Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:11

Histoire de la mère (s) du douzième Imam Al Mahdi (Dfr)


"Voici donc que certain jour, l'Imam Ali Naqi l'envoya chercher par son serviteur Kafur. Lorsqu'il eut pris place devant l'Imam, celui-ci s'adressa à lui en termes solennels: "O Bashar! Tu es notre ami. Toi et les tiens avez toujours professé le même dévouement aux membres de la famille du Prophète. je veux te faire l'honneur d'un privilège tel qu’il te conférera un rang d'amitié sans précédent parmi nos chiites. Je vais te confier un secret et t'envoyer en mission pour ramener ici certaine jeune fille." Là-dessus, l'Imam rédige de sa propre main une lettre en grec, y oppose son sceau, la place dans une bourse de cuir rouge avec la somme de deux cent vingt dinars, et donne à Bashar les instructions suivantes. Il va se rendre à Baghdad. Il sera à telle heure sur la rive du fleuve, au port ou accostent les navires transportant les captives. Il n'y aura la, sur le quai, comme acquéreurs éventuels, que des agents du khalife abbasside. Bashar devra passer toute la journée à observer de loin les événements sur un navire appartenant à un certain Amr ibn Yazid. A un moment donné, il remarquera que celui-ci montre aux acquéreurs une jeune fille ayant telle et telle caractéristique. Elle portera un double vêtement de soie pour éviter le regard et le contact de la main des hommes. 'Tu l'entendras s'exclamer à voix haute, en langue grecque, de dessous son voile fragile. Sache que ce qu'elle dira c'est ceci: "Maudit soit l'homme qui dévoilera mes sourcils!" Alors l'un des hommes, ému par la chasteté de cette jeune fille, dira son grand désir de l'acquérir. mais elle lui dira: "Même si tu possédais toute la gloire et la richesse de Salomon, fils de David, je n'éprouverais jamais d'amour pour toi. Prends donc garde de gaspiller ta fortune".Le patron du navire, ne voulant pas lui faire violence, avouera son extrême embarras; il faut tout de même en finir. " pourquoi cette hâte? lui dira-t-elle. Il faut que je choisisse moi-même celui qui m'acquerra, afin que mon cœur trouve la paix dans la confiance et la fidélité que j'aurai envers lui."

" A ce moment-là, O Bashar, avance-toi près de Amr ibn Yazid et dis lui: je sui porteur d'une lettre en langue et écriture grecques, rédigée par un homme noble; elle montre sa générosité, sa loyauté et sa libéralité. Donne cette lettre à cette jeune fille; qu'elle la médite et qu'elle comprenne le caractère de celui qui l'a écrite. Si elle ressent de l'inclination pour lui et en est satisfaite, je suis son représentant qualifié pour traiter en son nom. " Tout se passe comme l'avait annoncé l'Imam en s'exprimant au futur, et Bashar se conforma à toutes les instructions reçues. Quand la jeune fille eut lu la lettre écrite par l'Imam, elle poussa involontairement une grande exclamation et déclara au propriétaire du navire que s'il refusait de la céder à l'auteur de cette lettre, elle était prête à se donner la mort. Mais le dénouement est conforme à son désir, et Bashar n'a plus qu’à conduire la jeune fille à sa résidence à Baghdad, avant de repartir avec elle pour Samarra. Il remarque qu'elle est toute souriante et heureuse, et que fréquemment elle retire la lettre de son sein pour la porter à ses lèvres, à ses yeux, à ses sourcils. Il ne peut s'empêcher de lui dire:je m'étonne de ton comportement; tu portes à tes lèvres une lettre dont tu ne connais pas l'auteur! Mais a elle de lui dire: "O homme faible et peu de foi! Puisse la connaissance du rang spirituel des Enfants du Prophète dissiper les doutes de ton cœur."

Maintenant nous allons entendre le récit merveilleux. Nous remarquerons, dès le début, que la généalogie de la jeune fille correspond bien à ce qu'exige initialement la récurrence continue du plérome des douze. la jeune fille poursuit en effet: " sache qu'en vérité je suis une princesse. Je suis la fille de yeshu'a, fils de l'empereur de Byzance. Ma mère est une descendante des apôtres du Christ; sa lignée remonte a Sham'un (simon-pierre), le wasi (héritier spirituel, Imam) du seigneur Christ. « Je vais te raconter mon extraordinaire histoire. Mon grand-père, l'empereur, voulait me faire épouser son neveu. J’avais treize ans. Il réunit dans son palais une importante assemblée. Des clercs et des moines, trois cents personnes ; des membres de la haute noblesse, sept cents personnes, des officiers et des chefs de l’armée ainsi que de la noblesse rurale, quatre mille personnes (donc cinq mille personne en tout). Dans l’enceinte du palais, il fit ériger, au sommet de quarante degrés, un trône incrusté de joyaux et de toutes espèces de pierres précieuses. Il fit asseoir son neveu sur ce trône, et tout autour on disposa un grand rassemblement d’icônes (idoles). Les prêtres chrétiens se tenaient devant ce trône avec un suprême respect. On ouvrit les évangiles ; mais soudain, voici que les idoles s’effondrèrent et que les colonnes du trône volèrent en éclats. Mon cousin fut précipité à terre avec le trône et s’évanouit. Alors les grands et les notables furent saisis de crainte, leur visage était altéré par l’effroi. Le principal d’entre eux déclara : O roi ! épargne-nous de faire face à ces présages funestes, car un pareil événement porte en soi l’indice du déclin et de la disparition de la religion chrétienne. Mon grand-père, profondément troublé par l’événement, donna ses ordres : remettez debout les colonnes du trône. Rassemblez les icônes à son sommet. Ramenez près de moi mon infortuné neveu pour que je célèbre son mariage avec cette jeune fille et que ces funestes présages se détournes loin de nous. Mais au moment ou pour la seconde fois prenait place en assemblée celui qui en était l’ornement, la même catastrophe se reproduisit. Cette fois, les gens épouvantés se dispersèrent de tous cotés. Mon grand-père l’empereur, soucieux et triste, renonça et se retira dans ses appartements privés. »


« la nuit qui suivit ces événement, déclare la jeune fille à Bashar, voici que dans le monde des vision je vis le seigneur Christ avec le groupe de ses apôtres, à l’intérieur du palais de l’empereur, à la place même ou, la veille, avait été érigé le trône ; à cette même place, ils érigèrent une chaire (minbar) toute de lumière. A ce moment-là, voici que Mohammad, son wasi et le groupe de ses enfants glorieux (c’est-à-dire les saints Imams) firent leur entre&e dans le palais. Alors le Christ s’étant avancé à sa rencontre, embrassa le Prophète Mohammed. Celui-ci de dire : « O Esprit de Dieu ! je suis venu pour te demander la princesse, fille de ton chef sham’un (Simon-Pierre), pour mon propre fils. Et du geste il montra l’Imam Hassan ‘Askari. Christ ayant regardé longuement Sham’un, lui dit : « Honneur insigne et noblesse sont venus à toi. Noué donc ce lien entre ta propre famille et la famille de Mohammed. Et Sham’un de dire : c’est chose faite. Alors, voici que tous ensemble (Mohammad et ses Imams, le Christ et ses Apôtres) gravirent jusqu’au sommet les degrés de la chaire de lumière ; et là, Mohammed prononça un prône magnifique pour célébrer l’union nuptiale de son fils et de moi-même, notre union dont Mohammad et ses enfants (les saints Imams) et les apôtres du Christ furent tous ensemble témoins. » La jeune byzantine continua ainsi son récit : « Lorsque je m’éveillai de ce songe, je pris peur ; je me gardai d’en faire le récit, de crainte que mon père et mon frère ne me tuent. Je gardai donc mon secret sans en parler à personne tant et si bien que l’amour de l’Imam Hassan ‘Askari ne cessa de croître en mon c½ur, jusqu’à m’empêcher de prendre la moindre nourriture ni breuvage. Je maigris, tombai malade, et endurai grande souffrance. Il ne resta aucun médecin dans les villes de l’empire que mon père n’eut consulté sur les moyens de me guérir.

Un jour que mon père était désespéré, il me dit : « O lumière de mes yeux ! Y a-t-il dans ton cœur un désir que je puisse satisfaire ? Je lui dis : les portes de la joie sont closes devant moi. Pourtant, si tu libères les prisonniers musulmans il y a espoir que le Christ et sa mère me viennent en aide. Lorsque mon père eut exaucé mon désir, je manifestai quelques renouveau de santé et recommençai à m’alimenter.

Quatorze nuits plus tard, j’eus un autre songe. Voici que la souveraine de l’humanité féminine, Fatima l’Eclatante, me rendit visite, Maryam, ave c mille jeunes filles d’entre les houris du Paradis, l’accompagnait. Alors Maryam me dit : voici celle qui est la reine des femmes et la mère de ton époux, l’Imam Hassan ‘Askari. Je saisis le bord de sa robe et me mis à sangloter. Je me plaignis que l’Imam hassan agisse si cruellement en me refusant sa vue. Mais Sa Seigneurie (Fatima) me dit : Comment mon enfant pourrait-il venir te voir, tant que tu fais de Dieu plusieurs dieux, en persistant dans la religion chrétienne ? voici ma sœur Maryam. Elle c’est rendue libre pour Dieu, en s’affranchissant de la religion que tu professes encore. Si tu désires etre un objet de complaisance à l’égard de Dieu, de Maryam, et du Christ, et si tu désires voir l’Imam Hassan ‘Askari, alors prononce : J’atteste qu’il n’y a point de dieu hormis Dieu, et que Mohammed est l’envoyé de Dieu. Lorque j’eus prononcé ces deux paroles excellentes, voici que Fatima, la reine des femmes, m’attira contre elle et m’embrassa étroitement. Elle me dit : maintenant attends la visite de mon enfant, je vais l’envoyer près de toi.

« ...Lorsque je m’éveillai, ma langue articulait encore les deux paroles excellentes, et j’étais dans l’attente de rencontrer mon Imam. Lorsque la nuit fut venue et que de nouveau je fus partie pour le monde des visions, voici que le soleil de la beauté de Sa Seigneurie se leva. Je lui dis : » O mon aimé ! Après que ton amour a fait de mon cœur son captif, pourquoi m’avoir refusé jusqu ‘ici la vue de ta beauté ? Et lui de me dire : Si je fus si long à venir te rejoindre, c’est parce que tu faisais de Dieu plusieurs dieux. Maintenant que tu es devenue une mouslima, chaque nuit je serai près de toi, jusqu’au moment ou Dieu nous fera nous rencontrer, toi et moi, à découvert et sans voile, et à notre séparation fera succéder notre réunion. Alors, depuis cette nuit-là jusqu’à maintenant, pas une seule nuit ne passa sans que mon aimé n’apportât en remède à la souffrance de la séparation, le breuvage de l’union. »

Tel est le secret don Bashar, homme de confiance des saints Imams,devient ici le confident. Il est familier avec les circonstances surnaturelles de la vie ; ce n’est pas celles-ci qu’il met en doute . C’est une question toute matérielle qui le préoccupe : « comment as-tu fait, demande-t-il à la jeune fille, pour tomber parmi les captives ? – Certaine nuit, lui dit-elle, l’Imam Hassan ‘Askari m’avait informé que mon grand-père, l’empereur, allait lancer une armée en campagne contre les musulmans. Il me suggéra de me déguiser pour ne pas être reconnue, de me faire accompagner de quelques-unes de mes femmes et de suivre l’armée à quelque distance. Ainsi fis-je. Bientôt la chance voulut qu’une avant-garde de musulmans nous rencontra et nous fit captives. Et mon affaire a pris la tournure que tu vois. Personne hormis toi ne sait que je suis la fille de l’empereur de Byzance. Un shaykh a qui j’étais échue en partage lors de ma capture, me demande mon nom. Dépouillant mon vrai nom, je lui répondis : je m’appelle Narcisse (Narkès)

Devant la merveilleuse histoire de celle qui, appelée surnaturellement à devenir la compagne d’un Imam, s’est exposée par amour pur au destin de captive, Bashar ne peut que garder un silence respectueux. Pourtant une dernière question le préoccupe, toute pratique encore ; aussi ose-t-il l’exprimer : « tu es Grecque : comment se fait-il que tu saches si bien la langue arabe ? » Narcisse lui explique : « Mon père était très soucieux de me faire donner une haute culture ; il me confia aux soins d’une femme qui était très experte en diverses langues ; matin et soir elle me donna des leçons d’arabe, si bien que je finis par être très versée dans cette langue. » ici s’achève ce que nous pourrions appeler le prologue au mystère de la naissance du 12ème imam. Nous allons entrer maintenant dans l’action même du mystère. Lorsque la princesse narcisse (Narkès Khatun) est présentée, à Samara, à l’Imam ‘Ali Naqi, le dialogue suivant s’engage entre eux.

L’Imam : de quelle manière Dieu t’a-t-il fait connaître la faute de la religion islamique et la faute de la religion chrétienne l’éminence du Prophète et des membres de la famille prophétique ?

Narcisse Comment te décrirai-je à toi, o enfant de l’envoyé de Dieu, quelque chose que tu sais beaucoup mieux que moi-même ?

L’Imam : je voudrais t’accueillir avec les honneurs et l’hospitalité. Veux-tu me dire ce qui aurait ta préférence ; ou bien que je t’offre en présent une somme de vingt mille dinars, ou bien que je t’annonce une bonne nouvelle s’accompagnant d’une gloire éternelle ?

Narcisse : c’est cette bonne nouvelle que je désire. Je n’ai que faire de la fortune.

L’Imam : eh bien ! que te soit annoncée la bonne nouvelle : un fils naîtra de toi dont le règne couvrira l’Orient et l’Occident, et qui remplira la terre de paix et de justice comme elle est aujourd’hui remplie de violence et de tyrannie

Narcisse : de quel époux sera cet enfant ?

L’Imam : de celui pour qui telle nuit de tel mois de telle année, le prophète Mohamd t’a demandée en mariage. Pour t’unir avec qui, le seigneur Christ et son wasi t’ont-ils accordée ?

Narcisse : pour m’unir avec ton fils l’Imam Hassan ‘Askari

L’Imam : le connais-tu donc ?

Narcisse : depuis la nuit ou entre les mains de la souveraine des femmes (fatima) j’ai fait profession d’islam, pas une nuit ne s’est passée sans qu’il se montrat à moi.- alors l’Imam appela son serviteur Kafur : va prier ma sœur, Hakima Khatun (la sage, Sophia, ou Halima, selon une variante, la clémente) , de venir. Lorsqu’elle fit son entrée, l’Imam lui dit : voici la jeune fille dont je t’avais parlé. Hakima embrassa tendrement Narcisse. Puis l’Imam lui dit : O fille de l’envoyé de Dieu ! Emmène Narcisse avec toi dans ta demeure. Instruits-la de nos traditions, enseigne-lui tout ce que doit savoir la femme de l’Imam Hassan ‘Askari, la mère du Résurrecteur.

