambre, 07
Dr Jacques LACAZE, Médecin, conseiller municipal de Lievin, Loos en Gohelle, 62
Barbara LE DRIANT, Maître de conférence psychologie du développement, Fourcigny, 80
Monique LEOTARD, Infirmière DE, Poussan, Hérault
Dr Guy LONDECHAMP, Médecin, Périgueux, 24
Gregory LUCCHESE, Agent de Bureau d'études en BTP, Sète, 34
Catherine MADORE, Animatrice, Aigaliers, 30
Gérard MANNIG, Informaticien, Saint Martin du Vivier, 76
Annie MARCINIAK, Retraitée, Perpignan, 66
François MARTIGNY, Chercheur en nutrition, Vétraz-Monthoux, 74
Ginette MILESI, Ostéopathe équin, Le Bocasse, 76
Dr Roselyne MOREL, Médecin psychothérapeute, Nantes, 44
Nelly PEGEAULT, Rédactrice en chef de la revue Nature et Progrès, Anduze, 30
Stéphane PONZO, Maraîcher, St Just sur Viaur, 12
Christian PORTAL, Porte-parole Collectif ACECOMED (Agir pour une Médecine Ecologique), Bullion, 78
Philippe PRAT, Ostéopathe, Saint-Paul Les Dax, 40
Guillaume RIBARD, Infirmier, Nouméa, 98
Christèle RIBEYROL, Présidente "Autisme 49", Vice-présidente d'AAD MAKATON, Longué-Jumelles, 49
Naïs de la ROCHEBOMIERE, Chargée de communication, Chatenay Malabry, 92
Loic SALLET, Thérapeute énergéticien, Désertines, 03
Gérard SANSEN, Educateur spécialisé, St Julien de Crempse, 24
Sylvie SIMON, Ecrivain, journaliste médicale, Paris,75
Elisa SOURSAC, Enseignante, Montpellier, 34
Dr Didier TARTE, Médecin du travail, Evreux, 27
Robert TOSONI, Enseignant à la retraite, Boudou, 82
Isabelle VASLIN, Enseignante, Vindrac, 81


Lettre aux préfets 21/09/09 « Interpellation sur le dispositif régional et local de vaccination contre la grippe H1N1

link
Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 12:35




 le subliminal phénomène controversé sur les techniques de manipulations et conditionnements par les médias.

Le contenu de ce site est écrit dans un langage clair et accessible à tous. Il est le résultat de plus de 10 ans d’enquêtes, de recherches, d’entretiens, de rencontres, d’observations et d’études scientifiques, psychologiques et sociologiques sur les techniques et effets de conditionnements et de diverses manipulations médiatiques. Quelle est la psychologie des médias ?

Parfois nous pensons agir de façon impulsive ou parce que nous faisons des choix consciemment. Qu'est ce qui nous pousse à acheter un produit plutôt qu'un autre ou à choisir une philosophie plutôt qu'une autre ? Comment les médias influencent les perceptions, compréhensions, idées, habitudes et valeurs ?
Ces études et analyses sont basées sur les acquis et la méthodologie de la psychologie et la sociologie.
 
Les industries audiovisuelles créent des dépendances qui nous rendent d’une certaine façon accros aux médias, quels qu’ils soient et sous toutes ses formes. D’autres organisations, autres que commerciales, font preuve d’originalité pour véhiculer leurs philosophies au travers des médias. Nous le verrons plus loin dans les chapitres de ce site.

Ces influences sont souvent méconnues, sous estimées et parfois occultées. Les médias semblent taire timidement ce phénomène. La société n'est-elle pas finalement devenue le reflet de ce que les médias diffusent. Rien ne remplace le rôle principal des parents dans l'éducation des enfants, mais la puissance de la télévision, de la musique, des jeux et d'Internet est bien plus puissante. La plupart des spécialistes semblent s'accorder sur ce principe.


Sensibiliser, faire de la prévention en publiant que des informations vérifiées qui, scientifiquement ou sociologiquement parlant, tiennent la route ou sont validées sont les objectifs de ce site.
Le but est donc avant tout d'ordre informatif. Il n'est pas question de diaboliser ou stigmatiser les divers supports médiatiques.

 
Certaines vérités soigneusement cachées sont exposées afin que chacun puisse avoir pleinement conscience des enjeux et conséquences en question et sur l'esprit et le conditionnement. Parfois nous mettrons le doigt là où ça peut faire mal. Comment arriver à conserver son esprit critique et sa liberté de penser dans un monde qui tente de toujours nous convaincre de quelque chose ?
Est-il possible de (re)prendre le contrôle de ses émotions, pulsions ou réels besoins ?


Tout n'est pas systématiquement noir ou blanc... il faudra, dans certains cas nuancer les choses, les mettre dans un contexte et utiliser un minimum de bon sens. L’extrémisme et le fondamentalisme ne font qu'aggraver la recherche de la vérité et sèment plus de confusion. Bien que ce soit un exercice périlleux, l'objectivité est l'une des motivations principales de ce site. Gardons-nous des amalgames faciles ou des clichés. Toute personne est différente et sont ressenti lui est propre. L'affaire touche l'émotionnel individuel et sera perçue différemment par chacun.

La musique, les films ou les jeux peuvent tous, entraîner une dérive comportementale et sectaire. Certains s'isolent et se désociabilisent au plus grand étonnement des parents.

Les psychologues constatent parmi leurs patients combien la musique ou les jeux vidéos influencent la psychologie des ados.
 

Les médias omniprésents influencent les perceptions et créent des stéréotypes émotionnels, sexuels, raciaux, religieux ou sociaux ! C'est pourtant un sujet tabou et douloureux. Il met en question, et pour celui qui refuse de mettre en questions ses habitudes, cela peut faire mal.


La violence croissante, la sexualité à outrance et certaines dérives ne sont que le résultat d'une forme d'endoctrinement médiatique. Les enfants, qui n'ont plus que pour repère principal la télévision ou leurs jeux, imitent ou tentent de reproduire ce qu'ils ont vu. Souvenons-nous des crimes sexuels récents de jeunes préados sur d'autres enfants, ou tous les faits divers d'agressions armées dans les écoles françaises et belges (voir chapitre « Les faits divers »).


La présentation est divisée en différents chapitres que vous pouvez, à votre rythme, consulter dans le menu à gauche. Il y a parfois des sous menus qui complèteront ou illustreront certains chapitres.

Je vous conseille de les lire dans l'ordre afin de mieux comprendre le message important, pour qu'il soit plus clair et cohérent.

Vous trouverez des réponses à diverses questions et problématiques. Ces réponses sont plus approfondies et développées dans l'ouvrage ci contre « Les Écrans Face à l'Innocence », que vous pouvez commander en ligne en cliquant sur l'image de la couverture.

Alors, à vous, de juger en lisant le contenu avec un esprit ouvert et critique.

Michel Poulaert

Master Coach, auteur et Conférencier.
Spécialiste des influences médiatiques
sur le comportement et du satanisme contemporain.

http://www.lesubliminal.fr/

http://www.lesubliminal.fr/le_langage_inverse_347.htm




il y avait fort a parier que derrière le slogan libérateur " Yes we can " d'Obama (haut franc maçon = 33eme degrés) se cachait en faite un message en subliminal pour leur maître qui n'est autre que Lucifer.

Renseignez vous et vous comprendrez alors ce qui se trame. Ce n'est ni affabulation, ni un mal névrotique ou encore même une psychose.


Que Dieu nous protèges car sans lui, nous ne sommes rien.

Lien pour mieux savoir sur les messages subliminales par celui qui les découverts (officiellement) :
http://www.dailymotion.com/playlist/xwkqq_OODudeathOO_le-subliminal/video/x5r8ea_conference-avec-david-oates-1_tech



Petit clin d'œil à l'une de ses phrases cachées : à 01min57
"Thank you satan - sub earth - the mark that's now sooner"
ou
"Merci satan, sur terre, la marque de la bête est pour bientôt



Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 17:43

BASCULEMENT DES POLES

Modifications du champ géomagnétique terrestre

Les déplacements erratiques de nombreux corps célestes à travers le système, solaire influent sans doute sur l'orbite et l'axe de rotation des planètes. On a observé que certains changements climatiques coïncidaient avec des modifications du champ magnétique terrestre, mais on ignore encore pourquoi. Il est possible que la brusque disparition d'espèces animales entières (les dinosaures en sont l'exemple le plus connu) ait coïncidé avec de brusques bouleversements du champ magnétique terrestre, désormais prouvés.


Une grande partie de l'Amérique du Nord était couverte de forêts tropicales humides.
A l'inverse, les régions ouest de l'Australie et de l'Afrique du Sud étaient sous les glaces.

Ces modifications ne sont pas des phénomènes perdus dans la nuit des temps géologiques. Les chercheurs ont découvert, dans les cendres de feux de camp d'aborigènes australiens, des preuves irréfutables que les pôles Nord et Sud occupaient des positions très différentes de celles d'aujourd'hui, et une inversion complète des pôles n'est pas exclue non plus. Ces modifications magnétiques, et les bouleversements qu'elles auraient entraînés, dateraient d'une époque relativement récente.

Une inversion soudaine des pôles magnétiques comparable à celle qui s'est produite dans le passé provoquerait une série de séismes le long des lignes de faille tectoniques et de gigantesques raz de marée consécutifs à des bouleversements subocéaniques. Des îles seraient englouties, des régions côtières et des plaines disparaîtraient sous les flots, tandis que des fonds marins surgiraient des profondeurs. De nombreux pays connaîtraient des inondations comparables au Déluge de la Bible. Des prédictions semblables avaient déjà été faites, par Edgar Cayce notamment, mais on ne les avait pas prises au sérieux. Ces nouveaux éléments feront que l'on prêtera peut-être désormais plus d'attention à ces prédictions.

Un basculement axial de la Terre générerait ouragans et raz de marée. De tels bouleversements cataclysmiques se sont sûrement déjà produits dans le passé. Les importants gisements de charbon de la Grande-Bretagne prouvent qu'à l'ère carbonifère la région connaissait un climat tropical, avec de vastes étendues de fougères et de marécages. De même, une grande partie de l'Amérique du Nord était couverte de forêts tropicales humides. A l'inverse, les régions ouest de l'Australie et de l'Afrique du Sud étaient sous les glaces.

Alfred Wegener, dans les années 20, avait avancé une explication fondée sur la dérive des continents, mais elle supposerait une dérive de grandes masses continentales sur des milliers de kilomètres. Le scénario d'un basculement de l'axe de la Terre semble plus plausible, et permet, par exemple, de comprendre comment des troupeaux de mammouths paissant paisiblement dans une Sibérie chaude ont pu être pris dans les glaces après un brutal changement climatique. La congélation fut si rapide que l'on retrouva des fleurs non digérées dans l'estomac de l'un d'eux ! Une thèse opposée soutient que les mammouths ont toujours habité l'Arctique, mais cela est assez improbable, car un environnement aussi défavorable ne pouvait fournir une végétation suffisante à des animaux de cette taille.

Des expériences menées à l'aide de gyroscopes montrent que ceux-ci oscillent après avoir subi l'impulsion adéquate, mais ne tardent pas ensuite à retrouver un nouvelle stabilité dans leur rotation. Ce modèle théorique gyroscopique pourrait être appliqué à la Terre le passage d'un corps céleste ( Vénus ou un astéroïde ) pourrait donner une impulsion gravitationnelle suffisante pour faire osciller notre planète.

En 1967, l'ingénieur électricien Hugli Brown suggéra que l'axe de la Terre s'était incliné de 90° il y a 7 000 ans à peine. Si sa thèse sur les oscillations polaires régulières est difficile à défendre, celle de la petite oscillation axiale reste fort plausible.