Je te promets fidélité et soumission comme je l'ai promis a notre Prophète ô maitre du temps, ya Mahdi !!!
_________________
Ya Rabbi zidni 3elman - Les choses les puls simples snot souvent les puls compliqueés - سنهزمكم برجال حيدر
Je suis l’homme appelé "Haydar" (lion sauvage) par sa mère. Sur le champ de bataille, je viens très vite à bout de mes ennemis.
Ali (psl)

Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 10:50


LES SOCIÉTÉS SECRÈTES

 

ET LEUR POUVOIR AU 20ème SIÈCLE

Un fil conducteur à travers l'enchevêtrement des loges, de la haute finance et de la politique.

Commission trilatérale, Bilderberger, CFR, ONU



"Rien de ce qui touche à la politique ne relève du hasard ! Soyons sûrs que ce qui se passe en politique a été bel et bien programmé !"

F.D.Roosevelt

Croyez-vous vraiment savoir ce qui se passe sur notre planète ?

Beaucoup d'auteurs ont déjà affirmé que seuls puissants personnages exercent un contrôle absolu sur tous les événements mondiaux. Jan van Helsing nous confronte à cette affirmation ; il nous montre l'enchevêtrement des loges et de l'occultisme avec la haute finance et la politique. Il nous fait grâce, cependant, d'en faire retomber la faute, comme c'est si souvent le cas, sur les francs-macons, les sionistes ou Satan. Il va aussitôt au coeur du problème, Il s'exprime sans ambages, comme les jeunes de son époque, qui ne craignent point d'affronter les systèmes criminels basés sur le contrôle, la puissance et la manipulation. Ce livre n'est pas seulement le résultat d'années de recherche et de compilation de lectures, il est étayé aussi de rapports d'ex-agents secrets de différents pays. L'auteur ne se contente pas de dévoiler les dessous de la politique, il nous apprend qu'on nous cache l'existence d'une technologie qui pourrait très vite sortir l'humanité de l'état pitoyable - et voulu - où elle se trouve. Une nouvelle façon de considérer le monde où nous vivons ! Ce livre va ébranler le lecteur et va l'inciter à aller de l'avant !

ISBN 3-89478-816-x
EWERTVERLAG S.L.

Gran Canaria


Cher lecteur, bonjour,

La vie d'un éditeur est passionnante. Il n'est jamais à l'abri de surprises. Je reçus, à l'automne 93, l'appel d'un jeune homme qui ne voulait pas me dire son nom. Il venait de rédiger un livre qui allait faire l'effet d'une bombe. Il était à la recherche d'un éditeur mais voulait garder l'anonymat. Je lui donnai mon accord et le priai de m'envoyer son manuscrit.

Quelques jours plus tard, je reçus par la poste une disquette accompagnée d'une somme dargent. Aucun nom d'expéditeur. Il y avait aussi une lettre que vous pourrez lire dans les pages suivantes.

J'imprimai aussitôt le texte, le lus avec grand intérêt et d'un seul trait. Arrivé à la fin de ma lecture, j'étais ébranlé. J'étais, pourtant, déjà au courant de machinations ourdies dans certains cercles de notre bonne société.

Il ne m'a pas été possible, évidemment, de vérifier l'exactitude de ce qui se trouve écrit dans ce livre mais si seulement une partie correspond à la vérité, je comprends pourquoi il y a tant de misère sur notre planète, pourquoi la plupart des hommes vivent dans une extrême pauvreté, et je comprends aussi pourquoi la richesse globale et toute la puissance de notre terre se trouvent entre les mains de quelques personnes sans scrupule.

Nul ne peut ignorer ce livre !

Cordialement

K.D. Ewert-Gamalo Tiozon


Cher Monsieur Ewert,

Il y a un an environ, un ami me fit connaître votre magazine "RESOLUT". Je fus surpris d'y trouver la publication de nombreux livres critiques touchant a des domaines bien différents. Je suis impressionné par votre courage, il en faut pour offrir si librement ces livres ainsi que votre "réalisation à énergie libre".

Si j'ai bien compris en lisant votre revue "RESOLUT", il vous est possible de publier des oeuvres de débutants, à condition que ces ouvrages soient convaincants et que leur auteur participe au financement. Je vous envoie donc avec cette disquette mon manuscrit qui a pour titre "Les sociétés secrètes et leur pouvoir au 20ème siècle".

Vous allez certainement vous demander comment j'ai obtenu toutes ces informations. A vrai dire, c'est en cherchant autre chose que je suis tombé sur le thème "loges secrètes et politique".

Vous devez savoir que toute la matière, depuis le microcosme jusqu'au macrocosme, est maintenue telle quelle grâce à des forces électromagnétiques.

Si on trouve le moyen d'intervenir dans l'action de ces forces électromagnétiques et de les modifier, on peut d'une part agir sur la matière et d'autre part sur le temps. Il y a deux façons d'y parvenir : avec ou sans machines. Il s'agit de disques volants antigravitationnels qu'on appelle communément ovnis et qui peuvent manoeuvrer indépendamment de notre champ magnétique terrestre grâce au champ magnétique qu'ils génèrent (antigravitation) et de modules espace-temps. D'autres machines qui se branchent sur ces champs électromagnétiques et peuvent les transformer en énergie utilisable sont connues sous le nom de "machines à énergie libre" (par ex. les convertisseurs de tachyons, les moteurs espace-quanta).

Des hommes qui peuvent modifier la matière par une rotation consciente de leur propre champ magnétique ou "MERKABAH" sont connus comme "AVATARS" (le plus connu dans le monde occidental fut Yeshua ben Joseph = Jésus, qui fut un maître parmi eux). Il leur est possible de créer directement à partir de l'éther (matérialisation), de transformer la matière, par ex. de changer l'eau en vin ou le plomb en or (alchimie), d'annuler la pesanteur, de planer ou de marcher sur l'eau (lévitation), de se déplacer sans perdre de temps d'un pays à l'autre (téléportation), de guérir spontanément en modifiant la structure cellulaire, etc...

J'ai eu le privilège de recevoir une éducation spirituelle, j'ai donc pu, déjà assez tôt, programmer dans un but précis mon inconscient, vivre en accord avec les lois cosmiques et développer ma clairvoyance. Et, selon la loi de résonance, j'ai commencé à attirer vers moi des personnes qui avaient la même démarche que moi. J'ai 26 ans, j'ai parcouru les cinq continents et dans presque chaque pays, j'ai pu voir les machines décrites ci-dessus et rencontrer des avatars. En Nouvelle-Zélande, pour ne parler que ce pays, je fis la connaissance de plusieurs personnes qui s'y étaient réfugiées : elles commençaient à avoir des sérieux problèmes avec les lobbies du pétrole et de l'électricité en Europe, car elles avaient réalisé des dispositifs à énergie libre ou des disques volants antigravitationnels. Je commençais alors à me demander pourquoi nous ne savons rien de ces technologies et pourquoi l'Eglise quand on parle d'avatars prononce aussitôt le mot de miracle. Pourquoi l'Eglise fait-elle de Jésus et Bouddha des fils de Dieu alors qu'ils n'ont fait qu'utiliser des lois très claires, a la portée de QUICONQUE sur cette planète ?

C'est ainsi que j'ai découvert peu à peu pour quelles raisons ces choses ne sont pas divulguées, soit ceux qui y sont impliqués font en sorte que ces sujets n'émergent jamais dans les médias ou soient tournés en ridicule, soit ils n'hésitent pas à supprimer des vies pour empêcher toute publication sur ce sujet. Je n'ai réalisé que plus tard que ces choses-là doivent être prises au sérieux : Un de mes amis, fermier dans l'île du sud de la Nouvelle-Zélande, découvrit un terrain militaire où l'US Air Force testait des soucoupes volantes. Il fut trouvé assassiné avec un autre témoin oculaire au pied d'une falaise à peine cinq heures plus tard. Juste après avoir partagé sa découverte. Quant à moi, j'ai rencontré des membres de la CIA, de la Naval Intelligence et du BND (service Fédéral de renseignements) qui étaient ou sont encore impliqués dans de tels projets. Beaucoup parmi eux ne veulent plus collaborer à ce jeu meurtrier mais ils n'ont pas le courage de ne plus y participer, car ils ont peur pour leur vie, et certainement à raison, si jamais ils laissent filtrer des renseignements. J'ai rassemblé dans ce livre des informations semblables et d'autres, de nature toute aussi "secrète", sur lesquelles je suis "tombé" au cours de mes recherches. Tout ceci est imbriqué dans un réseau de sociétés secrètes, de religion, de haute finance et de politique.

Quant à moi, je me sens souvent tiraillé, soit j'ai l'impression d'être la victime d'une impuissance affreuse que je partage avec ceux de mon âge et qui fait que parmi nous beaucoup de jeunes se réfugient dans l'ambiance NO FUTURE, soit je relève le défi qui me pousse à affronter cette folie. Je trouve une aide dans les lois spirituelles et les moyens de développement personnel qui nous sont proposés et qui sont très efficaces, tout en m'efforçant de garder un esprit neuf, sincère et sans préjugé. Il nous incombe à nous, éditeur et auteur, d'éveiller les autres. Certes, seule la jeune génération actuelle de cette humanité, qui s'est fourvoyée depuis si longtemps, peut apporter une transformation sur notre planète Terre si maltraitée.

J'ai reçu plusieurs fois maints graves avertissements afin que je ne me présente pas personnellement dans ce livre où je m'oppose aux puissances établies : je vous envoie donc mon manuscrit sans adresse d'expéditeur dans l'espoir que sa teneur puisse vous convaincre et que vous puissiez le publier sous mon pseudonyme. Dans ces conditions, je serais prêt à renoncer à toute rétribution.

A ce livre je souhaite rayonnement et succès, qu'il soit sous les auspices bienveillants de forces spirituelles positives ! Je vous adresse, Monsieur Ewert, tous mes remerciements. Recevez force et protection pour votre tâche qui est au service de la vérité.

Jan van Helsing


TABLE DES MATIÈRES


Préface
Introduction
01 Il y a tant et tant de loges
02 Les Sages de Sion
03 La franc-maçonnerie en Angleterre
04 La famille Rothschild
05 Les Protocoles des Sages de Sion
06 La "STRICTE OBSERVANCE"
07 Les ILLUMINES de Bavière d'Adam Weishaupt
08 La bataille de Waterloo
09 Les francs-maçons en Amérique
10 Karl Marx
11 Un plan pour un gouvernement mondial
12 Albert Pike et les chevaliers du KU KLUX KLAN
13 Le trafic d'opium de la famille royale anglaise au 18ème siècle
14 La révolution bolchevique et ses dessous
15 SKULL & BONES
16 ...finie la liberté en Amérique
17 Le syndic de saisie Rothschild
18 Cecil Rhodes et ses chevaliers de la Table ronde (THE ROUND TABLE)
19 Comment mettre en scène une guerre mondiale ?
20 La Première Guerre mondiale vue par les ILLUMINATI
21 L'Ochrana (ex-service secret russe)
22 Le pétrole russe
23 La DECLARATION BALFOUR
24 Les Américains aussi "veulent" pariiciper à la guerre
25 Le ministère-Rockefeller pour les Affaires étrangères (CFR)
26 Les préparatifs pour la Deuxième Guerre mondiale
27 Adolf Hitler offre ses services
28 Adolf Schicklgruber et la SOCIETE THULE
29 La SOCIETE VRIL
30 La Deuxième Guerre mondiale
31 Que se passait-il en Amérique pendant ce temps-là ?
32 L'Allemagne veut capituler
33 L'aide américaine aux Soviétiques pendant la guerre
34 Les Protocoles doivent se réaliser
35 Qu'a rapporté la Deuxième Guerre mondiale ?
36 Qu'advint-il du service secret nazi de la Gestapo ?
37 La fondation de l'Etat d'Israël
38 Le CFR se consolide
39 L'attentat contre Kennedy
40 Les chevaliers de Jérusalem
41 Et le Vatican ?
42 Le Fonds Monétaire Intefnational (FMI)
43 Le contrôle de l'information
44 Comment mener une guerre biologique et psychologique ?
45 Une arme : l'énergie
46 La CIA et le shah d'Iran
47 Saddam Hussein et "Desert Storm"
48 Que réserve l'avenir pour le Proche-Orient assailli de conflits
49 La réunification de l'Allemagne (pour sa perte)
50 Qu'en est-il des Serbes
51 La situation actuelle
52 Aperçu des principales organisations connues des Illuminati
53 666
54 Résumé
55 Que pouvons-nous faire ?
56 Revenons-en aux Illuminati
57 Des préceptes à suivre
58 Au chercheur
Appendice
Index des sources
Bibliographie
Littérature complémentaire


PRÉFACE


Essayez d'imaginer un instant que vous êtes un extra-terrestre. Vous venez de parcourir des années-lumière avec votre vaisseau spatial et vous vous dirigez vers la planète Terre. Votre mission est d'explorer cette planète, de prendre contact avec ses habitants pour échanger savoir et informations à tous niveaux. Si tout se passe pour le mieux, si vous arrivez à la conviction que ses habitants sont honnêtes et prêts à tout pour la paix, la Terre pourrait alors être admise à la Fédération intergalactique. C'est en tout esprit d'ouverture que des contacts pourraient alors avoir lieu avec les habitants d'autres planètes, La conscience terrestre progresserait nettement, cet avancement toucherait aussi les domaines de la technologie et de la santé.

Vous voilà propulsé dans l'orbite terrestre, allumez donc votre moniteur et branchez-vous au hasard sur les ondes. Vous captez aussitôt un poste émetteur d'informations qui transmet ce qui se passe sur Terre. Mais alors vous réalisez que vous vous trouvez sur une planète guerrière où les habitants se battent non contre une planète ennemie mais bien entre eux depuis des millénaires, ce que vous étiez à mille lieues d'imaginer !

Première constatation : aucun concept ne peut justifier ces guerres puisque les uns se battent au nom de leur foi, d'autres pour la couleur de leur peau. Certains ne sont pas satisfaits de la superficie de leur pays, d'autres combattent pour pouvoir survivre puisqu'ils n'ont rien à manger. Certains n'ont de cesse de penser à l'argent mais pour la plupart chacun ne pense qu'à soi. Vous vous rendez donc compte que cette planète n'est pas du tout mûre pour recevoir les informations et la technologie que vous avez a lui offrir, Quel que soit le pays où vous atterrissiez, il est sûr et certain que vos cadeaux ne serviraient pas le bien de tous les habitants de la Terre mais seulement les intérêts égoïstes des dirigeants de chaque pays.

Il est possible que vous songiez alors à votre planète natale au temps où elle était, elle aussi, en guerre. C'est sûr, c'était il y a des millénaires et ce scénario, vous ne désirez pas du tout le revivre pour devoir constater qu'en plus, on a lancé des "missiles" sur votre vaisseau spatial. Votre décision est alors prise : vous préférez rendre visite à une autre planète.

Vous aussi, vous êtes-vous déjà posés cette question : "Pourquoi les hommes se font-ils sans arrêt la guerre" ?

Le savant suisse Jean-Jacques Babel a constaté que depuis les 56 derniers siècles, l'humanité a mené 14.500 guerres qui ont provoqué trois milliards et demi de morts. Cela représente la moitié de la population mondiale d'aujourd'hui.

Pour la seule année 1991 on a par exemple enregistré 52 guerres ou foyers de crise sur notre Terre. Cela signifie qu'après d'innombrables conflits sur cette planète dont deux guerres mondiales en un siècle, cette année-là a vue 104 idologies s'opposer dont la requète était manifestement assez importante pour justifier à nouveau le massacre de plusieurs millions d'hommes.

Quel but sous-tend donc la guerre entre les hommes ?

Le sujet de la guerre est depuis des siècles le casse-tête des organisations de la paix mais aussi des philosophes. Ils en sont venus à la conclusion que presque toutes les créatures de la Terre s'affrontent régulièrement par manque de nourriture et de territoire, On ne peut tout de même pas imputer à l'homme l'agressivité des animaux entre eux, carcelui-ci possède, en plus, au moins une intelligence, une conscience et une étique. Que l'on pense à la différence qui existe entre deux bêtes de proie qui se battent pour un butin, et des multinationales d'armement qui ne vivent que de la vente d'armes et donc que de crises permanentes.

Que le "combat pour la vie" puisse servir de distraction, nous le savons dupuis l'antique Rome où, sous la devise "panem et circences", ("Le pain et les jeux dstraient le peuple"), des gladiateurs combatteient entre eux, ce qui faisait la joie de la plèbe et l'empêchait de s'appesantir sur sa propre impuissance. C'est le même principe qui sous-tend, aujourd'hui, la télévision, la vidéo et les grands matchs de football : on donne au citoyen superficiel la possibilité d'échapper au néant et au poids pessant de son existence.

De quoi nous détournent donc les médias ?

C'est à nous demander de quoi nous prendrions conscience si nous n'étions constamment distraits de nous-mêmes.

Il n'est pas nouveau qu'un "tiers" tire avantage de la guerre que se font deux autres pays. Il est bien connu que "lorsque deux personnes se disputent, la la troisième s'en réjouit". Transposons ce dicton à un pays ou à notre planète entière, et nous en verrons le bien-fondé. Les systèmes bancaires, par exemple, qui accordent un prêt à un pays belligérant ont tout intérêt à ce que la guerre ne prenne pas fin trop vite.

C'est par des guerres et des troubles qu'on peut pousser un peuple à accepter et même à souhaiter que naissent des institutions auxquelles il n'aurait jamais spontanément consenti (par ex. l'OTAN, l'ONU).

Cependant, pour ceux qui ne s'y intéressent pas spécialement (excluons les morts), il n'y a, à vrai dire, pas de relation entre les guerres des derniers siècles.

Serait-il possible qu'il n'y ait pas que l'industrie de l'armement qui tire profil des guerres ? Qu'est-ce qui pousse donc les hommes à se haïr indéfiniment jusqu'à tuer leurs propres CONGÉNÈRES ? Qu'est-ce qui est assez important pour nous pousser à exterminer une vie ? N'avons-nous donc rien appris de ces centaines de millions d'hommes morts à la guerre et de la souffrance qui en a résulté ?

Prenons l'exemple de l'ex-Yougoslavie où depuis des décennies plusieurs peuples vivaient en paix et où ceux-ci viennent de s'égorger. Qu'est-ce qui pousse ces hommes à considérer soudainement comme leurs pires ennemis leurs frères qui vivaient dans le même village, parlaient la même langue, qui portaient les mêmes vêtements, qui partageaient les mêmes amours, les mêmes joies, les pleurs et les rires ? Qu'est-ce qui fait qu'ils égorgent leurs enfants, violent leurs femmes et leurs mères, envoyant leurs maris en camp de concentration ?

Cela n'évoque-t-il rien pour nous ?

Est-ce que ce sont vraiment des motifs idéologiques propres à certains groupements qui ont causé cette guerre ou bien faut-il trouver QUI se tient en coulisse ?

Qui pourrait assumer le rôle du tiers ? D'où vient donc cette idée préconçue de l'adversaire, inculquée à l'homme par les religions, les livres scolaires et les mass media ?

Quels buts ont ces êtres qui sont à la base de cette idée et nous la suggèrent constamment ?

A qui pourrait profiter la haine croissante et la dégénérescence de l'humanité ?

Peut-être à Satan, Lucifer, Arimane, Baphomet ou à d'autres, à des entités "insaisissables" à qui on ferait volontiers porter la faute ?

Dans ce livre nous raconterons l'histoire de quelques personnages bien tangibles qui, en 1773, établirent un projet à Francfort dans une maison de la "Judenstrasse" (rue Juive). Ils voulaient préparer la voie pour leur "Gouvernement mondial unique" jusqu'en l'an 2000 au moyen de trois guerres mondiales. Un projet parfaitement élaboré, basé sur les faiblesses et les peurs des hommes et qui finirait par se retourner contre eux.

Le but d'un gouvernement mondial n'a en soi rien de nouveau puisque le Vatican tient toujours à faire de notre monde un monde catholique. Pour cette raison, il a fait torturer et massacrer des millions d'hommes, comme nous le prouve l'histoire.

L'Islam s'est donné le même but ; étant la plus grande et la plus fanatique des religions, il en a toutes les opportunités.

N'oublions pas que l'idéologie russe "panslaviste" instaurée à l'origine par Guillaume le Grand, exigeait l'élimination de l'Allemagne et de l'Autriche pour annexer l'Inde et la Perse après avoir mis le joug sur l'Europe.

Notons aussi l'idéologie de l' "Asie aux Asiatiques" qui réclame que la Confédération des Etats asiatiques soit sous le contrôle du Japon.

Remarquons aussi l'idéologie "pangermaniste" qui prévoit un contrôle de l'Europe par l'Allemagne pour l'élargir, plus tard, au reste du monde.

Cependant, les personnes dont il est question dans ce livre n'ont absolument rien à voir avec un quelconque dogme et n'appartiennent à aucune nation. Elles ne sont ni de gauche, ni de droite, ni libérales mais utilisent toutes les institutions pour poursuivre leurs buts. Certes, elles font partie d'une quelconque organisation mais juste pour rendre difficiles d'éventuelles enquêtes, pour créer la confusion chez les "curieux" et les attirer ainsi sur une fausse piste. Ces personnes se Servent des chrétiens comme des Juifs, des fascistes comme des communistes, des sionistes comme des mormons, des athées comme des satanistes, des pauvres comme des riches, de TOUS !

Mais elles se servent surtout des ignorants, des paresseux, de ceux qui se désintéressent de la vie et de ceux qui n'ont pas d'esprit critique.

Entre initiés, les personnes citées ci-dessus s'appellent les "ILLUMINATI" (les illuminés, ceux qui savent), Big Brother, le gouvernement invisible, les hommes gris, le gouvernement de l'ombre, le gouvernement secret, l'establishment.

Selon mes sources, les agissements des "Illuminati" sur Terre remontent a environ 3.000 siècles av. J.C. quand ils infiltrèrent la "Fraternité du serpent" en Mésopotamie, dont ils se servirent à des fins riégativus. Il est plus que probable, il est même pratiquement sûr que ce drame a débuté longtemps avant la période mentionnée ci-dessus. si ce n'est à l'époque où "l'ego" s'est développé. Nous pouvons faire remonter cet évènement à une période précise de l'histoire simplement gràce à l'action de la "Fraternité du serpent". Ce n'est qu'après 3000 générations que lui succédèrent d'autres groupements, tels que les Juifs, les chrétiens, les francs-rnaçons ou d'autres communautés religieuses que nous connaissons. Comme on peut le constater facilement à la lecture de ce livre, quelques membres de la communauté sioniste ont, entre autres, colporté jusqu'à aujourd'hui ce jeu dont ils ne sont ni les tenants ni les aboutissants. Ce qui a commencé jadis fonctionne encore selon les mêmes modalitès, Il nous suffit donc de regarder la situation présente pour voir où se trouve le problème.

On peut certes rattacher le système de pensée ou de foi des "Illuminati" a celui de "MACHIAVEL" (le machiavélisme ou la justification d'une politique de pouvoir dépourvue de normes éthiques et, par conséquent, de tout scrupule politique).

Voici un petit exemple, celui du pouvoir.

Imaginons que vous êtes le nouveau roi d'un pays et que vous voulez avoir l'assurance de le rester. Alors vous convoquez séparément deux personnes dont vous êtes certain qu'elles feront ce que vous leur direz. A l'une vous donnez des directives "de gauche" et la financez pour qu'elle puisse créer un parti. Avec l'autre vous agissez de même en lui faisant créer un parti de "droite".

Vous venez de donner la vie à deux partis d'opposition, vous financez la propagande, les votes, les actions et vous êtes exactement au courant de leurs moindres plans. Ce qui signifie que vous les contrôlez tous les deux. Pour qu'un parti ait l'avantage sur l'autre, vous n'avez qu'à lui donner plus d'argent. Les deux chefs de parti croient vous avoir à leur côté et vous êtes ainsi "l'ami" des deux.

Le peuple est tellement pris dans ce va-et-vient entre "gauche" et "droite" qu'il ne peut lui venir à l'esprit qu'en tant que roi, vous puissiez être à l'origine de la dissension.

Le peuple va même vous demander aide et conseil.

Prenons un autre exemple : l'argent.

Pendant la guerre de Sécession (1861-1865) les Etats du Nord (opposés à l'esclavage) combattaient ceux du Sud (favorables au maintien de l'esclavage).

Avant la guerre, la famille ROTHSCHILD envoya des agents pour renforcer une prise de position "pour l'Union" chez les Etats du Nord, et en même temps d'autres agents Rothschild suscitaient une attitude "contre l'Union" chez les Etats du Sud.

Lorsque la guerre éclata, la banque Rothschild de Londres finança les Etats du Nord et celle de Paris ceux du Sud. Les seuls a avoir gagné cette guerre furent les ROTHSCHILD.

Résumons brièvement ce système :

1. On provoque des conflits qui font que les hommes se battent entre eux et non contre ceux qui sont à l'origine de la dissension.
2. On ne se montre pas comme le véritable instigateur.
3. On soutient tous les partis en conflit.
4. Ou passe pour une "instance bienveillante" qui pourrait mettre fin au conflit.

Voila le chemin suivi par les "Illuminati" qui veulent dominer le monde : provoquer autant que possible la discorde parmi les hommes et les nations sur Terre, Ceux-ci, perdus dans un flot d'informations contraires, ne pourront remonter jusqu'aux vrais instigateurs. Des SOCIETES SECRETES internationales leur servent d'instrument puissant pour la discorde entre les hommes, nous les étudierons de plus près. Les hommes empêtrés longtemps dans des guerres finiront par en avoir assez de combattre et en viendront à "implorer" un GOUVERNEMENT MONDIAL.

C'est alors que le plan devient évident. On exigera de "l'instance bienveillante" de mettre fin au conflit. Et qui joue ce rôle sur notre planète ? L'ONU ! Nous verrons QUI se trouve en réalité derrière l'ONU.

Les "Illuminati" dont nous parlons ne sont pas n'importe qui, ils sont les hommes les plus riches du monde.

Ils n'apparaissent ni à la télévision ou dans d'autres systèmes médiatiques puisqu'ils possèdent et contrôlent seulement ces médias, mais aussi tous les services d'information. S'il arrive qu'on parle d'eux, ce n'est qu'en termes neutres ou positifs.

La plus grande partie du peuple ne connaît même pas leurs noms. Même les auteurs qui ont mis à nu leurs machinations ne sont pas devenus célèbres bien qu'ils eussent mérité un prix Nobel.

Réagir serait louable mais comment six milliards d'hommes peuvent-ils se défendre contre quelque chose dont ils il ne connaissent même pas l'existence ?

Il ne faut pas oublier non plus que presque tous les humains ont été - et sont - tellement préoccupés par leurs propres petits problèmes personnels qu'ils n'ont jamais eu la vision globale desévènements de ce monde ni de leur entourage. Ou ont-ils perdu cette vision entre-temps ? La majeure partie de la civilisation actuelle souffre de "gel politique" et s'est retirée de ces événements. Ce retrait est dû à la pénurie de temps, au manque d'intérêt, de critique et de connaissances spécifiques. En se retirant, on n'y changera surement rien. Au contraire, ceci est voulu par nos "dirigeants". Quiconque abandonne facilite la tâche des "Illuminati". La vérité qui s'impose en premier lieu est donc d'en savoir plus sur leurs faits et gestes.

Ainsi qu'un grand instructeur du monde le constatait :

"Trouvez la vérité, car c'est la vérité qui vous affranchira !"

On pourrait, en conséquence, diviser les hommes en trois types :

1. ceux qui agissent ;
2. ceux qui sont spectateurs des événements ;
3. ceux qui s'étonnent qu'il se soit passé quelque chose.

Ce livre est "ma" participation pour amener la lumière sur une partie de" événements. C'est un essai qui vise à faire savoir quels sont les agissements tenus secrets sur cette planète précisément par ceux qui tirent les ficelles. Le lecteur qui se sera reconnu dans la troisième catégorie aura plus de facilité pour passer à la deuxième et même a la première !

En tant qu'auteur de ce livre, je ne représente ni une communauté d'intérêt ou de foi ni une nation. Je suis un homme sur cette planète Terre qui revendique son droit à la liberté et au libre développement pour remplir ici son devoir. La paix entre les nations comme dans les relations humaines me tient très à coeur - j'espère qu'il en est de même pour la majorité de l'humanité - et Je considère comme ma responsabilité personnelle de donner au moins ces informations à mes concitoyens pour leur permettre de prendre position.

Ce qui suit ne doit pas être avalé tout cru, comme on peut le faire quand il s'agit des stories qui sont servies quotidiennement par les médias.

Je conseille à tous les esprits superficiels et à ceux qui sont satisfaits de la vie de fermer le livre à cette page. Quant aux autres, s'ils ont la capacité de se remettre en question, il se peut que ce livre les pousse à changer profondément leur attitude.