Adam Barber, qui soutint la théorie de Brown dans une brochure intitulée Arrivée d'une catastrophe pire que la bombe H, avait prédit qu'un basculement axial de 135° se produirait dans les prochaines décennies, mais pas avant l'an 2005. Si cette prédiction n'est pas à prendre à la lettre, les écrits de Peter Warlow sur le même sujet, publiés en 1978 dans le journal de physique, méritent, eux, d'être pris au sérieux. Son hypothèse est celle d'un basculement axial à 180° les pôles Nord et Sud permutant. il démontra sa thèse à l'aide d'une maquette, et la confirma par une série de calculs. Selon lui, ce basculement se produirait tous les 2 000 ans environ. Warlow, qui, à l'instar de Velikovsky, prend les mythes très au sérieux, soutient que les Égyptiens ont enregistré à quatre reprises une telle interversion des pôles. Les plus récentes auraient eu lieu en 700 et en 1500 av. J.-C., cette dernière date correspondant à celle avancée par Velikovsky, ainsi qu'à celle de la destruction de la civilisation minoenne de Crète. Aussi, si le Soleil, avant le déluge se levait à l'ouest. Cela expliquerait plusieurs mystères:

Le glissement rapide de l'écorce terrestre.
La présence de mammouths parfaitement conservés dans les glaces de Sibérie, l'herbe ingérée non putréfiée.
Des géologues ont trouvé des roches dont le sens d'orientation cristalline était inversé et ceci ne peut pas s'expliquer que par l'inversion du sens de rotation de la terre ( ou une inversion des pôles ), sinon cela voudrait dire que ces roches sont vraiment trés anciennes et la dérive des continents les ont déplacées trés loin de leur latitude d'origine.
Les anguilles qui traversent l'océan jusqu'à la mer des Sargasses pour revenir se reproduire, comme les saumons, en suivant tout simplement au fond de l'océan, le lit des cours d'eau engloutis.


LA SCIENCE AUJOURD'HUI

Des paléobiologistes ont découvert des traces fossiles qui indiquent que « la vie semble avoir été inscrite, gommée et réécrite quatre ou cinq fois, depuis le Cambrien. Ce qu’ils ont constaté, c’est qu’à différentes époques de l’histoire, la vie s’est développée pour être ensuite presque instantanément gommée. A chaque cycle, il s’en est suivi une période où la Terre a été dépourvue de toute vie pendant des millions d’années. Les grandes extinctions de masse sont prouvées. Là encore, elles n’ont jamais été expliquées clairement. Rentrent-elles également dans ce schéma de mort et de résurrection cyclique ?

La Terre, comme une toupie, tourne de moins en moins vite sur elle-même. Elle boucle son tour aujourd’hui en 24 h mais il ne lui en fallait que 22 il y a 400 millions d’années. Le champ magnétique terrestre serait-il en train de s’inverser ? Sur les 150 dernières années, l’intensité de la composante Nord-Sud du champ magnétique a décru de 10%. De plus, le pôle nord magnétique a été sérieusement perturbé ces trente dernières années.

La Terre n’a pas toujours été bleue. Il y a environ 750 millions d’années, elle aurait été entièrement recouverte de glace. Des pôles à l’équateur, une énorme couche de glace aurait recouverte toute sa surface. C’est du moins ce que pensent de nombreux climatologues. Toute trace de vie aurait été éliminée pendant cette longue période. Il y a 800 millions d’années, les continents actuels se regroupent en un seul bloc, la Rodinia. Puis, ce super continent se fissure sous l’effet d’une intense activité volcanique. Des mers s’ouvrent et de gigantesques quantités de basalte son libérées ce qui piège une quantité de dioxyde de carbone. L’effet de serre perd alors son efficacité et les températures s’effondrent, provoquant la plus grande période glaciaire de tous les temps.

Des études en paléomagnétisme ont établi que la polarité magnétique de la Terre "s'était inversée plus de 170 fois pendant les derniers 80 millions d'années". Selon un article du géologue S.K Runcorn, Professeur à l'Université de Cambridge, "il ne fait aucun doute que le champ magnétique de la Terre est déterminé directement ou indirectement par la rotation de la Terre". Donc, l'axe lui-même de la Terre aurait changé. Plus simplement, la planète aurait basculé sur elle-même, ce qui aurait entraîné un changement de la localisation des pôles géographiques. Selon des articles parus dans Nature, la dernière inversion géomagnétique a eu lieu il y a 12 400 ans, au onzième millénaire avant notre ère. On sait que cette période est marquée de grandes extinctions dans le monde animal. (Nature 234,27/12/71). Certains scientifiques estiment que la prochaine inversion des pôles magnétiques terrestres aura lieu vers 2030. (article paru dans Nature 12/2/76).

On sait aujourd'hui que les pôles Nord et Sud du champ sont susceptibles de s’inverser. Les laves solidifiées sont là pour en témoigner puisqu’elles pointent alternativement vers les régions australes ou boréales. Depuis quelques décennies, on a d’ailleurs observé l’extension croissante d’une anomalie du champ magnétique dans l’Atlantique Sud. (article paru dans Sciences&Vie N°229).

Selon les lois de la mathématique et de la physique, la Terre ne peut subitement tourner dans l'autre sens à cause de la conservation du moment cinétique ( c'est ce qui fait qu'une ballerine tourne plus vite quand elle raproche ces bras le long du corps ). Il faudrait une collision violante pour que ça se produise ou l'arrivée d'une planete dans notre systeme solaire ( la planete
Nibiru des sumériens? ) dereglant tout sur son passage. Une inversion des pôles est alors plus probable plutôt qu'un changement de rotation de la terre.


LE GRAND CATACLYSME EGYPTIEN

Le Grand Cataclysme se déroule pendant l'ère du Lion, aussi les égyptiens ont ils gravé deux lions dos à dos entre eux, le soleil coincé entre l'hiéroglyphe du ciel l'un vers le haut, l'autre vers le bas, c'est à dire le ciel d'avant et le ciel d'après. L'adolescent repésente surement l'humanité très appauvrie après le déluge.

link

Il y a quelques 10 000 ans, l'axe de la terre aurait basculé provoquant un glissement des pôles, créant un cataclysme planétaire. Cet évènement les Égyptiens, ( héritiers des Atlantes? ), l'ont appelé " Le Grand Cataclysme ". L'observation du zodiaque de Dendérah, ( aujourd'hui au musée du Louvre ), prouve que les egyptiens avait connaissance de ce déluge. Afin que nul n'en ignore, ils ont pris la peine de le graver, de le peindre et de le sculpter dans les temples, notament dans le temple de Dendérah. Ce zodiaque de Dendérah est infiniment plus vieux que celui du Louvre, daté aux environs de 50 / 150 ans avant JC qui est en fait la sixième reproduction.


L'astrologie que pratiquaient les Atlantes, continueront à l'être dans la colonie refuge d'égypte. Cette astrologie prenait en compte le mouvement de précession des équinoxes, redécouvert par Hyparque ( mathématicien grec ), environ 150 ans avant JC.
Voir:
Atlantide et Egyptiens


QUESTIONS SUR LE CHAMP MAGNETIQUE TERRESTRE

1-Qu’est-ce-que le champ magnétique terrestre?
La terre agit comme un énorme aimant sphérique et est entouré d’un champ magnétique appelé champ magnétique terrestre ou champ géomagnétique. Le champ magnétique terrestre ressemble au champ d’un aimant dipolaire (aimant cylindrique ou en forme de barreau avec des pôles N et S aux extrémités) situé au centre de la terre et incliné approximativement de 11° par rapport à l’axe de rotation de la terre. Cette représentation est trop simple car le champ observé est beaucoup plus complexe et varie non seulement dans l’espace mais également dans le temps. En chaque point le champ géomagnétique est caractérisé par sa direction et son intensité.

2- Le champ magnétique terrestre varie-t-il d’un endroit à l’autre?
Oui, le champ varie d’un endroit à l’autre d’une manière irrégulière ce qui nécessite des mesures en de nombreux endroits pour obtenir une image satisfaisante de sa distribution géographique. Cela est fait en le mesurant dans environ 200 observatoires magnétiques opérationnels sur les continents, complétés par des mesures sur les océans et des mesures par satellite.

3- Que sont les pôles magnétiques?
Les pôles magnétiques sont définis par les endroits où une aiguille aimantée librement suspendue s’oriente verticalement, autrement dit où l’inclinaison du champ est 90°. Ces endroits sont difficiles à déterminer parce que les pôles magnétiques ne sont pas fixes mais se déplacent de plusieurs centaines de kilomètres à cause de la variation diurne du champ et d’avantage encore pendant des orages magnétiques. Des observations récentes en 1990 par le Canadian Geological Survey et le U.S. Naval Oceanographic Office les situent à : 78,5 ° N et 103,4 ° W près de l’île Elef Ringes (Canada) 65 ° S et 139 ° E dans la baie Commonwealth (Antarctique) Les pôles basés sur une analyse globale du champ observé en se limitant aux termes dipolaires (modèle dipôle) sont appelés pôles géomagnétiques. Les pôles géomagnétiques qui correspondent au champ géomagnétique de référence international IGRF (IGRF = International Geomagnetic Reference Field) de 1995 sont situés à : 79,3 ° N, 71,5 W 79,3 ° S, 108,5 W

4- Comment convertir les lectures faites avec une boussole en azimut vrai ou azimut géographique?
La connaissance de la déclinaison du champ de l’endroit pour la période concernée (contacter le Centre de Physique du Globe de l’IRM ou consulter cartes de la déclinaison ou cartes topographiques) permet de convertir la lecture en azimut vrai. L’azimut vrai est obtenu en ajoutant la déclinaison à la lecture (ou azimut magnétique) en suivant les conventions : déclinaison en degrés W ou négative, déclinaison E ou positive). Quand la déclinaison n’est pas connue pour la période concernée, mais pour une autre période, une correction en se basant sur la variation séculaire est nécessaire (contacter le Centre de Physique du Globe de l’IRM ou consulter cartes de la variation séculaire de la déclinaison ou cartes topographiques). On peut aussi ?décliner? la boussole, c’est à dire faire une visée à la boussole dans une direction d’azimut géographique connu (selon une route rectiligne ou d’un point connu vers un repère figurant sur la carte). On peut ainsi déterminer la correction à apporter aux lectures de la boussole.

5- Qu’est-ce que l’équateur magnétique?
L’équateur magnétique est l’ensemble des points où l’inclinaison I est zéro et où la composante verticale V du champ est nulle. Contrairement à l’équateur géographique, l’équateur magnétique est irrégulier et n’est pas fixe. Au nord de l’équateur magnétique l’extrémité nord d’un aimant suspendu librement plonge en dessous du plan horizontal local et I et V sont comptées positives. Au sud de l’équateur magnétique l’extrémité sud de l’aimant plonge en dessous du plan horizontal et I et V sont comptées négatives.

6- Le champ varie-t-il beaucoup en quelques années?
Le champ magnétique varie dans le temps. Le spectre des variations est très large et s’étend de fractions de seconde jusqu’à quelques millions d’années. On distingue les variations d’origine interne des variations d’origine externe. La variation diurne, saisonnière et annuelle sont d’origine externe et trouvent leur origine dans l'activité solaire. Le soleil émet des particules et des radiations; elles provoquent des ionisations dans l’ionosphère qui donnent naissance à des courants électriques accompagnés de champs magnétiques. La plus grande cyclicité d’origine externe connue est d’environ 11 ans liée à la cyclicité des tâches solaires. Les variations d’origine interne ont des périodes plus longues allant de quelques années à des millions d’années. On appelle par définition les variations du champ principal d’origine interne la variation séculaire. Pour des raisons pratiques on appelle variation séculaire la variation d’une année à l’autre. Cette variation n’est donc pas complètement d’origine interne mais contient encore des composantes d’origine externe.

7- Est-ce que le champ géomagnétique s’inversera bientôt?
Bien que l’on observe une décroissance de l’intensité du champ géomagnétique on ne peut affirmer que le champ s’inversera bientôt. A partir des mesures de l’intensité depuis le milieu du 19e siècle certains chercheurs estiment que le moment magnétique dipolaire du champ s’annulera dans environ 1300 ans. Mais la valeur actuelle du moment dipôle est toujours plus importante qu’elle ne l’a été pour la plupart du temps pendant les dernières 50.000 années et la tendance à la décroissance peut basculer à n’importe quel moment. Même si le champ commence à s’inverser, il faudra quelques milliers d’années pour qu’il s’inverse complètement. Le champ ne s'annule pas entièrement lors d’une inversion mais il est plus faible que normalement, avec probablement des pôles multiples. La navigation à l’aide d’une boussole magnétique serait difficile et les animaux migratoires pourraient rencontrer quelques problèmes. Les inversions sont bien connues et bien datées pour les 5 derniers millions d’années à partir de mesures paléomagnétiques et des datations absolues; la dernière inversion a eu lieu il y a 780.000 années. Il est possible, et même probable, que des inversions de courte durée se soient produites depuis.