Et si nous voulons trouver la vérité sans pour autant passer notre vie à la chercher, nous devons nous donner la possibilité d'examiner et d'admettre sans répit toute nouvelle information. Cela peut signifier aussi que si notre esprit est déjà rempli d'opinions établies, de points de vue, de dogmes ou d'une conception du monde bien figée, il n'y a plus de place pour une autre vérité. De plus la vérité est peut-être complètement différente de ce que nous nous imaginions.

Pour cette raison, je vous prie, dès maintenant, d'avoir l'esprit ouvert. Oublions à la lecture de ce livre nos opinions pesantes en matière de religion, de politique et d'ethnie, soyons simplement comme un enfant, ouvert et capable d'apprendre.

Essayons aussi de ne pas comparer ce qui est dit avec une opinion où un point de vue déjà existants. Suivons notre intuition, notre sentiment et ressentons nous-mêmes si ces informations sonnent justes même si elles finissent par nous désécuriser.

Faisons fi de notre pensée routinière qui pourrait nous souffler :

"Mon Dieu, si tout ça est vrai, quel sens a donc ma vie et quel rôle est donc le mien dans ce scénario ?" Pas de panique, c'est le thème détaillé du dernier chapitre.

Ce livre est un appel à chaque lecteur pour qu'il exerce son esprit critique et devienne un citoyen émancipé. Cherchez, trouvez "votre vérité" et examinez les choses sans les relier, si possible à un système de valeur. Néanmoins, je m'efforce de me limiter dans les pages suivantes à des facteurs historiques, même ceux-ci ne sont pas reconnus comme tels. Je passe outre les théories qui pourraient être les miennes pour établir une synthèse des sources qui sont nommées à la fin du livre et qui sont donc accessibles à tous.


INTRODUCTION


La réalité historique peut être considérée sous deux aspects. L'un - et il devient, plus tard, l'histoire grâce à des personnes qui mettent par écrit les informations - concerne l'opinion générale qu'on appelle l'opinion publique, répandue auprès de chaque citoyen par les mass media. L'autre, par contre, a trait aux événements qui ne sont pas rendus publics. C'est le monde des agissements des loges secrètes qui entremêlent capital, politique, économie et religion. C'est à ce niveau que naissent les nations, que les guerres sont ourdies, que les présidents sont nommés ou éliminés s'ils ne fonctionnent pas.

Pour le citoyen qui forme principalement son opinion et sa conception du monde à partir de ce que véhiculent les médias, tels que les journaux, la télévision, la radio, ou à partir des connaissances apprises à l'école ou de la littérature de Monsieur "tout le monde", peu des choses dont je parle dans les pages suivantes lui seront familières.

Il est facile de comprendre des pensées du style : Je n'ai encore jamais entendu parler de ça". Evidemment, les agissements d'une loge secrète n'atteignent leur but que s'ils restent secrets. L'existence à elle seule d'une loge secrète montre qu'il y a des choses qui ont une si grande importance aux yeux des frères de la loge que ceux-ci désirent les cacher aux yeux des autres hommes.

Qu'est-ce que cela peut donc bien être ?

Ainsi que je vais le montrer, de nombreux frères de loges de sociétés secrètes différentes occupent des positions dont nous ne pouvons que rêver. Cela montre que quoi qu'ils vous cachent, c'est cela même qui les a amenés précisément à la position qu'ils occupent.

Laissez-moi vous présenter un petit exemple pour que vous saisissiez ce que signifient ces posilions de rêve :

L'une des organisations principales qui tire toutes les ficelles aux USA est le CFR (COUNCIL ON FOREIGN RELATIONS). Cette organisation à moitié secrète est sous la domination du syndicat Rockefeller et d'une société secrète européenne qui porte le nom de "COMITE DES 300" (l'explication vous en sera donnée plus tard).

Entre autres noms de la liste des membres du "COMITE DES 300" que j'ai trouvé dans le livre du Dr. John Coleman intitulé "Conspirators Hierarchy : The Commitee of 300", j'ai lu le nom suivant :

SIR JOHN J. LOUDEN

Il est représentant de la "N.M. Rothschild Bank" à Londres. Ses autres titres sont les surivants : président du Comité de conseil international de la "Chase Manhattan Bank" (Rockefeller), président de la "Royal Dutch Petroleum", directeur de la "Shell Petroleum Company Ltd" et administrateur de la "Ford Foundation".

Ceci montre que cet homme réunit à lui seul un pouvoir et une influence extraordinaires. Comment en est il arrivé là ?

Cela provient du fait qu'il est membre de sociétés et ordres secrets. Et, pour cause, du "Comité des 300". Et dans ce "Comité des 300" se trouvent 300 personnes de ce calibre (et Sir Louden n'est certainement pas le plus puissant). Pouvez-vous imaginer que des décisions prises par ces personnes en réunion puissent avoir une influence sur notre histoire mondiale ?

Ces personnes ont des secrets qu'elles cachent au public. Elles savent ce que nous ne savons pas et c'est la raison pour laquelle ceux qui s'appellent les "Illuminati" (les éclairés, ceux qui savent) détiennent une telle puissance. Ne voulez-vous pas savoir quels sont les secrets de ces "Illuminati" ?

Leurs secrets sont presque tous en relation avec le passé de notre planète, avec la genèse et l'origine de l'homme (quand et comment), avec la raison de sa présence sur Terre, avec les OVNIs et les conséquences qui s'ensuivent (OVNI = Objet volant non identifié. Telle est la désignation courante pour des engins volants le plus souvent en forme de soucoupes ou de cigares. Ils possèdent deux champs magnétiques inversement rotatifs et sont d'origine extra-terrestre ou terrestres).

Je suppose que beaucoup parmi vous ne lisent pas avec plaisir le mot OVNI. C'est pour cela qu'il est si important que nous nous ouvrions au nouveau bien que le sujet des OVNIs ne soit pas si nouveau, bien au contraire. Aux Européens on donne, en effet, volontairement de fausses informations, comme à la plupart des gens sur Terre, quand il s'agit d'OVNIs. Et voilà que nous avons affaire aux Illuminati qui contrôlent justement les médias.

Et spécialement ici en Allemagne. Je vais vous faire comprendre au moyen d'un petit exemple que le thème des OVNIs a bien un fondement très réel et trés terrestre :

Il y avait, outre la "SOCIETE THULE" qui sera décrite en détail plus loin, un autre ordre secret dans le troisième Reich : la "SOCIETE VRIL". Cette dernière s'occupait presque exclusivement de ce qu'on appelle communément les OVNIs et de leur construction. C'est pour elle qu'ont travaillé Victor Schauberger et le Dr W.0. Schumann, Schriever, Habermohl, Miethe, Epp et Belluzo. La plupart des pilotes anglais et américains encore vivants se souviennent probablement de leurs réalisations comme des "Foo-Fighters". Les travaux furent énormément accélérés lorsque, d'après leurs dîres, une soucoupe "non terrestre" fit, en 1936, une chute en Forêt-Noire sans pour autant être endommagée (1). Après avoir étudié attentivement la propulsion et relié ce savoir à celui déjà énorme de la "Société Vril" sur l'implosion et l'antigravitation, on entama la construction de prototypes. Des réalisations telles que le "Vril 7", un hélicoptère supersonique en forme de disque (à ne pas confondre avec les VI et V2. bombes autopropulsées à grand rayon d'action), étaient déjà si stupéfiantes que le "Stealth-Bomber" actuel de l'US AIR FORCE ressemble presque à un jouet. Citons l'exemple du Vril 7, réalisé par Richard Miethe, lequel, équipé de douze turbopropulseurs BMW 028, a atteint lors d'un essai en vol le 14 février 1944 à Peenemünde, après un décollage vertical, la hauteur de 24.200m et en vol horizontal la vitesse de 2.200 kmlh. Dès la fin de l'année 1942, on avait fabriqué plusieurs exemplaires de l'avion circulaire RFZ-6, nommé "Haunebu II". Son diamètre était d'environ 32 m, sa hauteur au centre de 11m et sa vitesse de 6.000km/h à proximité de la Terre. Il avait une autonomie en vol de 55 heures, décollait à la verticale, il pouvait voler aussi bien à l'horizontale qu'à la verticale et surtout en angle droit (ce qui caractérise la façon de voler des OVNIs apercus partout dans le monde). Plus tard, d'autres Vrils furent, cependant, encore plus performants puisqu'ils permirent, début 1945, de faire le tour de la Terre en quelques heures. Un Haunebu II construit, plus tard, en version grand modèle, avait un diamètre de 120m, dortoirs intégrés. Mais pourquoi avoir fait ces dortoirs puisqu'il ne fallait que quelques heures pour faire le tour de la Terre ? (Dans le chapitre du même nom, vous trouverez plus d'explications sur la société Vril et ses réalisations.)

Beaucoup d'entre vous vont maintenant se poser la question : "Pourquoi Hitler n'a-t-il pas gagné la guerre s'il avait à sa disposition une telle technologie ?" Une des raisons est qu'un assez grand nombre de disques volants atteignaient des performances fantastiques en vol mais leur utilisation à des fins militaires était presque impossible. La cause en était la suivante : le champ magnétique créé par le mécanisme de lévitation procurait aux disques volants une sorte de bouclier de protection qui les rendait quasiment invincibles. Ce champ magnétïque avait, cependant, l'inconvénient de ne pas permettre l'utilisation d'armes traditionnelles, car les projectiles ne pouvaient pas traverser "sans frottement" ce rideau magnétique. Les projets dépendaient de la Société Vril et de la SS E IV (bureau d'études secret pour l'énergie alternative des SS). Cela signifie qu'ils n'étaient pas directement sous les ordres d'Hitler et du parti nazi ; en fait, ils n'avaient pas été élaborés à des fins proprement guerrières. Ce n'est que plus tard, quand la situation de l'Allemagne en guerre empira, qu'il fut question de faire entrer en action les disques volants.

La plupart des hommes n'ont pas eu le moindre pressentiment des vrais buts de Hiller, de sa formation, des loges dont il était membre, de l'idéologie qu'il fit sienne. Ils ignoraient qui l'avait promu à cette position, qui le finançait et ne savaient rien des motifs cachés qui sous-tendaient cette Deuxième Guerre mondiale. L'idéologie d'Hitler n'a rien à voir avec ce que nous désignons du nom de "réalité générale" ni avec ce qui est raconté dans les livres scolaires sur le troisième Reich. Hitler était un mystique, un occultiste jusqu'à la pointe des pieds, et il faut se situer dans cette optique pour comprendre ce qui se passa pendant le troisième Reich. Pour la plupart des historiens "matérialistes", les procès des criminels de guerre à Nurembers étaientun mélange de contes de Grimm et de contes à dormir debout. Ils ne pouvaient pas se mettre dans la peau des accusés et ils manquaient de connaissancespréalables pour saisir ce que ces hommes racontaient. Dieter Rüggerberg l'expose avec justesse, en disant : "Seul un occultiste peut en reconnaitre un autre".

Dans les chapitres suivants sur les sociétés de Thulé et de Vril, nous nous pencherons plus sur les idéologies qui les sous-tendaient. Hitler et ces sociétés secrètes en savaient bien plus sur l'origine de l'homme, la constitution de la Terre, sur l'antigravitation, sur la "libre énergie" que ce que l'on nous a enseigné jusqu'à aujourd'hui. C'est pourquoi, de craintet que nous puissions découvrir ces secrets, les Alliés nous ont soustrait livres et écrits sur ces sujets ou nous ont même défendu de les lire. Ils s'assuraient ainsi de la possibilité de continuer à manipuler l'humanité. Les Alliés portaient intérêt capital pour la technologie de la "Société Vril". Ses découvertes avaient été gardées secrètes par le troisième Reich. Ce sont les Russes qui ont eu d'abord en mains les plans de construction. Les scientifiques, tels que Victor Schauberger et Werner von Braun, tombèrent entre les mains des Américains lors de l'oparation "Paperclip". Le plus grand secret rattaché à la sûreté aux USA concerne, aujourd'hui, les constructions d'engins volants développés selon ces plans. Ils furent, entre autres, un des motifs qui provoqua la mort de J.F. Kennedy (voir le chapitre "L'attentat contre Kennedy").

Mais il y eut encore différentes expériences menées pendant le troisième Reich. Les révéler maintenant déstabiliserait complètement la plupart des lecteurs attachés à leur conception du monde. Elles feront, plus loin, l'objet d'un chapitre séparé. Pourquoi la plupart d'entre nous n'en avons-nous pas entendu parler ? Citons, par exemple, l'édification de l'Etat allemand "NEUSCHWABENLAND" ("la nouvelle Souabe") dans l'Antarctique pendant la Deuxième Guerre mondiale. Pourquoi l'amiral Richard E.Byrd a-t-il eu besoin de 4.000 soldats américains armés, d'un porte-avions et d'un grand soutien militaire quand il alla explorer, en 1947, l'Antarctique ? Comment se fait-il qu'il n'en revint que quelques centaines d'hommes vivants ? Voilà des questions sans réponse.

Pourquoi si peu de personnes n'ont jamais entendu parler ni de ces événements ni des développements de NIKOLA TESLA, dont font partie "les machines à énergie libre", "la transmission d'énergie sans fil", "l'antigravitation" ainsi que "la modification du temps au moyen d'ondes stationnaires". Quelles en seraient les conséquences si nous avions accès à la connaissance des formes d'énergie libre, à celle de l'utilisation de soucoupes volantes qui n'ont besoin que d'un champ électromagnétique comme source d'énergie et si nous pouvions les utiliser pour notre propre usage, comme carburant par exemple. Cela signifierait que nous n'aurions plus besoin de nous servir d'essence. Il n'y aurait plus de déchets, donc plus de pollution. Nous n'aurions plus besoin de centrales nucléaires, les hommes ne pourraient plus être enfermés dans un pays derrière des frontières, et surtout nous aurions beaucoup plus de temps à notre disposition puisqu'il ne serait plus nécessaire de travailler autant pour payer les frais de chauffage, de courant, d'essence (nous pourrions, pendant ce temps, en profiter pour méditer, par ex. sur le sens de la vie). Et ces formes d'énergie existent, Elles existent au moins depuis quatre-vingt-dix ans et nous sont restées cachées (voir la littérature complémentaire).

Pourquoi sont-elles tenues secrètes ?

Parce que par le biais de la manmise sur l'énergie, la nourriture et en occultant des connaissances, il est possible d'exercer un contrôle sur les hommes de notre Terre. Si quiconque venait a découvrir et utiliser ces connaissances, les Illuminati ou d'autres égoïstes ne pourraient plus jouer aux tout-puissants. Les Eglises, les sectes, les drogues perdraient également de leur importance. Il est donc important pour les Illuminati que ces choses restent cachées du reste du monde, ainsi leur pouvoir leur permet de continuer à nourrir leur ego avide de puissance.

Ceci n'était qu'un petit aparté pour montrer que le thème des OVNIs est plus explosif et réel que beaucoup ne veulent l'admettre. La "stratégie moqueuse" de l'establishment anglo-américain a coûté plusieurs milliards de dollars jusqu'ici pour que le sujet des OVNIs soit ridiculisé avec autant de succès par les mass media.

Ajoutons ici que le premier commandement d'une loge secrète est de ne jamais citer le nom de la loge en public ; prononcer même le nom d'un frère de loge est parfois passible de peine de mort (par ex. dans la 99ème loge).

Quiconque prononçait, par ex., le dernier théorème de Pythagore, "l'octagon", était passible de mort dans l'école secrète de Pythagore. L'octagon est une clé importante pour comprendre le "Merkabah" (désignation du champ magnétique de l'homme) et apporte donc "l'illumination", c-à-d une solution aux problèmes que nous avons. (Mer - ka - bah = deux champs lumineux inversement rotatifs qui véhiculent corps et esprit = dématérialisatïon et téléportation du corps physique) (2).

Savoir tenir un secret est une force en soi. Cela permet de mener à bien des opérations sans se trouver face à des complications légales ou a un adversaire potentiel. Cela fait naître aussi un lien, celui d'un grand savoir, parmi ceux qui savent.

A cet endroit du livre prenons connaissance de la scène capitale du "Nom de la Rose" d'Umberto Eco lorsque l'abbé aveugle demande a l'enquêteur William de Baskerville : "Que voulez-vous vraiment ?" Baskerville répond : "Je, veux le livre grec, celui qui, d'après vous, n'a jamais été écrit. Un livre qui ne traite que de la comédie, que vous haissez autant que le rire. Il s'agit probablement de l'unique exemplaire conservé du deuxième livre de la poésie d'Aristote. Il y a beaucoup de livres qui traitent de la comédie, pourquoi ce livre est-il précisément si dangereux ?". L'abbé de répondre : "Parce qu'il est d'Aristote et qu'il va porter à rire." Baskerville réplique : "Qu'y a-t-il de si inquiétant dans le fait que les hommes puissent rire ?" L'abbé : "Le rire tue la peur et sans peur il ne peut y avoir de foi. Celui qui n'a pas peur du diable n'a plus besoin de Dieu". (Cette phrase nous rapproche, plus que nous ne le pensons, de la solution à de nombreux problèmes qui sont nôtres sur cette planète. Beaucoup parmi vous le savent ou, j'espère, le découvriront bientôt. Relisez donc une deuxième fois cette citation).

Si une loge secrète trompe le public en lui mentant et en le manipulant pour accéder à un pouvoir politique et économique - aux dépens des autres, garder un secret peut devenir (cf. l'exemple précédent) un instrument de mort.

Cela ne signifie pas que toutes les sociétés secrètes sont destructrices ou méchantes. Par exemple, une des nombreuses branches des FRANCS-MAÇONS qui vit le jour après 1307 est issue TFMPLIERS qui furent pourchassés par le Vatican sur l'ordre du roi Philippe IV. Ceux qui purent échapper à l'arrestation et à la torture imposée par les inquisiteurs se réfugièrent surtout au Portugal, en Angleterre et en Ecosse. Là-bas, ils travaillèrent pendant des siècles en secret pour apporter la justice au monde et pour faire avancer les droits de l'homme. Mais l'histoire montre que, d'un autre côté, des sociétés secrètes, telles que, par ex., le 33ème degré du "Rite écossais des francs-maçons", peuvent être une force dangereuse capable de mettre en place des gouvernements, de les renverser et de se servir d'alliances secrètes pour provoquer des bouleversements globaux.

Enormément de livres ont eu pour sujet les Illuminati mais, hélas, ils ne sont, pour la plupart, disponibles qu'en anglais. Ce qui me gêne, c'est qu'ils furent écrits très souvent par des fanatiques, qu'ils soient chrétiens, mormons, témoins de Jéhovah ou qu'ils soient des fanatiques de droite ou de gauche. Ils se sont, certes, aperçus de ce qui se passe parmi nous mais leurs arguments furent trop subjectifs et ils n'ont finalement mis la faute que sur un autre groupe ou sur Satan. C'est pourquoi j'ai essayé de concentrer de façon relativement sommaire et sans préjugés les faits qui me paraissent être les plus importants, concernant des secteurs très différents de la politique, la religion et la finance. Ainsi, toute personne, même sans confession, qui se sent libre et capable de réfléchir par elle-même devrait pouvoir accepter ces faits et s'attaquer aux causes, quelle que soit la couleur de sa peau. Le livre devrait donc nous permettre de comprendre pourquoi les Illuminati ne désirent pas que quiconque puisse avoir le droit de tout savoir.

Aucun auteur ne peut probablement réussir à nous donner une image globale parfaite de l'enchevêtrement des loges, de la haute finance et de la politique sur cette planète. Ce livre vise surtout à vous montrer quel est le but que poursuivent ces personnes et la façon dont elles s'y prennent.

Comme je l'ai déjà mentionné, l'action des Illuminati remonte au moins jusqu'aux Sumériens mais cela nous mènerait trop loin d'en parler mamtenant et nous ferait passer à côté de notre but. Nous allons donc commencer à nous intéresser aux francs-maçons. Tournons notre regard vers les trois derniers siècles, c'est amplement suffisant, car si les noms et les institutions changent au cours de l'histoire, la force qui y est présente, elle, par contre, ne change pas.

Pour résumer, disons qu'il y a beaucoup plus de loges et d'ordres secrets que le livre n'en mentionne - et qu'ils existent depuis la nuit des temps. Ce livre doit permettre de comprendre que loges et ordres secrets sont étroitement entremêlés, il peut nous amener à pressentir aussi qu'il y a plus que jamais des êtres puissants qui ont des conceptions de valeur "un peu différentes" des nôtres.

Ce livre existe pour donner un aperçu global des réseaux négatifs. Mais notre monde matériel ne pouvant exister que dans la polarité, nous pouvons partir du principe qu'il y a un potentiel tout aussi important de forces positives et constructrices qui maintient l'équilibre. Seulement, la plupart des hommes ne sont pas conscients de l'existence de telles forces ni des effets provoqués par ceux qui les utilisent dans des buts très précis. Cela explique, entre autres, pourquoi ils se laissent encore si facilement abuser.

Mon but principal est de montrer les chemins positifs tout en traitant ce thème assez négatif pour que nous accédions nous-mêmes à notre liberté. Ainsi, nous pourrons "développer" - conformément à la nouvelle ère qui arrive - une nouvelle compréhension des forces cosmiques (en grec cosmos = ordre), des réseaux dans leur globalité, des rapports d'homme à homme et nous pourrons élargir notre conscience.

Ne vous laissez pas décourager si vous ne pouvez pas maîtriser tout de suite ce flot d'informations. Si vous avez à maintes reprises des difficultés de compréhension ou si vous vous sentez perdus dans ces enchevêtrements, ne sautez pour autant aucun chapitre, car la cohérence dépend de la lecture de tous les chapitres. Prenez votre temps et n'hésitez pas à faire parfois deux lecures.

La bibliographie permet une étude autodidacte et vous invite à approfondir votre voyage de découvertes à travers la jungle des informations. Ma rétrospective historique ne prend en considération que la pointe de l'iceberg ou, pour rester dans mon sujet, la pointe de la "pyramide".






Repost 0
Published by axiome - dans occultation
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 08:46

 

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

 

Axe Atlantique :: Mardi, 15 juillet 2008 :: Thierry Meyssan :: Envoyer   Imprimer

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité.

 

Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir. Thierry Meyssan a décidé d’écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l’exception de deux imputations, signalées par l’auteur qui en assume seul la responsabilité.

 

Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d’immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper président », se saisissant chaque jour d’un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu’à créer une complète confusion.

Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l’ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d’autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu’ils auraient dû s’en rendre compte depuis longtemps.

 

C’est que l’homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu’à leur faire oublier son parcours politique.

Que l’on comprenne bien le sens de cet article : il ne s’agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d’avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.

Pour comprendre comment un homme en qui tous s’accordent aujourd’hui à voir l’agent des États-Unis et d’Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd’hui leur revanche.

 

Secrets de famille

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les services secrets états-uniens s’appuient sur le parrain italo-US Lucky Luciano pour contrôler la sécurité des ports américains et pour préparer le débarquement allié en Sicile.

Les contacts de Luciano avec les services US passent notamment par Frank Wisner Sr. puis, lorsque le « parrain  » est libéré et s’exile en Italie, par son « ambassadeur » corse, Étienne Léandri.

En 1958, les États-Unis, inquiets d’une possible victoire du FLN en Algérie qui ouvrirait l’Afrique du Nord à l’influence soviétique, décident de susciter un coup d’État militaire en France. L’opération est organisée conjointement par la Direction de la planification de la CIA -théoriquement dirigée par Frank Wisner Sr.- et par l’OTAN. Mais Wisner a déjà sombré dans la démence de sorte que c’est son successeur, Allan Dulles, qui supervise le coup. Depuis Alger, des généraux français créent un Comité de salut public qui exerce une pression sur le pouvoir civil parisien et le contraint à voter les pleins pouvoirs au général De Gaulle sans avoir besoin de recourir la force.

Or, Charles De Gaulle n’est pas le pion que les Anglo-Saxons croient pouvoir manipuler. Dans un premier temps, il tente de sortir de la contradiction coloniale en accordant une large autonomie aux territoires d’outre-mer au sein d’une Union française. Mais il est déjà trop tard pour sauver l’Empire français car les peuples colonisés ne croient plus aux promesses de la métropole et exigent leur indépendance. Après avoir conduit victorieusement de féroces campagnes de répression contre les indépendantistes, De Gaulle se rend à l’évidence. Faisant preuve d’une rare sagesse politique, il décide d’accorder à chaque colonie son indépendance.

Cette volte-face est vécue comme une trahison par la plupart de ceux qui l’ont porté au pouvoir. La CIA et l’OTAN soutiennent alors toutes sortes de complots pour l’éliminer, dont un putsch manqué et une quarantaine de tentatives d’assassinat. Toutefois, certains de ses partisans approuvent son évolution politique. Autour de Charles Pasqua, ils créent le SAC, une milice pour le protéger.

Pasqua est à la fois un truand corse et un ancien résistant. Il a épousé la fille d’un bootlegger canadien qui fit fortune durant la prohibition. Il dirige la société Ricard qui, après avoir commercialisé de l’absinthe, un alcool prohibé, se respectabilise en vendant de l’anisette. Cependant, la société continue à servir de couverture pour toutes sortes de trafics en relation avec la famille italo-new-yorkaise des Genovese, celle de Lucky Luciano. Il n’est donc pas étonnant que Pasqua fasse appel à Étienne Léandri (« l’ambassadeur » de Luciano) pour recruter des gros bras et constituer la milice gaulliste. Un troisième homme joue un grand rôle dans la formation du SAC, l’ancien garde du corps de De Gaulle, Achille Peretti -un Corse lui aussi-.

Ainsi défendu, De Gaulle dessine avec panache une politique d’indépendance nationale. Tout en affirmant son appartenance au camp atlantique, il remet en cause le leadership anglo-saxon. Il s’oppose à l’entrée du Royaume-Uni dans le Marché commun européen (1961 et 1967) ; Il refuse le déploiement des casques de l’ONU au Congo (1961) ; il encourage les États latino-américains à s’affranchir de l’impérialisme US (discours de Mexico, 1964) ; Il expulse l’OTAN de France et se retire du Commandement intégré de l’Alliance atlantique (1966) ; Il dénonce la Guerre du Viet-Nam (discours de Phnon Penh, 1966) ; Il condamne l’expansionnisme israélien lors de la Guerre des Six jours (1967) ; Il soutient l’indépendance du Québec (discours de Montréal 1967) ; etc…

Simultanément, De Gaulle consolide la puissance de la France en la dotant d’un complexe militaro-industriel incluant la force de dissuasion nucléaire, et en garantissant son approvisionnement énergétique. Il éloigne utilement les encombrants Corses de son entourage en leur confiant des missions à étranger.

Ainsi Étienne Léandri devient-il le trader du groupe Elf (aujourd’hui Total), tandis que Charles Pasqua devient l’homme de confiance des chefs d’États d’Afrique francophone.

Conscient qu’il ne peut défier les Anglo-Saxons sur tous les terrains à la fois, De Gaulle s’allie à la famille Rothschild. Il choisit comme Premier ministre le fondé de pouvoir de la Banque, Georges Pompidou. Les deux hommes forment un tandem efficace. L’audace politique du premier ne perd jamais de vue le réalisme économique du second.

Lorsque De Gaulle démissionne, en 1969, Georges Pompidou lui succède brièvement à la présidence avant d’être emporté par un cancer. Les gaullistes historiques n’admettent pas son leadership et s’inquiètent de son tropisme anglophile. Ils hurlent à la trahison lorsque Pompidou, secondé par le secrétaire général de l’Élysée Edouard Balladur, fait entrer « la perfide Albion » dans le Marché commun européen.

 


 

 

La fabrication de Nicolas Sarkozy

Ce décor étant planté, revenons-en à notre personnage principal, Nicolas Sarkozy. Né en 1955, il est le fils d’un noble hongrois, Pal Sarkösy de Nagy-Bocsa, réfugié en France après avoir fuit l’Armée rouge, et d’Andrée Mallah, une juive originaire de Thesallonique. Après avoir eu trois enfants (Guillaume, Nicolas et François), le couple divorce. Pal Sarkösy de Nagy-Bocsa se remarie avec une aristocrate, Christine de Ganay, dont il aura deux enfants (Pierre-Olivier et Caroline). Nicolas ne sera pas élevé par ses seuls parents, mais balloté dans cette famille recomposée.

Sa mère est devenue la secrétaire d’Achille Peretti. Après avoir co-fondé le SAC, le garde du corps de De Gaulle avait poursuivi une brillante carrière politique. Il avait été élu député et maire de Neuilly-sur-Seine, la plus riche banlieue résidentielle de la capitale, puis président de l’Assemblée nationale.

Malheureusement, en 1972, Achille Peretti est gravement mis en cause. Aux États-Unis, le magazine Time révèle l’existence d’une organisation criminelle secrète « l’Union corse  » qui contrôlerait une grande partie du trafic de stupéfiants entre l’Europe et l’Amérique, la fameuse « French connexion » qu’Hollywwod devait porter à l’écran. S’appuyant sur des auditions parlementaires et sur ses propres investigations, Time cite le nom d’un chef mafieux, Jean Venturi, arrêté quelques années plus tôt au Canada, et qui n’est autre que le délégué commercial de Charles Pasqua pour la société d’alcool Ricard. On évoque le nom de plusieurs familles qui dirigeraient « l’Union corse », dont les Peretti. Achille nie, mais doit renoncer à la présidence de l’Assemblée nationale et échappe même à un « suicide ».