8- Quel est l’origine du champ magnétique terrestre?
Le champ géomagnétique trouve son siège dans le noyau externe liquide de la terre. L'hypothèse la plus probable, généralement admise actuellement, est que le champ géomagnétique est généré par interaction entre un champ magnétique et le mouvement du liquide dans le noyau externe. Cette hypothèse a été formulée par une théorie que l'on appelle la théorie dynamo. La séismologie nous a appris que le noyau externe de la terre se comporte comme un liquide. Ce liquide est un conducteur électrique et quand il est en mouvement dans un champ magnétique (champ interplanétaire par exemple) des courants électriques prennent naissance accompagnés d'un champ magnétique. A cause de la résistance ohmique ces courants décroissent rapidement et ont donc une durée de vie relativement petite. Il doit donc exister un mécanisme de régénération des courants électriques qui maintient le champ. Un des ces mécanismes est une dynamo auto-excitée.

9- Comment se fait-il que le champ magnétique soit enregistré par les terres cuites?
Les terres cuites contiennent des minéraux magnétiques (principalement des oxydes de fer) qui sont porteurs d’une aimantation rémanente. Lors de la cuisson, quand une température suffisante (température de Curie ou de Néel) est atteinte, cette rémanence disparaît. Pendant le refroidissement, sous cette température critique, une nouvelle aimantation rémanente guidée par le champ magnétique ambiant apparaît. Cette aimantation rémanente est donc un enregistrement du champ pendant le refroidissement.

10- Quelle est la précision de la datation archéomagnétique?
La précision de la datation archéomagnétique dépend de nombreux facteurs: fidélité de l’enregistrement dans les terres cuites, absence de déplacement de la structure, taux de variation du champ magnétique terrestre, précision des diagrammes de référence qui dépend elle-même de la précision de la datation des terres cuites sur lesquels ils sont basés. Dans les cas favorables on peut atteindre une précision de 25 ans.

11- Est-ce que le champ magnétique terrestre a beaucoup varié pendant les périodes archéologiques?
Dans nos régions, au cours des deux derniers millénaires, la déclinaison a varié d’environ 50° (de + 25° W à + 25° E) et l’inclinaison de 20° (de + 55° à + 75°).


 

Sources: Bureau central du magnétisme terrestre

Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 12:22

Dominique Strauss-Kahn et Israël

lundi 13 novembre 2006

Au cours du troisième et dernier débat pour l?investiture socialiste ( mardi 7 novembre 2006) consacré aux questions internationales, Dominique Strauss -Kahn a tenté d?avoir une position équilibrée au Proche-Orient en plaidant pour le droit à la sécurité de l?Etat d?Israël et pour un État palestinien « économiquement et humainement viable ».


Cette neutralité que Dominique Strauss-Kahn s?est employé à afficher, n? a pas toujours été la sienne, comme en témoigne ses propos stupéfiants tenus dans la revue Passages en 1991. Nous publions ci-dessous un extrait parfaitement claire qui se passe de tout commentaire.


Précisons toutefois que pour des propos totalement anodins, certains français « issus de l?immigration » selon l?expression qui leur est spécifiquement consacrée pour les désigner, sont sommés «  d?aimer la France » ou « de la quitter », quand ils ne sont pas régulièrement soupçonnés de faire allégeance à des puissances occultes ou à des États étrangers en vue d?infiltrer la République. Et dire également que certains persistent à accuser ces mêmes populations « issues de l?immigration » de communautarisme, ou de vouloir importer en France le conflit du Proche-Orient.

Passages N° 35 - Février/Mars 1991


Extrait - Question d?Emile Malet : Juif en France ?

Réponse de Dominique Strauss-Kahn :


Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc c?est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C?est pour ça d?ailleurs qu?il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. Tout le monde ne pense pas la même chose dans la Communauté juive, mais je crois que c?est nécessaire. Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu?un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd?hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l?infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l?ensemble de mes actions, j?essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d?Israël.

 



EDITO: Israël France - Dominique Strauss-Kahn au FMI : un ami d'Israël à la tête du FMI. Grande joie en Israël dans les milieux politiques et d'affaires.


Un ami d?Israël à la tête du FMI. Grande joie en Israël dans les milieux politiques et d?affaires. Les personnalités de premier plan en Israël suivent avec une grande attention la trajectoire d?un des plus sympathique homme politique Français vis à vis d?Israël.

sep28

Par Dan Assayah à Paris

Strauss-Kahn avait avoué à Tribune juive « se lever chaque matin en se demandant comment il pourra être utile à Israël ». Un site internet décrit l?épouse de Strauss Kahn, Anne Sinclair comme ?une militante sioniste acharnée?.

Dans la revue Passages N° 35 Strauss Kahn avait déclaré : ?Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc c?est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C?est pour ça d?ailleurs qu?il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. Tout le monde ne pense pas la même chose dans la Communauté juive, mais je crois que c?est nécessaire. Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu?un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd?hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l?infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l?ensemble de mes actions, j?essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d?Israël?.

Dans son Blog Strauss Kahn avait déclaré : je participais hier et aujourd?hui à la conférence des Maires pour la paix au Proche-Orient, organisée par Gérard Collomb, maire de Lyon, et la région Rhône-Alpes. Je tenais à saluer cet événement de soutien à l?initiative de Genève. Il me semble en effet qu? il s?agit maintenant de reprendre le souffle de cette initiative pour sortir du statu quo et tirer avantage des forces en présence, en raison du nouveau contexte qui se fait jour. La disparition d?Arafat, qui a pour conséquence l?arrivée d?une nouvelle génération de dirigeants palestiniens comme Abou Mazen et Marouan Barghouti. La composition du gouvernement israélien, avec l?entrée possible des travaillistes. L?évacuation de Gaza. La relative stabilisation en Irak. Oui, il y a aujourd?hui de réelles opportunités pour la paix.

Quel peut être l?apport du projet de Genève dans ce nouveau contexte ? Pour moi, il est symbolique et fondamental : après l?échec d?Oslo, il doit permettre aux plus courageux des protagonistes des deux camps de reprendre le chemin du dialogue. Il rappelle à tous qu?une issue est possible, que les bases du compromis sont clairement définies, qu?un projet de paix commun peut être établi. Il propose un principe, une solution et une méthode de résolution. Le principe, c?est que chaque peuple a droit à une terre. La solution, c?est celle de la feuille de route : deux Etats, Israël et la Palestine, viables, vivant en paix dans des frontières sûres et mutuellement reconnues. La méthode, c?est la négociation. Le projet de Genève démontre que la négociation demeure possible. La négociation reste la seule solution durable, la seule solution qu?aucune victoire d?aucun des deux camps ne puisse remplacer?.

Dominique Strauss-Kahn va donc prendre la tête du FMI en ayant pratiquement éliminé son concurrent qui n?a aucune chance. Le conseil d?administration du Fonds Monétaire International va se réunir à Washington pour l?élection du nouveau président de l?institution financière et aucune surprise n?est à attendre.




Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 10:25
La pensée unique


Englués. Dans les démocraties actuelles, de plus en plus de citoyens libres se sentent englués, poissés par une sorte de visqueuse doctrine qui, insensiblement, enveloppe tout raisonnement rebelle, l’inhibe, le trouble, le paralyse et finit par l’étouffer. Cette doctrine, c’est la pensée unique, la seule autorisée par une invisible et omniprésente police de l’opinion.

Depuis la chute du mur de Berlin, l’effondrement des régimes communistes et la démoralisation du socialisme, l’arrogance, la morgue et l’insolence de ce nouvel Evangile ont atteint un tel degré qu’on peut, sans exagérer, qualifier cette fureur idéologique de moderne dogmatisme.

Qu’est-ce que la pensée unique ? La traduction en termes idéologiques à prétention universelle des intérêts d’un ensemble de forces économiques, celles, en particulier, du capital international. Elle a été, pour ainsi dire, formulée et définie dès 1944, à l’occasion des accords de Bretton-Woods. Ses sources principales sont les grandes institutions économiques et monétaires - Banque mondiale, Fonds monétaire international, Organisation de coopération et de développement économiques, Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, Commission européenne, Banque de France, etc. - qui, par leur financement, enrôlent au service de leurs idées, à travers toute la planète, de nombreux centres de recherches, des universités, des fondations, lesquels, à leur tour, affinent et répandent la bonne parole.


photo rajout personnel


Ce discours anonyme est repris et reproduit par les principaux organes d’information économique, et notamment par les « bibles » des investisseurs et des boursiers - The Wall Street Journal, Financial Times, The Economist, Far Eastern Economic Review, les Echos, Agence Reuter, etc. -, propriétés, souvent, de grands groupes industriels ou financiers. Un peu partout, des facultés de sciences économiques, des journalistes, des essayistes, des hommes politiques, enfin, reprennent les principaux commandements de ces nouvelles tables de la loi et, par le relais des grands médias de masse, les répètent à satiété. Sachant pertinemment que, dans nos sociétés médiatiques, répétition vaut démonstration.


Le premier principe de la pensée unique est d’autant plus fort qu’un marxiste distrait ne le renierait point : l’économique l’emporte sur le politique. C’est en se fondant sur un tel principe que, par exemple, un instrument aussi important dans les mains de l’exécutif que la Banque de France a été, sans opposition notable, rendu indépendant en 1994 et, en quelque sorte, « mis à l’abri des aléas politiques ». « La Banque de France est indépendante, apolitique et transpartisane », affirme en effet son gouverneur, M. Jean-Claude Trichet, qui ajoute cependant : « Nous demandons de réduire les déficits publics », [et] « nous poursuivons une stratégie de monnaie stable (1) ». Comme si ces deux objectifs n’étaient pas politiques ! Au nom du « réalisme » et du « pragmatisme » - que M. Alain Minc formule de la manière suivante : « Le capitalisme ne peut s’effondrer, c’est l’état naturel de la société. La démocratie n’est pas l’état naturel de la société. Le marché, oui. (2) » -, l’économie est placée au poste de commandement. Une économie débarrassée, il va de soi, de l’obstacle du social, sorte de gangue pathétique dont la lourdeur serait cause de régression et de crise.

LES autres concepts-clés de la pensée unique sont connus : le marché, idole dont « la main invisible corrige les aspérités et les dysfonctionnements du capitalisme », et tout particulièrement les marchés financiers, dont « les signaux orientent et déterminent le mouvement général de l’économie » ; la concurrence et la compétitivité, qui « stimulent et dynamisent les entreprises, les amenant à une permanente et bénéfique modernisation » ; le libre-échange sans rivages, « facteur de développement ininterrompu du commerce, et donc des sociétés » ; la mondialisation aussi bien de la production manufacturière que des flux financiers ; la division internationale du travail, qui « modère les revendications syndicales et abaisse les coûts salariaux » ; la monnaie forte, « facteur de stabilisation » ; la déréglementation ; la privatisation ; la libéralisation, etc. Toujours « moins d’Etat », un arbitrage constant en faveur des revenus du capital au détriment de ceux du travail. Et une indifférence à l’égard du coût écologique.

La répétition constante, dans tous les médias, de ce catéchisme (3) par presque tous les hommes politiques, de droite comme de gauche (4), lui confère une telle force d’intimidation qu’elle étouffe toute tentative de réflexion libre, et rend fort difficile la résistance contre ce nouvel obscurantisme (5).

On en viendrait presque à considérer que les 17,4 millions de chômeurs européens, le désastre urbain, la précarisation générale, la corruption, les banlieues en feu, le saccage écologique, le retour des racismes, des intégrismes et des extrémismes religieux, et la marée des exclus sont de simples mirages, des hallucinations coupables, fortement discordantes dans ce meilleur des mondes qu’édifie, pour nos consciences anesthésiées, la pensée unique.

Ignacio Ramonet.

Édition imprimée — janvier 1995 — Page 1
Citation:
(1) Le Monde, 17 décembre 1994.

(2) Cambio 16, Madrid, 5 décembre 1994.

(3) Témoignage exemplaire de cette pensée dominante : la France de l’an 2000, rapport au premier ministre, éditions Odile Jacob, Paris, 1994.

(4) On connaît la célèbre réponse de M. Dominique Strauss-Kahn, ministre socialiste de l’industrie ; à la question : « Qu’est-ce qui va changer si la droite l’emporte ? », il répondit : « Rien. Leur politique économique ne sera pas très différente de la nôtre. » The Wall Street Journal Europe, 18 mars 1993.

(5) Est-ce pour cela que plusieurs intellectuels, dont Guy Debord, ont préféré, ces dernières semaines, se suicider ?


Comment sortir de la pensée unique


Les expériences du professeur Stanley Milgram, menées aux Etats-Unis dans les années 1960, ont établi l’influence insoupçonnée d’une autorité ou d’un consensus sur le jugement des individus. De quoi décourager toute personne désirant transformer la société ? Pas vraiment : ces expériences ont également montré comment une minorité active pouvait faire évoluer une opinion majoritaire.
Tom Stafford


Tom Stafford est docteur en psychologie et journaliste freelance. Contact : t.stafford@shef.ac.uk.


Les expériences du professeur américains Stanley Milgram (1933-1984) à l’université de Yale dans les années 1960 ont été sans doute les plus importantes jamais réalisées en psychologie. (1) Ce professeur étudiait « le dilemme de l’obéissance » : comment des gens normaux peuvent-ils oublier leur sens moral sous l’influence d’une autorité malveillante ? Alors que l’objectif des recherches Milgram était la compréhension des nazis, ses découvertes pourraient tout aussi bien expliquer notre complaisance face aux injustices actuelles.

Les teste de Milgram
Les participants aux tests de Milgram furent recrutés par petite annonce. Pour 4 dollars de l’heure, les volontaires acceptaient de participer à une expérience sur l’apprentissage et la mémoire. Ces volontaires rencontraient dans la salle d’attente un autre « volontaire » - un acteur, lui – un homme à lunettes de petite taille et d’allure sympathique. Un responsable de l’expérimentation arrivait alors et choisissait « au hasard » l’acteur pour jouer le rôle de « l’apprenant » et le véritable volontaire pour être le professeur. On expliquait au « professeur » que l’expérience visait à connaître le rôle de la punition physique dans le processus de mémorisation : des chocs électriques étant admninistrés à l’apprenant à chaque réponse fausse. On montrait au professeur un générateur contenant une gamme de 30 boutons correspondant chacun à des voltages allant de 15 à 450 volts. Chaque bouton comportait une légende : du choc léger jusqu’à « danger : choc grave », les deux derniers boutons n’étant pas décrits mais simplement labellisés par des croix « XXX ». L’expérimentateur et le « professeur » attachaient ensuite l’apprenant à une (fausse) chaise électrique. Puis, dans une autre pièce séparée par une vitre de l’apprenant, le « professeur » s’installait derrière l’appareil avec l’expérimentateur à ses côtés. On demandait au « professeur » d’accroître l’intensité du choc à chaque réponse erronée. « L’apprenant » avait un texte truffé de réponses fausses lui indiquant les réactions à simuler au cours de l’interrogatoire. A 75 volts, il se mettait à gémir. A 120, il criait que les chocs étaient douloureux. A 150, il suppliait que l’on mette fin à l’expérience. Ses protestations se muaient en cris d’agonie à 270 volts. A 300, il criait qu’il ne répondrait plus aux questions – l’expérimentateur informait alors le « professeur » que l’absence de réponse équivalait une réponse fausse. Au delà de 315 volts l’apprenant était silencieux.

Des résultats effarants
La question à laquelle Stanley Milgram voulait répondre par de telles expériences était simple. Quelle proportion de gens normaux irait jusqu’à administrer des chocs mortels ? Quelle proportion de gens serait prête à tuer un innocent pour 4 dollars avec l’aval d’un professeur de psychologie ? Les participants n’étaient pas obligés de continuer, on ne les y incitait que verbalement. S’ils interrogeaient l’expérimentateur, il répondait qu’il assumait la pleine responsabilité de l’expérience. « Continuez » répondait-il à toute question supplémentaire.
Avant de publier les résultats, Milgram demanda à un groupe de psychiatres quelle était, à leur avis, la proportion de gens susceptibles d’administrer des chocs mortels. Ces experts ont répondu 1 pour mille. La vraie proportion était en réalité… 65 pour cent. La morale de la recherche de Milgram est claire : nous devons nous méfier des systèmes pervers plus que des personnes. Nous avons tous la capacité à commettre des actes criminels et abandonnons notre sens moral dans des situations mettant à nu notre faiblesse.

65 % des gens peuvent devenir des assassins sous l’influence d’une pensée dominante


Comportement sous influence
Pour savoir de quelle manière différents facteurs influent sur le comportement des gens, Milgram a introduit un certains nombre de variantes dans ses expériences. Comme par exemple, le rôle de la proximité physique de la victime : dans 30 pour cent des cas, au lieu de 65, les gens administraient un choc mortel si la victime était dans la même pièce. Une autre variante montrait que le fait de faire partie d’un groupe diminuait encore le sens de la responsabilité. Lorsque le volontaire appartient à un groupe de trois personnes, dont deux sont des acteurs, la proportion de gens obéissant jusqu’à administrer un choc létal va jusqu’à 93 pour cent.
Toute personne normalement constituée devrait avoir des doutes, mais Milgram a montré que les gens n’en tenaient pas compte si les autres obéissaient à l’expérimentateur. Or, des « dissidents » permettaient aux volontaires de s’apercevoir que leurs doutes étaient légitimies. Lorsque l’on fait part de ses doutes, les gens se mettent à prendre conscience qu’ils ont raison de s’inquiéter et tort de se taire. C’est pourquoi à une époque où une société toujours plus atomisée est sous l’influence de médias toujours plus concentrés, la formation de liens ordinaires au niveau de la communauté est la chose la plus radicale à faire.

Le professeur Charlan Nemeth, de l’université de Californie de Berkeley, a fait des recherches sur l’effet de la dissidence sur les groupes de décision pendant vingt-cinq ans. Il en conclut que « l’expression d’un désaccord, même infondé, stimule des pensées menant à des solutions meilleurs et plus créatives. Alors que l’on va rejeter la personne en désaccord, on sera plus à même de s’informer de la question. On multipliera les stratégies pour résoudre les problèmes. Lorsqu’il y a unanimité, on a tendance à mépriser l’opinion opposée, tirer des conclusions hâtives et présupposer qu’il y a unanimité. »

L’influence d’une minorité
Les gens qui semblent avoir l’avis majoritaire peuvent adopter des opinions exprimées par une minorité lorsqu’on les interroge personnellement sur leurs opinions en privé.


Ainsi, une expérience célèbre consiste à demander à des groupes de dire la couleurs d’une série de diapositives teintes en bleu et en vert. Chaque groupe de volontaires contient deux intrus affirmant voir des diapositives bleues alors qu’elles sont vertes. Pendant l’expérience, le groupe minoritaire exerce un effet modeste mais certain : un faible nombre de personnes disaient elles aussi voir du bleu à la place du vert. Mais l’effet le plus intéressant se trouve après l’expérience.

En privé, on demande aux participants d’observer une échelle de couleur continue entre le bleu et le vert et d’indiquer l’endroit où selon eux le bleu devient vert. Les participants, même ceux qui ne paraissaient pas avoir été influencés pendant l’expérience, ont davantage tendance à estimer une couleur limite « bleue » qu’un groupe témoin. Conclusion : la minorité modifie la perception de l’ensemble du groupe.

Il n’y a pas de résistance réelle sans liens communautaires !


La plupart des psychologues interprètent ce genre d’effet dans le cadre proposé par Serge Moscovici. (2)
Selon lui, alors que les majorités ont tendance à influer les gens dans le sens d’une adhésion ouverte et imédiate, les minorités agissent par une évolution plus longue. Cette influence peut être si subtile que les gens affectés ne s’en aperçoivent pas.

En effet, les sujets exposés à la désobéissance dans les études de Milgram affirmaient ne pas avoir été affectés par le comportement des « dissidents ». Interrogés à propos de l’expérience sur la mémorisation, ils ajoutaient qu’ils auraient cessé l’administration de chocs de toute façon. Les résultats expriment le contraire : la conformité avec les ordres de l’expérimentateur était beaucoup plus élevée en présence d’autres personnes lui obéissant.
On pourrait conclure que l’influence d’une minorité dissidente est rarement reconnue et ne fait jamais l’objet d’une quelconque reconnaissance et de remerciements.

Le conformisme est le coté peu reluisant de la sociabilité. Tout comme il est naturel pour nous d’aimer, de partager, de secourir il est naturel de prendre exemple sur la majorité, d’agir comme les autres, se taire avec les autres. Les recherches de Milgram exposent la puissance de ce conformisme. Mais une telle recherche contient de l’espoir : les voix dissidentes ont néanmoins un pouvoir important.
 Alors la morale est claire : même si vous vous sentez impuissants en tant que minorité, vous avez un pouvoir d’influence. Mais n’attendez pas qu’on vous remercie !


Notes
(1) Stanley Milgram, Soumission à l’autorité : un point de vue expérimental, Traduction de Obedience to authority : an experimental view par Emy Molinié, Calmann-Lévy, Paris, 1974.

(2) Serge Moscovici, La soumission à l’autorité, Calmann Levy 1994 (1974 pour l’édition américaine).
Psychologie des minorités actives, Serge Moscovici, éd. Puf, 1979, Paris. Edition originale : Social influence and social change, Academic press, 1976, Londres.



Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 16:36


Aliments irradiés : le grand secret


http://www.bioweight.com/toxiques.html

Si un aliment irradié n'a plus de vie, à quoi peut-il servir ? La ionisation alimentaire
est une escroquerie scientifique, un remède préventif pire que le mal …


<< On ne peut pas dire la vérité à la télé …
il y a trop de monde qui regarde. >>       Coluche.


Irradiation, ionisation, c'est quoi ?

Irradier, veut dire soumettre à un rayonnement radioactif de type bêta (provenant de particules), ou de type gamma (cobalt 60) l'autre terme (plus discret) est l'ionisation.

L'irradiation au cobalt 60, émet des rayons gamma qui irradient alors, à quarante kilograys (KGy), des palettes entières d'aliments convoyés en boucle sur tapis roulants.

L'irradiation au césium 137, parce qu'il n'a pas besoin d'un couvercle d'eau, est d'un usage beaucoup plus pratique. Intégré dans une mini-centrale nucléaire mobile, il est transporté en camion, d'une usine à l'autre, au gré des contrats, en revanche il est beaucoup plus instable.

A quoi sert l'irradiation ?

L'irradiation est utilisée pour retarder le mûrissement des fruits, pour empêcher les légumes de germer, pour tuer des bactéries responsables du pourrissement ou pour se débarrasser d'insectes sur les aliments. Il y a actuellement une forte pression internationale de la part de l'industrie de l'irradiation et d' autres organisations (comme l'OMS !) pour généraliser son l'utilisation.

Qui utilise l'irradiation ?

Actuellement, cinq pays de l'Union européenne autorisent l'irradiation ou (ionisation) d'autres aliments : la Belgique (8), la France (16), la Hollande (8), l'Italie (3) et le Royaume-Unis (10).

Pour voir la liste des aliments concernés : Ionisés : la liste secrète !

Jusqu'à présent, la pression de l'opinion publique a été forte pour s'opposer à l'ionisation des aliments. Ainsi, selon les organisations de consommateurs, cette technologie n'offre pas de réels bénéfices aux consommateurs, ce serait même plutôt le contraire et pourrait tromper ceux-ci sur la fraîcheur réelle des produits !

Les dangers liés à << l'irradiation >> des aliments

L'irradiation des aliments dégrade la qualité de ceux-ci notamment en détruisant les vitamines qu'ils contiennent et en faisant apparaître de nouveaux composés chimique dont certains sont cancérigènes. Malheureusement, voici une raison de plus pour manger naturel (Bio).