En 1977, Pal Sarközy se sépare de sa seconde épouse, Christine de Ganay, laquelle se lie alors avec le n°2 de l’administration centrale du département d’État des États-Unis. Elle l’épouse et s’installe avec lui en Amérique. Le monde étant petit, c’est bien connu, son mari n’est autre que Frank Wisner Jr., fils du précédent. Les fonctions de Junior à la CIA ne sont pas connues, mais il clair qu’il y joue un rôle important. Nicolas, qui reste proche de sa belle-mère, de son demi-frère et de sa demi-sœur, commence à se tourner vers les États-Unis où il « bénéficie » des programmes de formation du département d’État.

À la même période, Nicolas Sarkozy adhère au parti gaulliste. Il y fréquente d’autant plus rapidement Charles Pasqua que celui-ci n’est pas seulement un leader national, mais aussi le responsable de la section départementale des Hauts-de-Seine.

En 1982, Nicolas Sarkozy, ayant terminé ses études de droit et s’étant inscrit au barreau, épouse la nièce d’Achille Peretti. Son témoin de mariage est Charles Pasqua. En tant qu’avocat, Me Sarkozy défend les intérêts des amis corses de ses mentors. Il acquiert une propriété sur l’île de beauté, à Vico, et imagine de corsiser son nom en remplaçant le « y » par un « i » : Sarkozi.

L’année suivante, il est élu maire de Neuilly-sur-Seine en remplacement de son bel-oncle, Achille Peretti, terrassé par une crise cardiaque.

Cependant, Nicolas ne tarde pas à trahir sa femme et, dès 1984, il poursuit une liaison cachée avec Cécilia, l’épouse du plus célèbre animateur de télévision français de l’époque, Jacques Martin, dont il a fait la connaissance en célébrant leur mariage en qualité de maire de Neuilly. Cette double vie dure cinq ans, avant que les amants ne quittent leurs conjoints respectifs pour construire un nouveau foyer.

Nicolas est le témoin de mariage, en 1992, de la fille de Jacques Chirac, Claude, avec un éditorialiste du Figaro. Il ne peut s’empêcher de séduire Claude et de mener une brève relation avec elle, tandis qu’il vit officiellement avec Cécilia. Le mari trompé se suicide en absorbant des drogues. La rupture est brutale et sans retour entre les Chirac et Nicolas Sarkozy.

En 1993, la gauche perd les élections législatives. Le président François Mitterrand refuse de démissionner et entre en cohabitation avec un Premier ministre de droite. Jacques Chirac, qui ambitionne la présidence et pense alors former avec Edouard Balladur un tandem comparable à celui de De Gaulle et Pompidou, refuse d’être à nouveau Premier ministre et laisse la place à son « ami de trente ans », Edouard Balladur. Malgré son passé sulfureux, Charles Pasqua devient ministre de l’Intérieur. S’il conserve la haute main sur la majiruana marocaine, il profite de sa situation pour légaliser ses autres activités en prenant le contrôle des casinos, jeux et courses en Afrique francophone. Il tisse aussi des liens en Arabie saoudite et en Israël et devient officier d’honneur du Mossad. Nicolas Sarkozy, quant à lui, est ministre du Budget et porte-parole du gouvernement.

À Washington, Frank Wisner Jr. a pris la succession de Paul Wolfowitz comme responsable de la planification politique au département de la Défense. Personne ne remarque les liens qui l’unissent au porte-parole du gouvernement français.

C’est alors que reprend au sein du parti gaulliste la tension que l’on avait connu trente ans plus tôt entre les gaullistes historiques et la droite financière, incarnée par Balladur. La nouveauté, c’est que Charles Pasqua et avec lui le jeune Nicolas Sarkozy trahissent Jacques Chirac pour se rapprocher du courant Rothschild. Tout dérape. Le conflit atteindra son apogée en 1995 lorsque Édouard Balladur se présentera contre son ex-ami Jacques Chirac à l’élection présidentielle, et sera battu. Surtout, suivant les instructions de Londres et de Washington, le gouvernement Balladur ouvre les négociations d’adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN des États d’Europe centrale et orientale, affranchis de la tutelle soviètique.

Rien ne va plus dans le parti gaulliste où les amis d’hier sont près de s’entretuer. Pour financer sa campagne électorale, Edouard Balladur tente de faire main basse sur la caisse noire du parti gaulliste, cachée dans la double comptabilité du pétrolier Elf. À peine le vieux Étienne Léandri mort, les juges perquisitionnent la société et ses dirigeants sont incarcérés. Mais Balladur, Pasqua et Sarkozy ne parviendront jamais à récupérer le magot.

 

La traversée du désert

Tout au long de son premier mandat, Jacques Chirac tient Nicolas Sarkozy à distance. L’homme se fait discret durant cette longue traversée du désert. Discrètement, il continue à nouer des relations dans les cercles financiers.

En 1996, Nicolas Sarkozy ayant enfin réussi à clore une procédure de divorce qui n’en finissait pas se marie avec Cécilia. Ils ont pour témoins les deux milliardaires Martin Bouygues et Bernard Arnaud (l’homme le plus riche du pays).

 

Dernier acte

Bien avant la crise irakienne, Frank Wisner Jr. et ses collègues de la CIA planifient la destruction du courant gaulliste et la montée en puissance de Nicolas Sarkozy. Ils agissent en trois temps : d’abord l’élimination de la direction du parti gaulliste et la prise de contrôle de cet appareil, puis l’élimination du principal rival de droite et l’investiture du parti gaulliste à l’élection présidentielle, enfin l’élimination de tout challenger sérieux à gauche de manière à être certain d’emporter l’élection présidentielle.

Pendant des années, les média sont tenus en haleine par les révélations posthumes d’un promoteur immobilier. Avant de décéder d’une grave maladie, il a enregistré pour une raison jamais élucidée une confession en vidéo. Pour une raison encore plus obscure, la « cassette » échoue dans les mains d’un hiérarque du Parti socialiste, Dominique Strauss-Khan, qui la fait parvenir indirectement à la presse.

Si les aveux du promoteur ne débouchent sur aucune sanction judiciaire, ils ouvrent une boîte de Pandore. La principale victime des affaires successives sera le Premier ministre Alain Juppé. Pour protéger Chirac, il assume seul toutes les infractions pénales. La mise à l’écart de Juppé laisse la voie libre à Nicolas Sarkozy pour prendre la direction du parti gaulliste.

Sarkozy exploite alors sa position pour contraindre Jacques Chirac à le reprendre au gouvernement, malgré leur haine réciproque. Il sera en définitive, ministre de l’Intérieur. Erreur ! À ce poste, il contrôle les préfets et le renseignement intérieur qu’il utilise pour noyauter les grandes administrations.

Il s’occupe aussi des affaires corses. Le préfet Claude Érignac a été assassiné. Bien qu’il n’ait pas été revendiqué, le meurtre a immédiatement été interprété comme un défi lancé par les indépendantistes à la République. Après une longue traque, la police parvient à arrêter un suspect en fuite, Yvan Colonna, fils d’un député socialiste. Faisant fi de la présomption d’innocence, Nicolas Sarkozy annonce cette interpellation en accusant le suspect d’être l’assassin. C’est que la nouvelle est trop belle à deux jours du référendum que le ministre de l’Intérieur organise en Corse pour modifier le statut de l’île. Quoi qu’il en soit, les électeurs rejettent le projet Sarkozy qui, selon certains, favorise les intérêts mafieux. Bien qu’Yvan Colonna ait ultérieurement été reconnu coupable, il a toujours clamé son innocence et aucune preuve matérielle n’a été trouvée contre lui. Étrangement, l’homme s’est muré dans le silence, préférant être condamné que de révéler ce qu’il sait. Nous révélons ici que le préfet Érignac n’a pas été tué par des nationalistes, mais abattu par un tueur à gage, Igor Pecatte, immédiatement exfiltré vers l’Angola où il a été engagé à la sécurité du groupe Elf. Le mobile du crime était précisément lié aux fonctions antérieures d’Érignac, responsable des réseaux africains de Charles Pasqua au ministère de la Coopération. Quand à Yvan Colonna, c’est un ami personnel de Nicolas Sarkozy depuis des décennies et leurs enfants se sont fréquentés.

Une nouvelle affaire éclate : de faux listings circulent qui accusent mensongèrement plusieurs personnalités de cacher des comptes bancaires au Luxembourg, chez Clearstream. Parmi les personnalités diffamées : Nicolas Sarkozy. Il porte plainte et sous-entend que son rival de droite à l’élection présidentielle, le Premier ministre Dominique de Villepin, a organisé cette machination. Il ne cache pas son intention de le faire jeter en prison. En réalité, les faux listings ont été mis en circulation par des membres de la Foundation franco-américaine, dont John Negroponte était président et dont Frank Wisner Jr. est administrateur. Ce que les juges ignorent et que nous révélons ici, c’est que les listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est également administrateur. Villepin se défend de ce dont on l’accuse, mais il est mis en examen, assigné à résidence et, de facto, écarté provisoirement de la vie politique. La voie est libre à droite pour Nicolas Sarkozy.

Reste à neutraliser les candidatures d’opposition. Les cotisations d’adhésion au parti socialistes sont réduites à un niveau symbolique pour attirer de nouveaux militants. Soudainement des milliers de jeunes prennent leur carte. Parmi eux, au moins dix mille nouveaux adhérents sont en réalité des militants du Parti trotskiste « lambertiste » (du nom de son fondateur Pierre Lambert). Cette petite formation d’extrême gauche s’est historiquement mise au service de la CIA contre les communistes staliniens durant la Guerre froide (Elle est l’équivalent du SD/USA de Max Shatchman, qui a formé les néoconservateurs aux USA). Ce n’est pas la première fois que les « lambertistes » infiltrent le Parti socialiste.

Ils y ont notamment placé deux célèbres agents de la CIA : Lionel Jospin (qui est devenu Premier ministre) et Jean-Christophe Cambadélis, le principal conseiller de Dominique Strauss-Kahn.

Des primaires sont organisées au sein du Parti socialiste pour désigner son candidat à l’élection présidentielle. Deux personnalités sont en concurrence : Laurent Fabius et Ségolène Royal. Seul le premier représente un danger pour Sarkozy. Dominique Strauss-Kahn entre dans la course avec pour mission d’éliminer Fabius au dernier moment. Ce qu’il sera en mesure de faire grâce aux votes des militants « lambertistes » infiltrés, qui portent leur suffrages non pas sur son nom, mais sur celui de Royal. L’opération est possible parce que Strauss-Kahn, d’origine juive marocaine, est depuis longtemps sur le payroll des États-Unis. Les Français ignorent qu’il donne des cours à Stanford, où il a été embauché par le prévot de l’université, Condoleezza Rice. Dès sa prise de fonction, Nicolas Sarkozy et Condoleezza Rice remercieront Strauss-Kahn en le faisant élire à la direction du Fonds monétaire international.

 

 
 


 
 

 

 

Premiers jours à l’Élysée

Le soir du second tour de l’élection présidentielle, lorsque les instituts de sondages annoncent sa victoire probable, Nicolas Sarkozy prononce un bref discours à la nation depuis son QG de campagne. Puis, contrairement à tous les usages, il ne va pas faire la fête avec les militants de son parti, mais il se rend au Fouquet’s. La célèbre brasserie des Champs-Élysées, qui était jadis le rendez-vous de « l’Union corse » est aujourd’hui la propriété du casinotier Dominique Desseigne. Il a été mis à disposition du président élu pour y recevoir ses amis et les principaux donateurs de sa campagne. Une centaine d’invités s’y bousculent, les hommes les plus riches de France y côtoient les patrons de casinos.

Puis le président élu s’offre quelques jours de repos bien mérités. Conduit en Falcon-900 privé à Malte, il s’y repose sur le Paloma, le yacht de 65 mètres de son ami Vincent Bolloré, un milliardaire formé à la Banque Rothschild.

Enfin, Nicolas Sarkozy est investi président de la République française. Le premier décret qu’il signe n’est pas pour proclamer une amnistie, mais pour autoriser les casinos de ses amis Desseigne et Partouche à multiplier les machines à sous.

Il forme son équipe de travail et son gouvernement. Sans surprise, on y retrouve un bien trouble propriétaire de casinos (le ministre de la Jeunesse et des Sports) et le lobbyiste des casinos de l’ami Desseigne (qui devient porte-parole du parti « gaulliste »).

Nicolas Sarkozy s’appuie avant tout sur quatre hommes : Claude Guéant, secrétaire général du palais de l’Élysée. C’est l’ancien bras droit de Charles Pasqua. François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Élysée. C’est un associé-gérant de la Banque Rothschild. Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique. Fils de l’ancien directeur de l’Agence juive. Ambassadeur de France à l’ONU, il fut relevé de ses fonctions par Chirac qui le jugeait trop proche de George Bush. Alain Bauer, l’homme de l’ombre. Son nom n’apparaît pas dans les annuaires. Il est chargé des services de renseignement. Petit-fils du Grand rabbin de Lyon, ancien Grand-Maître du Grand Orient de France (la principale obédience maçonnique française) et ancien n°2 de la National Security Agency états-unienne en Europe.

Frank Wisner Jr., qui a été nommé entre temps envoyé spécial du président Bush pour l’indépendance du Kosovo, insiste pour que Bernard Kouchner soit nommé ministre des Affaires étrangères avec une double mission prioritaire l’indépendance du Kosovo et la liquidation de la politique arabe de la France.

Kouchner, un juif d’origine balte, a débuté sa carrière en participant à la création d’une ONG humanitaire. Grâce aux financements de la National Endowment for Democracy, il a participé aux opérations de Zbigniew Brzezinski en Afghanistan, aux côtés d’Oussama Ben Laden et des frères Karzaï contre les Soviétiques. On le retrouve dans les années 90 auprès d’Alija Izetbegoviç en Bosnie-Herzégovine. De 1999 à 2001, il a été Haut représentant de l’ONU au Kosovo.

 

Sous le contrôle du frère cadet du président Hamid Karzaï, l’Afghanistan est devenu le premier producteur mondial de pavot. Le suc est transformé sur place en héroïne et transporté par l’US Air Force à Camp Bondsteed (Kosovo). Là, la drogue est prise en charge par les hommes d’Haçim Thaçi qui l’écoulent principalement en Europe et accessoirement aux États-Unis. Les bénéfices sont utilisés pour financer les opérations illégales de la CIA. Karzaï et Thaçi sont des amis personnels de longue date de Bernard Kouchner, qui certainement ignore leurs activités criminelles malgré les rapports internationaux qui y ont été consacrés.