Ainsi l'ionisation peut détruire jusqu'à 80% de la vitamine A des œufs et 48% du Béta carotène du jus d' orange ! (1) De plus l'ionisation des aliments peut faire apparaître dans ceux-ci des composés appelés cyclobutanones, qui sont des promoteurs du développement de cancers et causent des dommages génétiques chez le rat.

Chez l'homme on sait qu'il créent des dommages aux cellules et au gènes (cytotoxicité et géno-toxicité) (2). D'autres composés tels les radicaux libres ou le benzène, le toluène … apparaissent lors de l'ionisation d'aliments (ces composés sont connus pour favoriser l'apparition de cancers, maladies cardio-vasculaires, …).

Une riche littérature scientifique illustre ces dangers (3). Pourtant la Commission européenne ou l'OMS (organisation mondiale de la santé) refusent toujours de prendre en compte ces dangers mis en évidence par ces études scientifiques. Pourquoi ?

La commission européenne refuse les conclusions d'une étude officielle européenne qui montre les dangers potentiels des aliments ionisés !

Une étude réalisée en 2002, par une équipe de chercheurs franco-allemands dans le cadre d'un programme de recherche interrégional de l'Union européenne a montré que certains cyclobutanones (les 2 alkylcyclobutanones) sont cytotoxiques, génotoxiques et sont des promoteurs du cancer du colon chez le rat (4).

Le comité scientifique de la nourriture (SCF : du service santé et protection du consommateur de la Commission européenne) a refusé ces conclusions alors que l'équipe de chercheurs qui a réalisé cette étude compte parmi les meilleurs spécialistes mondiaux !

Les chercheurs n'ont d'ailleurs pas tardé à réagir pour maintenir leurs conclusions.


Conclusion : l'irradiation ne se contente pas d'exterminer les germes indésirables, par la même occasion ils détruisent instantanément toutes les vitamines, les antioxydants, les enzymes, les acides gras, et dans le cas des viandes rouges, certains composants naturellement présents dans les fibres deviennent cancérigènes.

D'ailleurs, le professeur Samuel Epstein, de la faculté de médecine de l'Illinois, expert auprès de la FDA (Food and Drugs Administration), a bien tenté de soulever le problème, il n'a pas été entendu.

<< C'est que les industriels ne s'interressent pas à la prévention, ils préfèrent
souvent (pour un moindre prix) payer les pots cassés. >>

Pourquoi << l'irradiation >> à tout prix ?

Pour masquer de mauvaises pratiques en matière d'hygiène et ne pas inciter à accroître la propreté dans ce domaine

L'OMC (Organisation mondiale du commerce), presse l'Union européenne d'assouplir sa législation sur l'ionisation des aliments : elle y voit là un moyen d'accroître encore un peu plus la mondialisation des échanges commerciaux de nourriture au détriment des systèmes de production locaux durables et de petite taille, destabilisant encore davantage les marchés en concurrencant les productions locales avec des productions d'aliments en provenance des pays en voie de développement où les coûts de production sont très bas. Ces produits dénutris et sans fraîcheur pourront ensuite être revendus sur nos marchés !

Etiquetage absent ! pourquoi ?

Pourquoi n'est-il pas systématiquement indiqué que certains aliments sont irradiés ?

Pourquoi le logo << RADURA >>, qui est censé figuré sur l'étiquetage n'apparaît-il jamais ?


La commission de l'environnement du Parlement européen avait indiquée que l'irradiation (ionisation) devrait être indiquée sur l'emballage des aliments concernés. Obligatoire depuis un décret du 8 mai 1970, ainsi que toutes les importations     irradier
depuis le 20 septembre 2000. En 1999, vingt mille tonnes de produits divers ont été irradiés. Lesquels exactement ? Bien malin qui pourrait le dire. Les entreprises et les distributeurs qui jouent la transparence ne sont pas nombreux. C'est le cas de la société Euro-contact de Boulogne-sur-mer qui, depuis des années libelle ses étiquettes avec la mention << produit traité par rayonnements ionisants >>, ce n'est pas du tout le cas en revanche, des producteurs de fromages frais distribués sur le marché français. Les viandes de volailles séparées mécaniquement, sont irradiées à raison de 6000 tonnes par an. On peut donc en conclure que la plupart des plats cuisinés à base de poulet sont irradiés.


Travailleurs et sécurité globale en danger

L'utilisation de l'ionisation des aliments n'est pas sans danger pour les travailleurs de ce secteur. De très nombreuses contaminations radioactives ont déjà eu lieu aux USA, en Italie, en Norvège, en Australie, …

De plus les sources de radioactivité sont très convoitées par des réseaux organisés afin d'être revendue sur le marché noir (chaque année, dans le monde se sont plus de 200 sources de radioactivités qui sont volées ! ).

Attention au terrorisme !


Bibliographie


(1) FDA Memorandum, from Kim Morehouse, Ph.D. to William Trotter. April 11, 2000. Voir aussi : Diehl J.F. " Combined effects of irradiaton, storage and cooking on the vitamin E and vitamin B1 level of foods." Presented at the 33 rd Annual Meeting of American Institute of Nutrition, 1969.

(2) Delincée, H. and Pool-zobel,B. " Genotoxic properties of 2-dodecylcyclobutanone, a compound formed on irradiatio of food containing fat." Radiation Physics and Chemstry, 52:39-42, 1998. (Co-sponsored by the International Consultative Group on Food Irradiation.)

(3) Un document de 6 pages réalisé par l'ONG américaine " Public Citizen " est disponible auprès du MDRGF sur simple demande par email à : courrier@mdrgf.org

(4) Burnouf D, Delincée H, Hartwig A, Marchioni E, Miesch M, Raul F, Werner D (2001). Ce projet a été aidé par l'union Européenne à travers le programme Upper Rhine Interreg II, par Aérial (strasbourg), le CNRS et l'université Louis Pasteur (Strasbourg). Projet Nº 3171.

• La bouffe d'égout, F. Perruca et G. Pouradier, ed. j'ai lu.

• Des poubelles dans nos assiettes, F. Perruca et G. Pouradier, ed. livre de poche.

• Que mangeons-nous vraiment ? Docteur Wolf, Otto, ed. les trois arches.


http://www.bioweight.com/toxiques.html
Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 16:50
 
Création d'un Nouvel Ordre Mondial: Le Forum du Millenium de l'O.N.U. 28/03/2005 -
 
 

Historiquement, aucun gouvernement n'a jamais réduit volontairement sa propre taille, mais il est allé plutôt en grandissant,...
par John Loeffler, Éditeur du World Affairs


Depuis la dernière décennie, les Nations Unies ont impudemment procédé à leur propre remodelage, pour se transformer elles-mêmes en une identité gouvernementale globale, aspirant à obtenir des instances légales ainsi que l'obtention de ses propres ressources financières nécessaires à son contrôle policier à travers le monde. Ce remodelage gouvernemental se traduit par des efforts incessants, dans le but de prévenir les conséquences dues aux manquements passés en ce qui concerne l'application de leur contrôle policier, ou alors par la justification d'une expansion gouvernementale continuelle, par la mise en place de solutions, en réponse aux problèmes qui avaient été engendrés par leur manque de pouvoir décisionnel.

Historiquement, aucun gouvernement n'a jamais réduit volontairement sa propre taille, mais il est allé plutôt en grandissant, tout en minimisant de plus en plus le pouvoir de ses citoyens. Ceci est une des causes des révolutions, sanglantes ou non, qui eurent lieu tout au long de l'histoire.

En 1995, la Commission des Nations Unies sur la Gouvernance Globale publia un rapport intitulé, Notre Voisinage Global ,
1 qui appela pour une Conférence Mondiale sur l'établissement d'un Gouvernement Global qui devait, à l'époque, avoir lieu en 1998 mais qui ne s'est pas matérialisé à cette date. La Commission fit part d'un certain nombre de recommandations pour des changements aux Nations Unies, incluant:2

o Un système de taxation globale;
o La mise sur pied d'une armée permanente de l'O.N.U.;
o Une Court Criminelle de Justice internationale;
o Une autorité accrue pour la fonction du Secrétaire Général;
o Un Concile de Sécurité Économique;
o La mise en place d'une autorité pour l'O.N.U. sur les voies internationales communes (spécialement sur les océans ainsi que les régions des territoires souverains ayant une influence sur les océans);
o La fin du droit de veto pour les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l'O.N.U.;
o Un nouveau corps parlementaire pour les représentants de la "société civile" (Les O.N.G.s).
3

Le rapport niant le support pour l'établissement d'un "gouvernement global," préféra l’_expression "Gouvernance Globale," mais son contenu révèle tous les éléments nécessaires pour la mise en place du Gouvernement Global. Nous pouvons nous poser la question suivante: Comment pouvons-nous avoir une "Gouvernance Globale" sans un "Gouvernement Global"?

Il a été dit que la Commission ne représentait pas une instance officielle de l'O.N.U. "Elle était, cependant endossée par le Secrétaire Général de l'O.N.U. et fondée à partir de deux Programmes de Développement des Nations Unies (UNDP), neuf gouvernements nationaux, et plusieurs fondations privées, incluant la Fondation MacArthur, la Fondation Ford et la Corporation Carnegie."
4 Ces fondations étaient fortement impliquées depuis des années dans la promotion du globalisme et du socialisme.

La taxation globale telle que la proposition de taxe Tobin, avait pour but de libérer l'O.N.U. de son entrave politique en raison de sa dépendance économique envers ses propres membres. Dresser une armée permanente de l'O.N.U. serait de même rendu possible par la taxation globale, établissant ainsi l'O.N.U. au rang de puissance militaire, avec sa propre justice n'étant pas du tout dépendante des forces armées provenant de ses membres.

Le rêve de la mise en place d'une cour internationale criminelle de justice fut accompli en Juillet 1998 (à Rome) lorsque la Cour Criminelle Internationale fut créé. Cette cour réclame la juridiction sur tous les pays du monde, même sur ceux qui n'ont pas ratifié ce traité. Cette Cour croit que ses verdicts lient par son action, tous les pays du monde.

L'expansion de l'autorité du Secrétaire Général transformera sa fonction en celle d'un Premier ministre Global. Le Conseil de Sécurité Économique dirigera toute ses finances internationales. La régularisation du marché global est déjà sous le mandat d'une autre organisation non gouvernementale, L'Organisation des Marchés Mondiaux (WTO) via l'Entente Générale sur les Tarifs et les Échanges (le GATT).

Notez que le GATT fut en réalité un traité, qui devait être ratifié par le sénat U.S. Cependant, les cris du public ont fait en sorte de prévenir sa ratification, sous le prétexte que cette "alliance" allait plus loin que nécessaire, éliminant le veto pour les membres permanents du Conseil de Sécurité (les U.S.A., La Grande Bretagne, la Russie, la Chine, etc.) créant ainsi une égalité de pouvoir entre les nations; un vote égal pour chaque nation, un vote et pas de veto ni de droit de retrait si vous n'aimez pas la direction générale des nations du monde.

--------------------------------------------------------------------------------

L'Assemblée du Millenium: La Formation d'un Parlement Mondial

La prochaine grande étape à l'agenda de l'O.N.U. est la création d'un nouveau corps parlementaire de la "société civile" représentative qui fut créée en Septembre 2000, lors de l'Assemblée des Peuples du Millenium de l'O.N.U. Cette Assemblée proposa également la création d'un parlement global.

Le 25 mai 2000, des travaux préliminaires sur le forum eurent lieu, avec la participation du D. Andrew Strauss, couramment impliqué dans la mise en place des structures pour l'établissement du "Parlement des Peuples," avec la participation de Jim Garrison, le Président de la Fondation Gorbachev à San Francisco, Californie. Dans un interview avec Joan Veon, le D. Strauss a déclaré:

...Nous pouvons penser que ce meeting est uniquement symbolique, alors que la société civile appelle officiellement à tenir cette rencontre de l'O.N.U., maintenant que nous arrivons à la fin de cette " ancienne ère politique." Qu'implique donc la fin de cette ancienne ère de souveraineté? Il est dit "citoyens, si cela implique une représentation au niveau international, cela veut dire également une représentation à travers chacun de leurs propres états"...Je pense que si cela devait impliquer toutes choses, cela sera la fin de l'ancien ordre des choses; Les citoyens veulent être directement représentés dans un ordre international; impliquant que l'ancienne idée de souveraineté politique pour les citoyens dans le cadre des pouvoirs d'état est révolu.. Cela nous amène donc à nous poser une très grande question que nous sommes encore loin de pouvoir résoudre, et cette question c'est comment les citoyens devraient être represésentés.
5

Selon le D. Strauss, l'ancienne idée de la souveraineté nationale est révolue. Les pouvoirs légaux locaux sont dépassés. Le nouveau parlement débutera en tant qu'entité consultative, mais ultimement le but est de le convertir en un corps législatif global. Présentement, il n'est pas encore décidé de la manière dont les membres de ce corps mondial seront élus. Plusieurs propositions ont été mises sur table:
  • Établissement d'une assemblée consultative dont les parlementaires du monde entier seraient choisis de manière représentative.
  • Création d'une assemblée consultative consistant en la mise en place de représentants non élus provenant des organisations des O.N.G, et qui proviendraient de ceux qui sont déjà établis comme responsables des conférences majeures de l'O.N.U.
  • Une assemblée élue directement par tous les peuple du monde.
  • Une démocratie directe, exercée par la voie de l'Internet, afin que chaque "citoyen du monde" puisse voter sur chaque sujet choisi en tout temps.6 Cela se ferait sans doute par un certain contrôle électronique, et dont les principes seraient semblable à l'ancienne "mobocracie" du peuple Grec.


La montée en pouvoir du Gouvernement Global

La fin impose des "nécessités" pour l'établissement du gouvernement global, telles que la crise environnementale, les guerres, l'abus des enfants, le problème de la prolifération des armes de destruction de masse, les génocides, la justice et l'équité, et autres. Cependant, pour faire un court rappel de l'origine de ces problèmes, l'histoire du 20ième siècle nous enseigne que ceux-ci se sont détériorés plutôt que résorbés. Il apparaît clairement que les solutions envisagées pour leur résolution eurent des conséquences encore plus néfastes que le problème initial lui-même. Pourtant, un gouvernement global a depuis longtemps fait l'objet d'un support majeur par une panoplie de personnalités célèbres. Notre Voisinage Global dit que l'abandon des souverainetés est un "principe qui ne s'établira que lentement et qui s'ajustera selon les impératifs nécessaires à l'établissement d'une coopération globale environnementale."
7

Soixante dix ans auparavant, le célèbre globaliste H.G. Wells dans son livre intitulé, Le Nouvel Ordre Mondial, parla en ces termes: "Une quantité innombrable de personnes...haïront le Nouvel Ordre Mondial [ce sont ses paroles]...et ils mourront en protestant contre celui-ci...nous devons garder à nos pensées la détresse d'une génération aux prises avec un tel mécontentement..."
8 En bas de page: "les globalistes reconnaissent que le Nouvel Ordre Mondial aura à soumettre des masses de gens, et cela qu'ils l'acceptent ou non..."

Selon Henry Lamb de EcoLogic, "la fondation d'une Gouvernance Globale est en fait, par sa mentalité, un système de valeur et de croyance qui contient des idées étrangères à la pensée et à l'histoire américaines, et qui ignore également un nombre considérable de valeurs et d'idées précieuses aux yeux des Américains. Les valeurs et les idées articulées dans les rapports des Commissions ne sont pas nouvelles. Ils ont déjà fait l'objet de tentatives, et cela sous des noms différents, dans les autres sociétés. Mais dans tous les cas, les conséquences furent dévastatrices."
9

Ces valeurs, que nous pouvons nommer socialistes au mieux, et marxiste au pire, ont fait leur apparition de manière consistante dans les documents de l'O.N.U., depuis la fin des années 1980. Avec des noms différents, cette philosophie a dominé toutes les conférences internationales, toutes les ententes et les traités. La philosophie marxiste du transfert des richesses, la démonisation du capitalisme, le renforcement de l'équité des peuples, etc. font tous partie de la nouvelle rhétorique globaliste.

Un gouvernement global est en train de prendre forme. Les gens devraient comprendre qu'une instance légale contre l'abus des gouvernements n'existe pas sur le plan international, en dépit de leur plan en vue de la création de ce Gouvernement. L'inclinaison politique de l'O.N.U. tourne autour de l'idéologie socialiste. Les droits enchâssés dans le Bill of Rights des U.S.A. qui sont le droit à la propriété et les droits financiers, la liberté de parole et de religion, le droit de porter des armes pour se défendre contre les envahisseurs et contre les gouvernements qui abusent de leurs citoyens, la protection contre les jugements partiaux par l'utilisation d'un jury dans les procès, le droit de protester et de faire des pétitions afin de demander le redressement des injustices commises, et plusieurs autres principes, n'existent pas dans ce type de gouvernement que nous avons à l'O.N.U.

Quand l'O.N.U. semble garantir des droits chaque fois sont ajoutés des "paroles à double sens," qui permettent à ces droits supposés d'être bafoués à volonté par le gouvernement. Comme toujours, le diable ajoute du sien.

Article 19, Paragraphe 1 et 2 de la Convention Internationale des Droits Civils et Politiques de l'O.N.U. statue que:

1. Quiconque devrait avoir le droit d'émettre une opinion sans interférence.

2. Quiconque devrait avoir le droit à la liberté d'_expression; ce droit devrait inclure la liberté de rechercher, recevoir et révéler des informations et des idées de toute sorte, sans limite de frontières, que ce soit verbalement, par écrit ou bien par impression, dans la forme d'art, ou à travers tout autre média de son choix."
10

Jusqu'à maintenant, ceci paraît bien. Mais lisez au Paragraphe 3:

3. L'exercice des droits prévus au Paragraphe 2 de cet article vient aussi avec des obligations spéciales et des responsabilités. Ceux-ci également peuvent être sujet à certaines restrictions, mais ces restrictions ne peuvent s'appliquer que par le moyen de lois, et uniquement lorsque cela apparaît nécessaire (a) Par respect des droits ou la réputation des autres; (b) Pour la protection de la sécurité nationale ou pour le bien de l'ordre public, la santé publique ou morale."
11

Ainsi le droit à la liberté de parole peut être limité en tout temps, lorsque l'état croit que cela est dans son meilleur intérêt ou même pour protéger ses propres politiciens corrompus. La formulation du Paragraphe 3 détruit entièrement les garanties qui se trouvent dans les Paragraphes 1 et 2.

Un autre exemple: La Déclaration Universelle des droits de l'homme de l'O.N.U. (DUDH) apparaît comme une série de droits merveilleux de prime abord, similaire à ce que nous retrouvons dans le Bill of Rights des U.S.A. À l'Article 18 du DUDH il est dit: "le droit à la liberté de penser, de conscience et de religion...." l'Article 19 affirme "Le droit à la liberté d'opinion et d'_expression...et de rechercher, recevoir et partager des informations et des idées à travers tout média et cela sans considération de frontières."

Cela sonne bien! Mais l'Article 29 statue que "ces droits et libertés ne peuvent en aucun cas être exercés de façon contraire aux buts et principes des Nations Unies." En d'autres mots, ces "droits" ou "libertés" ne s'appliquent pas pour les gens politiquement incorrects qui refusent de se conformer au mandat de sécurité de l'O.N.U. Quel est le but de la liberté de parole, sinon de pouvoir critiquer ouvertement le gouvernement? Selon l'idéologie de l'O.N.U., cela n'est pas toléré. L'O.N.U. affiche donc une tolérance zéro envers ceux qui sont opposés à ses buts.

Les Américains, les Canadiens, les Australiens, les Néo-zélandais ne savent pas à quel point cet agenda internationaliste est radical en réalité, et ils ignorent également à quel point il s’est infiltré dans chacun de leurs gouvernements avec la pleine coopération de plusieurs d'entre eux. Son implantation est lente, mais elle avance inexorablement. Quelques-uns commencent à apercevoir ce qui se dessine, mais peu connaissent les origines de ces changements qui affecteront rapidement leurs vies et leur système de croyances religieuses.

Ce changement massif vers le globalisme renferme des significations terribles pour les croyants, pour différentes raisons. Premièrement, nous sommes témoins de la formation de ce que la Bible a prédit il y a 2 000 ans: une unification universelle dans les systèmes politiques, financiers et religieux. Les chrétiens notent que le nouveau modèle global possède une composante morale et religieuse qui ne tolère pas l'opposition ou la dissidence de la part des factions religieuses qui ne sont pas en accord avec cela!

Permettez-moi de vous dire: Le nouveau globalisme utilisera toutes les pressions légales et les autres afin de rassembler, soumettre, ou éliminer les groupes religieux, et de les forçer à se conformer aux nouveaux idéaux. Contrairement aux humanistes séculiers, le nouveau socialisme panthéiste global ne laissera pas l'église tranquille! Aucun avertissement ne peut être plus clair quant aux dangers menaçant la foi et qui maintenant sont devant nous.

Quelle que soit la lenteur des changements, lorsqu’ils seront effectifs, ils lieront toutes les instances politiques par les artifices de la Loi, les traités internationaux, et la régulation interne se conformant au dictât des Nations-Unies, et cela à l'encontre des citoyens du monde qui n'auront plus la moindre autorité établie pour intenter le moindre recour, ou pour essayer de redresser la situation.
* * *

Notes:
  1. "Our Global Neighborhood," Oxford University Press, 1995, ISBN 0-19-827998-3.
  2. Lamb, Henry, "Report of the Commission on Global Governance: Our Global Neighborhood,", Jan/Feb, 1996.
  3. Non-governmental organizations. These are private organizations, which are granted NGO status by the United Nations and which have tremendous influence at U.N. conferences for creating and implementing treaties and policy.
  4. Op cit , Lamb, Henry. 
  5. Veon, Joan,  Workshop on Civil Society and Partnerships with the U.N., Transcribed interview with Dr. Andrew Strauss, May 25, 2000.
  6. Ibid.
  7. Op Cit .
  8. Buchanan, Pat,  "The Millennium Conflict:  America First of World Government," Speech to the Boston World Affairs Council, January 6, 2000.  Citing H.G. Wells's book, The New World Order.
  9. Op cit.  Lamb, Henry.
  10. International Covenant on Civil and Political Rights, U.N.T.S. No. 14668, vol 999 (1976), p. 171.
  11. Ibid 
Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 11:34
Fiction ou amère réalité ?
MARCH 1995

LE PROTOCOLE DE TORONTO (6.6.6.)? (QUEBEC ANNEE ZERO)...

L'ANTE-CHRIST  FICTION OU REALITE ?


Qui peut dire ? Quoi qu'il en soit, selon certaines informations obtenues en provenance de France, mais surtout, à la révision des événements t de mieux comprendre ce qui, jusqu'à aujourd'hui, paraissait des plus incompréhensibles à plus d'un.

Nous livrons en entier ce "Document" avec, en plus, une analyse des nouvelles conditions économiques actuelles qui, en elles-mêmes, semblent plus que confirmer l'authenticité de ce dernier.

Fin Juin 1967:

A Montréal, c'est l'Expo 67; à Ottawa, ce sont les derniers préparatifs du "Centenaire de la Confédération"; aux Etats-Unis, c'est la contestation à la Guerre du Vietnam et, à travers le pays, le "Flower Power". Nous sommes près des événements de Mai 68 en France, de l'explosion du Nationalisme au Québec, du Festival Woodstock aux Etats-Unis... mais en même temps, cette fin Juin de 1967 marque les derniers préparatifs de la mise au point du Plan de la "Chute des Nations" par les hautes instances de la Franc-Maçonnerie Anglo-Saxonne à Toronto (Canada).


Cette réunion secrète, hautement "Confidentielle", est organisée par les "6.6.6." (c'est ainsi qu'ils se nomment eux-mêmes), c'est à dire ceux qui dirigent les 6 plus grandes banques mondiales, les 6 plus grands consortiums énergétiques de la planète (dont le pétrole fait partie), et les 6 plus grands consortiums de l'agro-alimentaire (dont fait partie le contrôle des principales routes alimentaires du monde).