Pour complèter son gouvernement, Nicolas Sarkozy nomme Christine Lagarde, ministre de l’Économie et des Finances. Elle a fait toute sa carrière aux États-Unis où elle a dirigé le prestigieux cabinet de juristes Baker & McKenzie. Au sein du Center for International & Strategic Studies de Dick Cheney, elle a co-présidé avec Zbigniew Brzezinski un groupe de travail qui a supervisé les privatisations en Pologne. Elle a organisé un intense lobying pour le compte de Lockheed Martin contre les l’avionneur français Dassault.

Nouvelle escapade durant l’été. Nicolas, Cécilia, leur maitresse commune et leurs enfants se font offrir des vacances états-uniennes à Wolfenboroo, non loin de la propriété du président Bush. La facture, cette fois, est payée par Robert F. Agostinelli, un banquier d’affaires italo-new-yorkais, sioniste et néo-conservateur pur sucre qui s’exprime dans Commentary, la revue de l’American Jewish Committee.

 

La réussite de Nicolas rejaillit sur son demi-frère Pierre-Olivier. Sous le nom américanisé « d’Oliver », il est nommé par Frank Carlucci (qui fut le n°2 de la CIA après avoir été recruté par Frank Wisner Sr.) directeur d’un nouveau fonds de placement du Carlyle Group (la société commune de gestion de portefeuille des Bush et des Ben Laden). Devenu le 5e noueur de deals dans le monde, il gère les principaux avoirs des fonds souverains du Koweit et de Singapour.

La côte de popularité du président est en chute libre dans les sondages. L’un de ses conseillers en communication, Jacques Séguéla, préconise de détourner l’attention du public avec de nouvelles « people stories ». L’annonce du divorce avec Cécilia est publiée par Libération, le journal de son ami Edouard de Rothschild, pour couvrir les slogans des manifestants un jour de grève générale.

 

Plus fort encore, le communiquant organise une rencontre avec l’artiste et ex-mannequin, Carla Bruni. Quelques jours plus tard, sa liaison avec le président est officialisée et le battage médiatique couvre à nouveau les critiques politiques. Quelques semaines encore et c’est le troisième mariage de Nicolas. Cette fois, il choisit comme témoins Mathilde Agostinelli (l’épouse de Robert) et Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur devenu associé-gérant chez Rothschild.

 

Quand les Français auront-ils des yeux pour voir à qui ils ont à faire ?

 

http://www.geostrategie.com/883/operation-sarkozy-comment-la-cia-a-place-un-de-ses-agents-a-la-presidence-de-la-republique-francaise/


Repost 0
Published by axiome
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 10:53

Roundup, le désastre absolu

 

 

Monsanto.jpg

 

Natural News, Jeffrey M. Smith, 28 janvier 2011


      Cet article révèle l'impact dévastateur sans précédent de l'herbicide Roundup de Monsanto sur la santé des sols, les plantes, les animaux et la population humaine.


      Au-dessus de ce désastre absolu, trône le ministère de l’Agriculture de Zunie (USDA). Il souhaite à présent homologuer la luzerne Roundup Ready, ce qui ne fera qu'aggraver le cataclysme.


      L'automne dernier, passant devant un champ de soja en visitant la parcelle de démonstration de maïs d’un négociant semencier de l'Iowa, le Dr Don Huber a remarqué une ligne de démarcation marquée, avec à droite du soja gravement malade en train de jaunir et à gauche des plants verts sains (photo ci-dessous).



La partie du champ malade à droite a reçu la saison précédente une application de glyphosate.
Photo de Don Huber


      La partie jaunie souffre du syndrome de mort subite, une grave maladie végétale qui, en ravageant le Midwest en 2009 et 2010, a entraîné une baisse des rendements et bénéfices. Quelque chose a rendu cette partie de soja très sensible, et Don a une idée précise de ce dont il s’agit.


      Ayant pratiqué 35 ans la phytopathologie à l'université Purdue, Don Huber connaît beaucoup de choses sur ce qui jaunit les plantes vertes et les fait mourir prématurément. Il a demandé au semencier pourquoi le syndrome de mort subite était si grave dans une partie du champ et pas dans l'autre : « Avez-vous l'année dernière planté là quelque chose que vous n'eussiez pas planté dans le reste du champ ? » Effectivement, précisément là où le syndrome a sévit, le semencier avait fait pousser de la luzerne qu'il avait ensuite détruite en fin de la saison en pulvérisant un herbicide à base de glyphosate (comme le Roundup). D'autre part, dans la partie saine du champ, il avait planté du maïs sucré, et ne l'avait pas traité au glyphosate.


      C’était encore un fait nouveau confirmant que le Roundup déclenche le syndrome de mort subite des plantes. La preuve est encore plus évidente dans de nombreux autres champs. La maladie a été plus sévère à l'extrémité des rangées où l'applicateur d'herbicide a fait demi-tour pour revenir dans le champ afin de faire un autre passage (photo ci-dessous). À cet endroit, un supplément de Roundup a été appliqué.



Le syndrome de mort subite est plus intense aux extrémités des rangées, là où la dose Roundup a été plus importante.
Photo par Amy Bandy.


      Don est un scientifique ; il a pris pour lui encore quelques photos afin de tirer des conclusions. Mais il a plus, beaucoup plus. Depuis plus de 20 ans, Don étudie l'ingrédient actif du Roundup, le glyphosate. Et il est capable citer l’une après l’autre les études qui écartent tout doute sur le fait que le glyphosate contribue non seulement à une énorme multiplication du syndrome de mort subite, mais aussi à l'éclosion de nombreuses autres maladies. (Voir la liste des lectures sélectionnée.)



Roundup : Le désastre agricole absolu


      Plus de 30% de la totalité des pulvérisations d’herbicides sont à base de glyphosate, le best-seller mondial des désherbants. Breveté par Monsanto, il est incorporé dans son herbicide de marque Roundup, devenu plus populaire à partir de 1996, après que la compagnie a présenté ses cultures « Roundup Ready. » Dans ces plantes génétiquement monstrueuses [1], qui incluent désormais le soja, maïs, coton, colza et betterave à sucre, a été inséré du matériel génétique de virus et de bactéries, qui permet aux plantes de résister à des applications normalement mortelles de Roundup.


      (Les agriculteurs qui achètent les semences Monsanto Roundup Ready sont incités à utiliser aussi du glyphosate de sa marque Roundup. Par exemple, cette compagnie ne fournit que des garanties sur ses marques d’herbicide approuvées et offre des rabais à travers son programme de « récompenses Roundup. » Elle a de cette manière étendu son emprise sur le marché du glyphosate, même après l’expiration de son brevet en 2000.)


      L'herbicide ne détruit pas les plantes directement. Il crée plutôt les conditions exceptionnelles d’un désastre absolu, qui emballent des germes phytopathogènes dans le sol et anéantissent en même temps les défenses des plantes contre les maladies. Les mécanismes sont bien documentés, mais rarement cités.


      Le glyphosate s’accroche aux molécules vitales de nutriments et les neutralise. Appelé chélation, ce processus était en fait la propriété originale pour laquelle le glyphosate a été breveté en 1964. Ce n’est que 10 ans plus tard qu'il a été breveté comme herbicide. Appliqué sur les cultures, il les prive des minéraux vitaux nécessaires à la salubrité de leurs fonctions, en leur ôtant principalement la capacité de résister à de graves maladies du sol. L'importance des minéraux dans la protection contre la maladie est bien établie. En fait, la disponibilité des minéraux est l’unique très importante mesure utilisée par plusieurs sélectionneurs semenciers célèbres pour identifier les variétés résistantes aux maladies.


      Le glyphosate détruit les organismes utiles du sol, comme les Pseudomonas et les bactéries Bacillus qui vivent autour des racines. Puisqu’ils facilitent l'absorption des nutriments et font disparaître les organismes pathogènes, leur mort intempestive signifie que la plante sera affaiblie et les agents pathogènes renforcés.


      L'herbicide est capable d’interférer dans la photosynthèse, d’abaisser l’efficacité de l'utilisation de l’eau, de réduire la lignine, d’endommager et de raccourcir les racines, de causer d’importante libération de sucres des plantes, et de modifier le pH du sol, ce qui peut affecter négativement la santé des cultures.


      Le glyphosate est lui-même peu toxiques pour les plantes. Se décomposant lentement dans le sol, il forme un autre produit chimique également toxique, appelé AMPA (acide aminométhyl). Mais, même combinés, les effets toxiques du glyphosate et de l'AMPA ne sont pas suffisants à eux seuls pour tuer les plantes. Il a été démontré de nombreuses fois depuis 1984 que, si le glyphosate est appliqué dans un sol stérile, la plante pourra être légèrement rabougrie, mais non tuée (photo ci-dessous).



A : glyphosate dans un sol stérile, la plante arrête simplement sa croissance. B : dans un sol normal les agents pathogènes tuent la plante. C : la plante témoin montre une croissance normale.


      Les véritables assassins des plantes, selon les scientifiques spécialistes en mauvaises herbes de Purdue et d’ailleurs, sont les organismes pathogènes présents dans presque tous les sols. Le glyphosate les favorise considérablement et, à leur tour, ils provoquent des infections mortelles dans les cultures affaiblies.


      « C'est le mode de l'action herbicide du glyphosate, » assure Don. « Il augmente la sensibilité à la maladie, réprime la lutte naturelle contre les parasites, par exemple, en faisant disparaître les organismes bénéfiques et favorise en même temps la virulence des agents pathogènes du sol. » En fait, souligne-t-il, « Si vous appliquez certaines fongicides sur des mauvaises herbes, ils annulent l'action herbicide du glyphosate ! »


      En affaiblissant les plantes et favorisant la maladie, le glyphosate ouvre la voie à bien des problèmes dans le champ. Selon Don, « Plus de 40 maladies de plantes cultivées sont signalées augmenter avec l'utilisation du glyphosate et, tandis que les gens discernent le lien entre glyphosate et maladie, ce nombre ne cesse de grandir. »



Le Roundup favorise les toxines humaines et animales



Photo de Robert Kremer


      Certaines moisissures favorisées par le glyphosate produisent des toxines dangereuses qui peuvent se retrouver dans l'alimentation humaine et animale. Le syndrome de mort subite, par exemple, est dû à la moisissure Fusarium. Robert Kremer, scientifique de l’USDA, a trouvé une augmentation de 500% des infections de Fusarium dans les racines du soja Roundup Ready au moment où le glyphosate est appliqué (photos et graphique ci-dessus). Maïs, blé, et beaucoup d'autres plantes peuvent aussi souffrir de graves maladies à base de Fusarium.


      Mais l’agressivité du Fusarium ne se limite pas aux plantes. Selon un rapport de la FAO, les toxines de Fusarium sur différents types de cultures vivrières ont été associées à des flambées de maladies dans toute l'histoire. Elles ont « été liées à l'épidémie de peste » du Moyen Age en Europe, à une « toxicose humaine de grande ampleur en Europe de l'Est, » au cancer de l'œsophage dans le sud de l'Afrique et certaines parties de la Chine, à des maladies articulaires en Asie et Afrique australe, et à un désordre sanguin en Russie. Il a aussi été montré que les toxines de Fusarium provoquent des maladies animales et induisent la stérilité.



L’usage du Roundup déchaîne les maladies végétales


      En 1996, présentant ses cultures Roundup Ready, Monsanto affirma avec assurance que leur fruit serait moins de recours aux herbicides. Cela fut légèrement le cas pendant trois ans, mais il augmenta considérablement les 10 années suivantes. La quantité totale d'herbicides utilisée en Zunie a bondi de pas moins de 383 millions de livres (173.726 tonnes) dans les 13 ans qui suivirent l’introduction des OGM dans la nature. La part d’herbicide la plus grande est du Roundup.


      Au fil du temps, de nombreuses sortes de mauvaises herbes qui tombaient autrefois raides mortes avec à peine une petite dose de Roundup, exigent désormais des applications de plus en plus lourdes. Certaines sont quasiment indestructibles. En réalité, ces super-mauvaises herbes ne sont pas résistantes au glyphosate lui-même, mais aux agents pathogènes du sol qui normalement font un massacre dans les champs pulvérisés de Roundup.


      Avoir des centaines de milliers d'hectares infestés de mauvaises herbes résistantes aux maladies et aux herbicides fut dévastateur pour de nombreux agriculteurs zuniens, dont la première réaction fut de déverser de plus en plus de Roundup. Son usage est désormais en train de se précipiter. Près de la moitié du formidable accroissement de l’usage des herbicides sur 13 ans, s’est fait juste dans les 2 dernières années. Cela a de graves conséquences.


      Comme les agriculteurs zuniens arrosent abondamment de Roundup plus de 135 millions d'acres (54 millions d’hectares) de cultures Roundup Ready, une explosion sans précédent des maladies végétales sévit dans les terres de cultures les plus fertiles d'Amérique. Don cite une longue liste de maladies, gérées et contrôlées autrefois efficacement, mais qui créent désormais de graves problèmes. (On trouve dans la liste : syndrome de mort subite ; pourriture des racines de soja due au Corynespora ; chlorose bigarrée des agrumes ; pourriture sèche du coton ; verticilliose de la pomme de terre ; piétin-échaudage des racines, du faîte, et dépérissement de la tige des céréales ; Fusarium des racines et pourriture du faîte ; dépérissement bactérien de l'épi ; pourriture racinaire du Pythium et fonte des semis... et beaucoup d’autres.)


      Au Brésil, la nouvelle « maladie du soja fou » fait des ravages sur d’immenses étendues plantées de soja. Bien que les scientifiques n'aient pas encore déterminé la cause, Don relève que les divers symptômes ressemblent à une maladie du riz (maladie de Bakanie) causée par le Fusarium.



Le maïs meurt immature


      Ces dernières années, dans le Midwest, des plants et des champs entiers de maïs sont morts prématurément de diverses maladies. Les agriculteurs chevronnés et les observateurs disent n’avoir jamais vu chose pareille.