Ces 6.6.6. étant les plus hauts responsables de la finance internationale vont définir, à l'intérieur de leur réunion, une "Stratégie commune" en vue de la mainmise absolue sur le "Commerce Mondial"; sur la possession de l'Arme Energétique (porte ouverte sur le XXIe siècle); et sur le contrôle international de l'agro-alimentaire (lequel comprend aussi, pour eux, les consortiums pharmaceutiques comprenant, à leur tour, le marché mondial des "Vitamines" et des "Vaccins").

Leur "plan" se résume à trois orientations majeures: "L'Economique, le Politique et le Social pour les années 70 et 80. S'il réussit, il doit irrémédiablement déboucher sur la prise du "Pouvoir Mondial" par la mise en place du "Nouvel Ordre Mondial"; le même dont le Président américain George Bush fera tant la promotion au début des années 90.

Titre du Document des 6.6.6.: "PANEM ET CIRCENSES": (Du Pain et des Jeux du Cirque).

But du Projet Mondialiste:

 Le "Génocide du Vital au Profit du Rentable Occulte".
Moyens de Financement du Projet: Entre autre, se servir de l'Aide Humanitaire, de l'Aide Alimentaire Internationale afin de financer les "Multinationales" des 6.6.6.

LE DOCUMENT:

 [Toutes les périodes historiques ayant mené à la décadence des civilisations étaient toutes marquées, sans exception, par "L'Es-prit d'Errance des Hommes". Aujourd'hui, nous devons faire en sorte que cet "Esprit" se traduise par une "Société Mondiale du Loisir" sous toutes ses formes.

Ce "Loisir" doit se composer du [Sexe], des [Drogues], du [Sport], des [Voyages/l'Exotisme], et des [Loisirs] en général, mais accessibles à toutes les couches de la Société.

L'Homme doit arriver à croire qu'il est "Moderne", et que sa modernité est composée de sa capacité, et de sa possibilité de pouvoir jouir largement, et maintenant de tout ce qui l'entoure.


Pour parvenir à cet objectif, il est impératif de pouvoir infiltrer les Médias (Radio, Télévision, Journaux), les milieux de la "Mode" et la "Culture"

(les milieux de la Nouvelle Musique) par lesquels nous influencerons, à coup sûr, toutes les couches des Sociétés Occidentales.
Ainsi en tenant sous la coupe des "Sens" la jeunesse (les adultes de demain), nous aurons par conséquent la voie libre pour infiltrer, et transformer en profondeur, sans être inquiétés, le Politique, le Système Légal et l'Education; ce qui nous permettra de modifier en profondeur le cours, l'orientation future des Sociétés visées par notre "Plan".


Les populations, nous le savons, n'ont pas de mémoire historique. Ils répètent inlassablement les erreurs du passé sans se rendre compte que ces mêmes erreurs avaient conduits leurs pères, avant eux, aux mêmes déchéances qu'ils vivront en pire avant la fin de ce siècle.

Voyez, par exemple, ce que leurs grands-pères ont vécu au début de ce siècle grâce au travail acharné de nos prédécesseurs.


Après avoir connu, sans limites, la libération des moeurs, l'abolition de la morale (en d'autres mots, l'errance de l'esprit), ils expérimentèrent la "Crise Economique", puis la "Guerre".

Aujourd'hui leurs petits-enfants et leurs enfants se dirigent droits vers un aboutissement semblable, pire encore car cette fois-ci, il nous permettra enfin de mettre sur pied notre "Nouvel Ordre Mondial" sans qu'aucun d'entre eux ne soient à même de s'en rendre compte, trop préoccupés qu'ils seront tous à satisfaire exagérément leur besoins sensuels les plus primaires.


Une "Norme" générale plus qu'importante, et qui a déjà fait ses preuves au début de ce présent siècle dans la construction, et la mise en place du [Système Communiste] par les regrettés Hauts Officiers de nos loges, est la rentabilité de "l'Exception".

 En principe, nous le savons, l'Exception prouve la Règle générale qui lui est contraire. Mais dans notre vocabulaire, l'Exception c'est ce qui doit être imposée à tous. Nous devons faire en sorte de faire des "Exceptions" dans différentes sphères de la Société, comme devant être de nouvelles "Règles" générales applicables à tous, un objectif premier de toutes les futures contestations sociales menées par la Jeunesse des Nations.


Ainsi l'Exception deviendra le détonateur par lequel toute la société historique s'effondrera sur elle-même dans un essoufflement et une confusion sans précédent.

Les fondements de la "Société Occidentale", dans leur essence, proviennent en droite ligne, de l'héritage Judéo-Chrétien. C'est précisément ce même héritage qui fit de la "Famille", le "Noeud", la "Pierre Angulaire" de tout l'édifice social actuel.

 Nos prédécesseurs qui avaient financé les écrivains révolutionnaires de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle avaient compris l'importance de fractionner, puis de faire éclater ce "Noyau vital" s'ils voulaient, en Russie, parvenir à mettre en place le nouveau "Système Communiste" d'alors.

Et c'est précisément ce qu'ils firent en faisant minutieusement produire par les philosophes et les écrivains non-conformistes de l'époque: "Un Manifeste à la gloire de l'Etat-Dieu"; celui-ci ayant la primauté absolue sur l'individu, sur la "Famille".

de "Pour aboutir avec certitude à la construction d'un Gouvernement Mondial,

 [Un Nouvel Ordre Mondial Communautaire] où tous les individus, sans exception, seront soumis à  "l'Etat Mondial" l'Ordre Nouveau", nous devons, en premier lieu, faire disparaître la "Famille"
(ce qui entraînera, du même coup, la disparition des enseignements religieux ancestraux), et en deuxième lieu, niveler tous les individus en faisant disparaître les "Classes Sociales", en particulier, les "Classes Moyennes". Mais nous devons procéder de manière à ce que tous ces changements apparaissent comme étant issus de la volonté populaire; qu'ils aient l'apparence de la "Démocratie".

En se servant de cas isolés, mais en les amplifiant à l'extrême avec l'aide de contestations étudiantes noyautées par nous, de journalistes favorables à notre cause et de politiciens achetés, nous parviendrons à faire mettre en place de nouveaux Organismes ayant toutes les apparences de la "Modernité", tel un "Bureau de la Protection de l'Enfance" protégé par une "Charte des Droits et Libertés".

Pour la réussite de notre "Plan Mondial:

 [Le Plan Rouge]", il nous faut faire implanter dans toutes les Sociétés Occidentales des années 70', des "Bureaux pour la Protection de l'Enfance" dont les fonctionnaires (de jeunes intellectuels sans expérience, fraîchement sortis d'Universités où sont mis en évidence nos principes mondialistes), feront respecter à la lettre, sans discernement, la "Charte des Droits de l'Enfant". Qui osera s'opposer à cela sans en même temps être identifié aux barbaries du Moyen Age ?

Cette "Charte" laborieusement mise au point dans nos "Loges", nous permettra enfin de réduire à néant toute autorité parentale en faisant éclater la famille en individus farouchement opposés les uns aux autres pour la protection de leurs intérêts personnels. Elle encouragera les enfants à dénoncer des parents trop autoritaires parce que trop traditionnels, trop religieux. Elle contribuera ainsi à soumettre les parents à une "Psychose Collective de la Peur";

 ce qui provoquera inéluctablement, d'une manière générale dans la société, un relâchement de l'autorité parentale. Ainsi nous aurons réussi, dans un premier temps, à produire une société semblable à celle de la Russie des années 50' où les enfants dénonçaient à l'Etat leurs parents, et cela sans que personne ne s'en aperçoive.

En transférant ainsi à l'Etat le "Rôle Parental", il nous sera plus facile, par la suite, de nous accaparer, une par une, de toutes les responsabilités qui avaient été, jusqu'à date, du ressort exclusif des parents. C'est ainsi que nous pourrons faire considérer par tous comme étant un abus contre l'enfant, l'enseignement religieux traditionnel d'origine Judéo-Chrétienne.

Dans un même temps, mais à un autre niveau, nous ferons inscrire dans les plus hautes Lois des Nations, que toutes les Religions, les Cultes et les Pratiques religieuses de tous genres, y compris la "Sorcellerie et la Magie" doivent toutes être respectées au même titre les unes que les autres.

Ce sera par la suite d'une aisance déconcertante que de transférer ce rôle de l'Etat par rapport à l'enfant aux plus hautes instances internationales, telles les Nations-Unies.

Comprenons bien ceci: "Notre but n'est pas de protéger les enfants ou qui que ce soit d'autre, mais bien de provoquer l'éclatement, puis la chute des Nations qui sont un obstacle majeur à la mise en place de notre "Nouvel Ordre Mondial".


C'est la raison pour laquelle les "Bureaux de Protection de l'Enfance" doivent être investis d'une autorité légale absolue.

Ils doivent être en mesure, comme bon leur semblera, mais toujours sous le prétexte de la protection de l'enfant, de pouvoir retirer ces derniers de leurs milieux familiaux originels, et les placer dans des milieux familiaux étrangers ou des Centres gouvernementaux déjà acquis à nos principes mondialistes et a-religieux.

Par conséquent, sera ainsi achevée la brisure définitive de la "Cellule Familiale Occidentale". Car sans la protection et la surveillance de leurs parents originaux, ces enfants pourront ainsi être définitivement handicapés dans leur développement psychologique et moral, et représenter, par voie de conséquence naturelle, des proies facilement adaptables à nos visées mondialistes.


Pour la réussite assurée d'une telle entreprise, il est primordial que les fonctionnaires travaillant dans ces "Bureaux" au service de l'Etat, soient jeunes, sans expérience passée, imbus de théories que nous savons vides et sans efficacité, et surtout, soient obsédés par l'esprit missionnaire de grands protecteurs de l'enfance menacée.

Car pour eux, tous les parents doivent représenter des criminels en puissance, des dangers potentiels au bien-être de l'enfant ici considéré comme étant un "Dieu".


Un "Bureau de la Protection de l'Enfance" et une "Charte des Droits de l'Enfant" n'ont aucune raison d'être sans enfants menacés.
De plus, les exceptions et les exemples historiques utilisés pour leur mise en place finiraient, tôt ou tard, par disparaître s'ils n'étaient pas constamment alimentés par de nouveaux cas se produisant sur une base continue.


En ce sens, nous devons infiltrer le "Système d'éducation""Modernité" et de "l'Evolution", l'enseignement de la Religion, de l'Histoire, de la Bienséance des Nations pour y faire disparaître, sous le couvercle de la tout en diluant, en même temps, sous une avalanche d'expérimentations nouvelles dans le milieu de l'Education, celui de la langue et des mathématiques.

De cette manière, en enlevant aux jeunes générations, toute base et toute frontière morales, toute connaissance du passé (donc toute fierté nationale), donc tout respect d'autrui, tout pouvoir par la connaissance du langage et des sciences (donc sur la réalité), nous contribuerons à fabriquer une jeunesse largement disposée à toutes les formes de délinquance.

 Dans ce nouvel univers morcelé par la peur des parents, et leur abandon de toute responsabilité face à leurs enfants, nous aurons la voie libre pour former, à notre manière et selon nos objectifs premiers,

 
une jeunesse où l'arrogance, le mépris, l'humiliation d'autrui seront considérés comme étant les nouvelles bases de "l'Affirmation de Soi" et de la "Liberté".

Mais nous savons, à même l'expérience du passé, qu'une jeunesse semblable est d'ores et déjà condamnée à son autodestruction car celle-ci est foncièrement "Individualiste", donc "Anarchiste" par définition.

En ce sens, elle ne peut aucunement représenter une base solide pour la continuité de quelque société que ce soit, et encore moins une valeur sûre pour la prise en charge de ses vieillards.

Dans la même foulée, il est aussi impératif de faire créer une "Charte des Droits et Libertés Individuelles", et des "Bureaux de Protection du Citoyen" en faisant miroiter aux masses, que ces innovations font partie intégrante de la "Modernité" des "Sociétés Nouvelles" du XX° siècle.

De la même manière, et en même temps, mais à un autre niveau, faire voter de nouvelles Lois pour le "Respect et la Liberté Individuelles".
 Comme dans le cas de la "Famille", mais sur le plan de la "Société", ces Lois entreront en conflit avec les Droits de la Collectivité, menant ainsi les sociétés visées, droit à leur autodestruction.

Car ici, l'inversion est totale: "Ce n'est plus la société (le droit de la majorité) qui doit être protégé contre des individus pouvant la menacer, mais bien plutôt (le Droit de l'Individu) qui se doit d'être protégé contre les menaces possibles de la majorité". Voilà le but que nous nous sommes fixés.

Pour achever l'éclatement de la famille, du système d'éducation, donc de la Société en général, il est primordial d'encourager la "Liberté Sexuelle" à tous les échelons de la Société Occidentale.
 
Il faut réduire l'individu, donc les masses, à l'obsession de satisfaire leurs instincts primaires par tous les moyens possibles.

Nous savons que cette étape représente le point culminant par lequel toute Société finira par s'effondrer sur elle-même. N'en a-t-il pas été ainsi de l'Empire Romain à son apogée, et de toutes civilisations semblables à travers l'histoire ?


Par des hommes de Science et des laboratoires financés par nos Loges, nous avons réussi à faire mettre au point un procédé chimique qui révolutionnera toutes les Sociétés Occidentales, et reléguera aux oubliettes pour toujours, les principes moraux et religieux Judéo-Chrétiens.

Ce procédé, sous forme de pilule, ouvrira la voie toute grande à la "Liberté Sexuelle"
sans conséquences, et poussera les "Femmes" des Nations à vouloir briser avec ce qui sera alors perçu comme étant le joug du passé (l'esclavage des femmes soumises à l'homme et à la famille traditionnelle (judéo-Chrétienne).

Jadis "Centre et pivot de la cellule familiale", la femme moderne, maintenant en tant qu'individu indépendant, voudra briser avec son rôle traditionnel, se détacher de la famille, et mener sa vie selon ses propres aspirations personnelles.

Rien de plus naturel, nous le savons, mais là où nous interviendrons fortement, ce sera d'infiltrer tous les nouveaux "Mouvements de Contestation Féminins" en poussant leur logique jusqu'à ses extrêmes limites de conséquence.
Et ces limites se trouvent déjà inscrites dans l'éclatement définitif de la famille traditionnelle et de la Société Judéo-Chrétienne.


Cette "Libération Sexuelle" sera le moyen ultime par lequel il nous sera possible de faire disparaître de la "Conscience Populaire" toute référence au "Bien et au Mal".
 
L'effondrement de cette barrière religieuse et morale nous permettra d'achever le processus de la fausse
"Libération de l'Homme de son Passé", mais qui, en réalité, est une forme d'esclavage qui sera profitable à nos "Plans Mondialistes".

 Cette porte ouverte pour l'encouragement à la "Liberté sexuelle", au "Divorce", à "l'Avortement" sur demande, à la reconnaissance légale des diverses formes d'homosexualité"Droit Légal" des Sociétés.
 Elle sera un atout majeur pour pousser l'ensemble des individus à un relâchement général des moeurs; pour diviser les individus les uns par rapport aux autres, selon leur instinct et leurs intérêts propres; pour détruire l'avenir de la jeunesse en la poussant aux expériences néfastes de la sexualité hâtive et de l'avortement; et pour briser moralement les générations futures en les poussant à l'alcoolisme, aux drogues diverses (dont nos Officiers supérieurs des Loges Internationales se chargeront d'en prendre le contrôle au niveau mondial), et au suicide (celui-ci considéré par une jeunesse désabusée et abandonnée à elle-même, comme étant une fin chevaleresque).

Décevons la jeunesse des Nations en lui montant ses parents comme étant irresponsables, irréligieux, immoraux; ne cherchant, en définitive, que le plaisir, l'évasion et la satisfaction effrénée de leurs instincts au prix du mensonge, de l'hypocrisie et de la trahison.

 Faisons du divorce et de l'avortement une nouvelle coutume sociale acceptée par tous. Poussons-la ainsi à la criminalité sous toutes ses formes, et à se réfugier en groupes distincts, hors d'atteinte du milieu familial qu'elle percevra, inévitablement, comme étant une menace pour sa propre survie. Le tissu social étant ainsi bouleversé à jamais, il nous sera dès lors possible d'agir sur le Politique et l'Economique des Nations afin de les soumettre à notre merci; pour en venir à accepter de force, nos Plans d'un Nouvel Ordre Mondial.

Car, il faut bien se l'avouer, les Nations, dépourvues qu'elles seront alors de pouvoir compter sur une jeunesse forte, sur une Société où les individus, regroupés autour d'un idéal commun, renforcé par des remparts moraux indéfectibles, aurait pu lui apporter son soutien historique, ne pourront qu'abdiquer à notre volonté mondiale.

Ainsi pourrons-nous alors inaugurer ce qui fut tant annoncé par nos créations passées: "Le système communiste qui prophétisait une révolution mondiale mise en branle par tous les rejetés de la terre", et le "Nazisme par lequel nous avions annoncé un Nouvel Ordre Mondial pour 1000 ans". Voilà notre but ultime; le travail récompensé de tous les valeureux morts au labeur pour son accomplissement depuis des siècles.

Disons-le haut et fort: "Tous les Frères des Loges passées, morts dans l'anonymat pour la réalisation de cet Idéal qu'il nous est maintenant possible de toucher du bout des doigts".


Il est bien reconnu par tous que l'Homme, une fois après avoir assuré ses besoins primaires (nourriture, habillement et gîte), est beaucoup plus enclin à être moins vigilant. Permettons-lui d'endormir sa conscience tout en orientant à notre guise son esprit en lui créant, de pure pièce, des conditions économiques favorables.
Donc, pendant cette période des années 70 où nos Agents s'infiltreront partout dans les différentes sphères de la Société pour faire accepter nos nouvelles normes dans l'Education, le Droit Légal, le Social et le Politique, nous veillerons à répandre autour de lui un climat économique de confiance.


Du Travail pour tous; l'ouverture du Crédit pour tous; des Loisirs pour tous seront nos tandems pour la création illusoire d'une nouvelle classe sociale: "la Classe Moyenne". Car une fois nos objectifs atteints, cette "Classe" du milieu, située entre les pauvres séculaires, et nous les riches, nous la ferons disparaître en lui coupant définitivement tout moyen de survie.

En ce sens, nous ferons des Etats-Nations, les nouveaux "Parents" des individus. A travers ce climat de confiance où nos "Agents Internationaux" auront fait le nécessaire pour écarter tout spectre de guerre mondiale, nous encouragerons la "Centralisation" à outrance pour l'Etat. De cette manière, les individus pourront acquérir l'impression d'une liberté totale à explorer pendant que le fardeau légendaire des responsabilités personnelles sera transféré à l'Etat.

C'est ainsi qu'il nous sera possible de faire augmenter d'une manière vertigineuse le fardeau de l'Etat en multipliant sans limites aucune la masse des fonctionnaires-intellectuels. Assurés pour des années à l'avance d'une sécurité matérielle, ceux-ci seront par conséquent, de parfaits exécutants du "Pouvoir Gouvernemental"; en d'autres mots, de notre "Pouvoir".

Créer ainsi une masse impressionnante de fonctionnaires qui, à elle seule, formera (un Gouvernement dans le gouvernement), quel que soit le parti politique qui sera alors au pouvoir.

Cette machine anonyme pourra nous servir un jour de levier, lorsque le moment sera venu, pour accélérer l'effondrement économique des Etats-Nations; car ceux-ci ne pourront pas indéfiniment supporter une telle masse salariale sans devoir s'endetter au delà de leurs moyens.


D'un autre coté, cette même machine qui donnera une image froide et insensible de l'appareil gouvernemental; cette machine complexe et combien inutile dans beaucoup de ses fonctions, nous servira de paravent et de protection contre les populations. Car qui osera s'aventurer à travers les dédales d'un tel labyrinthe en vue de faire valoir ses doléances personnelles ?

Toujours pendant cette période d'étourdissement général, nous en profiterons aussi pour acheter ou éliminer, selon les nécessités du moment, tous les dirigeants d'entreprises, les responsables des grands Organismes d'Etat, les Centres de Recherche Scientifique dont l'action et l'efficacité risqueraient de donner trop de pouvoir aux Etats-Nations.

Il ne faut absolument pas que l'Etat devienne une force indépendante en elle-même qui risquerait de nous échapper, et de mettre en danger nos "Plans" ancestraux.


Nous veillerons aussi à avoir une mainmise absolue sur toutes les structures supranationales des Nations. Ces Organismes internationaux doivent être placés sous notre juridiction absolue.

Dans le même sens, et pour garantir la rentabilité de notre influence auprès des populations, nous devrons contrôler tous les Médias d'Information. Nos Banques verront donc à ne financer que ceux qui nous sont favorables tandis qu'elles superviseront la fermeture des plus récalcitrants. Cela devrait en principe passer presque inaperçu dans les populations, absorbées qu'elles seront par leur besoin de faire plus d'argent, et de se divertir.

Nous devrons nous occuper à finaliser, dès maintenant, la phase de dérégionalisation des régions rurales amorcée au début de la "Crise Economique" de 1929. Surpeupler les villes était notre tandem de la "Révolution Industrielle".
Les propriétaires ruraux, par leur indépendance économique, leur capacité à produire la base de l'alimentation des Etats, est une menace pour nous, et nos Plans futurs. Entassés dans les villes, ils seront plus dépendants de nos industries pour survivre.

Nous ne pouvons nous permettre l'existence de groupes indépendants de notre "Pouvoir". Donc éliminons les propriétaires terriens en faisant d'eux des esclaves obéissants des Industries étant sous notre contrôle.

 Quant aux autres, permettons-leur de s'organiser en Coopératives Agricoles que nos Agents infiltreront pour mieux les orienter selon nos priorités futures.


A travers l'Etat, attachons-nous à bien mettre en évidence le "Respect" obligatoire de la diversité des "Cultures", des "Peuples", des "Religions", des "Ethnies" qui sont autant de moyens, pour nous, pour faire passer la "Liberté Individuelle" avant la notion "d'Unité Nationale";
ce qui nous permettra de mieux diviser les populations des Etats-Nations, et ainsi les affaiblir dans leur autorité, et dans leur capacité de manoeuvrer.

Poussé à ces extrêmes limites, mais sur le plan international, ce concept, dans le futur, poussera les ethnies des différentes Nations à se regrouper pour revendiquer, individuellement, chacune leur propre part du "Pouvoir"; ce qui achèvera de ruiner les Nations, et les fera éclater dans des guerres interminables.


Lorsque les Etats-Nations seront ainsi affaiblis par autant de luttes intestines, toutes fondées sur la reconnaissance des "Droits des Minorités" à leur Indépendance; que les nationalistes divisés en différentes factions culturelles et religieuses s'opposeront aveuglément dans des luttes sans issue; que la jeunesse aura totalement perdu contact avec ses racines; alors nous pourrons nous servir des Nations-Unies pour commence à imposer notre Nouvel Ordre Mondial.

D'ailleurs, à ce stade-là, les "Idéaux Humanitaires, Sociaux et Historiques" des Etats-Nations auront depuis longtemps éclaté sous la pression des divisions intérieures.]

Fin du Document des 6.6.6. daté de fin Juin 1967.


Dix huit ans plus tard, soit (6.6.6.) dans le temps, se tint une autre Réunion d'importance au Canada. Le Groupe des 6.6.6. se réunit encore une fois à Toronto, à la fin de Juin 1985, mais cette fois-ci afin de finaliser les dernières étapes devant déboucher, et sur la chute des Etats-Nations, et sur la prise du Pouvoir International par les Nations-Unies


Fin  1ére Partie


Serge Monast / Journaliste d'Enquête / Fin Mars 1995.


avec mes excuses à Serge Monast, il m'a semblé important de faire la relation de ces documents  avec le plan Divin, c'est pour cela que j'ai préferer les dénommer: "Protocoles de l'anté-christ".

 Axiome

Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article

Présentation

  • : le blog occultation par : Jacques
  •   le blog occultation par : Jacques
  • : Diffusez des articles et témoignages divers plus ou moins occulté par les grands médias nationaux , ce que l'on veut nous cacher et les magouilles qui se trames derrière notre dos.
  • Contact

Articles Récents