      Selon Bob Streit, un agronome de l'Iowa, « Il y a dix ans, les plants de maïs restaient verts et en bonne santé en septembre. Mais ces trois dernières années, à chaque saison, des maladies ont jauni puis bruni les plants environ 8 à 10 jours plus tôt. En 2010, le jaunissement a commencé autour du 7 juillet et les pertes de rendement ont été dévastatrices pour de nombreux producteurs. »


      Bob et d’autres experts en cultures croient que le recours accru au glyphosate est la première cause de cette tendance délétère. Le rendement du maïs a été déjà réduit de façon significative. « Si le maïs meurt beaucoup plus tôt, » dit Bob, « cela peut réduire la récolte de maïs en Zunie, et menacer la chaîne alimentaire dont il est la base. »



Une question d’insectes


      En plus de favoriser les maladies végétales, ce qui est bien établi, il se pourrait aussi que la pulvérisation de Roundup serve les insectes. Cela, parce que de nombreux insectes recherchent les plantes malades. Les scientifiques remarquent que les plantes saines produisent des nutriments sous une forme que beaucoup d'insectes sont incapables d’assimiler. Ainsi, dans le monde entier, des agriculteurs signalent moins de problèmes d'insectes dans les cultures de haute qualité, riches en éléments nutritifs. D’autre part, les plantes plus faibles suscitent des collections variées d’insectes. Ceci suggère que les plantes ravagées par les maladies favorisées par le glyphosate peuvent aussi attirer davantage d'insectes, qui à leur tour augmenteront l'usage des pesticides toxiques. Une étude plus poussée est nécessaire pour confirmer cette hypothèse. [2]



Le Roundup persiste dans l'environnement


      Vantant la biodégradabilité du Roundup, Monsanto affirme qu'il se décompose rapidement dans le sol. Or, des tribunaux de Zunie et d'Europe pas d'accords ont reconnu la compagnie coupable de publicité mensongère. En fait, les propres données de test de Monsanto ont révélé que seulement 2% du produit se dégrade après 28 jours. [3]


      La durée de dégradation du glyphosate varie en semaines, mois ou années. Sa variabilité est due à des facteurs du sol, notamment au pH, à l'argile, aux types de minéraux, aux résidus de cultures Roundup Ready, et à la présence d’enzymes spécialisées nécessaires pour briser la molécule herbicide. Dans certaines conditions, le glyphosate peut s'attacher à des éléments nutritifs du sol et rester stable pendant de longues périodes. Une étude a montré qu'il faut compter jusqu'à 22 ans pour que le glyphosate se dégrader seulement de la moitié de son volume ! Voilà pour la fiabilité des affirmations de Monsanto.



      Le glyphosate peut attaquer d'en haut et d’en bas. Il peut dériver dans les fermes voisines et y faire des ravages. Et il peut même être libéré par les mauvaises herbes détruites, voyager dans le sol, et être absorbé ensuite par des cultures saines.


      La quantité de glyphosate nécessaire pour créer des dommages est minuscule. Des scientifiques européens ont montré que moins d'une demi-once (14,18 grammes) par acre (0,4 hectare) inhibe la capacité des plantes à absorber et véhiculer les micronutriments essentiels (voir tableau).


      Il en résulte que de plus en plus d’agriculteurs découvrent que les cultures plantées dans les années après les applications de Roundup souffrent d’un affaiblissement des défenses et d’une poussée des maladies transmises par le sol. La situation empire pour de nombreuses raisons.


      La concentration de glyphosate dans le sol augmente saison après saison à la suite de chaque application. Le glyphosate peut aussi s'accumuler pendant 6 à 8 ans dans les plantes vivaces comme la luzerne, qui en seront encore aspergées.



À gauche, blé affecté après 1 an d’application de glyphosate sur le champ. À droite, blé affecté après 10 ans d'application.


      Dans le sol, les résidus de glyphosate liés et immobilisés peuvent être réactivés par l'application d'engrais phosphatés ou par d'autres méthodes. Dans l'Ouest et le Midwest, les producteurs de pommes de terre, par exemple, ont subi de lourdes pertes à cause de la réactivation du glyphosate.


      Le glyphosate peut se propager accidentellement dans les terres agricoles du fait des pulvérisations entraînées par le vent, par l'eau contaminée et même par le fumier de poulets !


      Imaginez le choc des agriculteurs qui répandent du fumier de poulets dans leurs champs pour y ajouter des éléments nutritifs, mais découvrent à la place, qu’en s’attachant aux éléments nutritifs du sol, le glyphosate présent dans le fumier favorise des maladies végétales et tue les mauvaises herbes ou les cultures. Des résultats de tests du fumier montrent d’énormes concentrations de glyphosate et AMPA, entre 0,36 et 0,75 parties par million (ppm). Le taux normal d'herbicide à base de glyphosate est d'environ 0,5 ppm par acre [l’acre anglaise fait 0,4 hectare, ndt].


      Le fumier des autres animaux peut aussi libérer de l'herbicide, car le bétail absorbe de grandes quantités de glyphosate accumulées dans le maïs et le soja. S’il ne se trouve pas dans le fumier (ou le purin) du bétail, ça pourrait même être pire. Si le glyphosate n'est pas évacué par l'animal, s’accumulant à chaque repas, il finit dans notre steak et peut-être notre lait.


      Si nous ajoutons ce péril aux gros résidus de glyphosate dans notre régime alimentaire, dus au maïs et au soja, nous voilà avec un nouveau grave problème qui menace notre santé. Pour ne citer que quelques anomalies dues au glyphosate, il a été associé à la stérilité, à des troubles hormonaux, à de faibles et anormales numérations des spermatozoïdes, à des fausses couches, à la mort des cellules placentaires, à des malformations congénitales, et au cancer. (Voir la liste des effets sur la santé du glyphosate.)



La déperdition de nutriments


      Les éléments nutritifs que le glyphosate chélate et prend aux plantes sont aussi vitaux pour la santé humaine et animale. Cela concerne notamment le fer, zinc, cuivre, manganèse, magnésium, calcium, bore, et d'autres. Dans notre alimentation, toute carence de ces éléments, seul ou en association, est connue pour interférer avec les systèmes d'enzymes vitaux et provoquer une longue litanie de désordres et maladies.


      La maladie d'Alzheimer, par exemple, est associée à un manque de cuivre et magnésium. Don Huber fait remarquer que cette maladie a bondi de 9000% depuis 1990.


      Manganèse, zinc et cuivre sont également vitaux pour le bon fonctionnement du cycle superoxyde dismustase [inhibition des radicaux libres, ndt]. Essentiel pour enrayer les inflammations, c’est un élément important dans la détoxification des composés chimiques indésirables chez l’homme et l’animal.


      Le glyphosate induit des carences en minéraux pouvant facilement passer inaperçues, et qui ne sont donc pas traitées. Les taux de minéraux peuvent parfois être détectés adéquats, même en effectuant même des tests de laboratoire. Seulement, les tests ne détectent pas que le glyphosate a déjà rendu les minéraux inutilisables.


      Le glyphosate peut se lier à des minéraux pendant des années et des années, en les retirant pour l’essentiel de la réserve de nutriments disponibles pour les plantes, les animaux et les humains. Si nous comptons les plus de 135 millions de livres d’herbicides à base de glyphosate appliquées en Zunie en 2010 avec la totalité des applications des 30 dernières années, nous avons déjà éliminé de notre alimentation des millions de livres de nutriments.


      Cette perte est une chose que nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre. Même sans Roundup, nous souffrons déjà d'un manque progressif de nutriments. Par exemple, une étude britannique a constaté que, dans les mêmes aliments, les taux d’éléments nutritifs étaient en 1991 entre 16 et 76% inférieurs à ceux de 1940.



Maladies du bétail et carences minérales


      En Zunie, les cultures Roundup Ready prédominent dans l'alimentation du bétail. Soja et maïs sont les plus répandues : 93% du soja et près de 70% du maïs sont Roundup Ready. Les animaux sont aussi nourris de dérivés de trois autres cultures Roundup Ready : colza , betteraves à sucre et coton. La perte d’éléments nutritifs due au glyphosate peut donc être grave.



      C’est particulièrement vrai pour le manganèse (Mn), qui, non seulement est chélaté par le glyphosate, mais est aussi réduit dans les plantes Roundup Ready (voir photo). Un vétérinaire a trouvé un faible tau de manganèse dans le foie de tous les animaux qu’il a contrôlés. Un autre vétérinaire a envoyé le foie d'un veau mort-né pour analyse. Le rapport du laboratoire a déclaré : Niveau de manganèse indétectable, en dépit du fait que ce minéral était en concentration suffisante dans sa région. Quand ce vétérinaire a commencé à rajouter du manganèse à l'alimentation d'un troupeau, l’incroyable taux de 20% de maladies est devenu insignifiant (?%).


      Les vétérinaires qui ont commencé à exercer après l’introduction des OGM en 1996 peuvent s’attendre à découvrir communément de nombreux troubles chroniques ou aigus chez les animaux. Mais plusieurs anciens vétérinaires surchargés déclarent que les animaux attrapent beaucoup plus malade depuis l’arrivée des OGM. Et en passant des OGM à nourriture naturelle, l'amélioration de la santé du bétail est spectaculaire. Malheureusement, personne ne suit cela ni ne recherche l’impact de la consommation du lait et de la viande d'animaux nourris d’OGM.



La luzerne infernale que vous proposent Monsanto et l'USDA


      Pendant que nous continuons à asperger nos sillons de Roundup, le désastre absolu se déploie de plus en plus. Don pose la question qui tue : « Combien de centaines de millions de livres de glyphosate aspergées sur nos terres agricoles les plus fertiles ces 30 dernières années sont toujours là prêtes à endommager les futures cultures par leurs effets sur la disponibilité des nutriments, l'augmentation des maladies ou la réduction des éléments nutritifs dans l’alimentation humaine et animale ? »


      Au lieu de prendre des mesures urgentes pour protéger notre terre et la nourriture, l'USDA dresse juste des plans pour aggraver les choses. En décembre, elle rendra publique sa Déclaration d’impact environnemental sur la luzerne Roundup Ready, que Monsanto espère réintroduire sur le marché.


      Cultivée sur 22 millions d'acres (308.000 kilomètres carrés), la luzerne est la quatrième plus grande culture en Zunie. Elle sert surtout en tant que source de protéines élevée pour nourrir les bovins laitiers et les autres ruminants. À l'heure actuelle, les mauvaises herbes ne sont pas un gros problème pour la luzerne. À peine 7% des surfaces de luzerne sont déjà pulvérisées avec un herbicide de quelque nature. Mais, si la luzerne Roundup Ready est homologuée, l'usage d'herbicides passera à une échelle sans précédent, et l'herbicide choisi sera naturellement le Roundup.


      Même sans application de glyphosate, la qualité nutritionnelle de la luzerne Roundup Ready sera moindre, car, de par leur nature, les cultures Roundup Ready sont réduites en minéraux. Quand du glyphosate est appliqué, la qualité nutritive se dégrade encore plus (voir tableau).



      Il est quasi-certain que le Roundup augmentera les maladies transmises par le sol dans les champs de luzerne. En fait, la luzerne pourrait être plus perturbée que d'autres cultures Roundup Ready. En tant que plante vivace, elle est capable d'accumuler le Roundup année après année. C'est une plante à racines profondes, et le glyphosate épuise le sous-sol. Et « le Fusarium est un agent pathogène très graves de la luzerne, » explique Don. « C'est aussi le cas du Phytophthora et du Pythium, » qui sont les deux favorisés par le glyphosate. « Pourquoi envisagerions-nous de mettre en péril la productivité et la qualité nutritive de la troisième culture la plus précieuse de Zunie ? » demande-t-il désappointé, « d'autant plus que nous n'avons aucun moyen d'éliminer le gène quand qu'il se sera propagé dans le groupe de gènes de la luzerne. »


      Il se propage déjà. Monsanto a commercialisé la luzerne Roundup Ready pendant un an, jusqu'à ce qu'un tribunal fédéral déclare son homologation illégale en 2007. Il a exigé que l'USDA produise une étude d'impact environnemental afin d’évaluer les dommages environnementaux possibles. Mais, même retirée du marché, la luzerne Roundup Ready qui a déjà été plantée a contaminé les variétés naturelles. En 2009, Cal/West Seeds, par exemple, a découvert que plus de 12% de ses lots de semences étaient testées positives à la contamination, en hausse de 3% par rapport à 2008.


      Dans leur étude d'impact environnemental, ils reconnaissent à l’USDA que la luzerne génétiquement monstrueuse peut contaminer la luzerne naturelle, et qu’il est possible que cela crée des difficultés économiques. Ils envisagent même l'initiative sans précédent d'imposer des restrictions sur les champs de luzerne Roundup Ready, en exigeant des distances d'isolement. L'expérience montre que cela ralentira sans arrêter la contamination des OGM. En outre, des études confirment que les gènes passent des cultures génétiquement monstrueuses dans le sol et les organismes qui l’habitent, et peuvent se propager dans les champignons par les coupures à la surface des plants d’OGM. Mais l'étude d'impact n’aborde pas adéquatement ces menaces et leurs conséquences.


      Au lieu de cela, l'USDA marche pour l’essentiel la main dans la main avec l'industrie biotechnologique et ferme les yeux sur les dommages importants déjà infligés par le Roundup. S'il décide d'homologuer la luzerne Monsanto, le ministère pourra au final être accusé d’une catastrophe de proportion dantesque. [4]



      Auteur international à succès et cinéaste, Jeffrey M. Smith est le directeur exécutif de l'Institute for Responsible Technology. Son premier livre, traduit en français, Semences de tromperies : Dénoncer les mensonges de l'industrie agrochimique et des autorités sur la sécurité des aliments génétiquement modifiés, est un best-seller mondial et nominé numéro 1 des livres sur les OGM.



Original : www.naturalnews.com/031138_Monsanto_Roundup.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard



Notes du traducteur

1) Si l’on se réfère à leur mode de fabrication décrit dans Semences de tromperies, au lieu de plantes génétiquement modifiées, elles devraient être appelées plantes survivantes au mitraillage de gènes étrangers. Mais, j’ai adopté définitivement l’expression plantes génétiquement monstrueuses du biologiste Christian Vélot. Dans cette conférence, Christian Vélot explique la confusion savamment entretenue dans le public par les savants de Marseille qui vantent l’utopie OGM à la radio et à la télévision. Élevés hors-sol et pensant être des machines, ces charlatans célèbres ne savent pas que Mère Nature s’optimise spontanément selon ses besoins. C’est pourquoi ils croient qu’elle a besoin de coups de pouce et se pensent capables d’améliorer les plantes à coup de 22 Long Rifle !


2) Une fonction des insectes est de rétablir l’ordre naturel en bouffant par exemple les végétaux non viables. Ce fait explique le problème des ravageurs dans la monstrueuse agriculture moderne, qui n’existe pas à cette échelle dans le bio ou le traditionnel ancien.
      En effet, depuis que des intermédiaires malins se sont accaparés le travail peu salissant et fatiguant du marché semencier, afin de maintenir en vie leur commerce fondamentalement inutile, ils ne vendent que des semences bricolées, dites hybrides (Kokopelli est un cas à part). Ces semences sont croisées de manière à produire des plantes diminuées, dotées de qualités amoindries, de moins de vitamines et nutriments, et surtout qui produisent des semences stériles, en principe. De ce fait, bien qu’on ne le raconte pas trop, les agriculteurs conventionnels cultivent des plantes de type terminator.
      Cette scandaleuse activité inutile de semencier, qu’il faudrait abolir d’urgence, ne semble guère préoccuper les dirigeants attentionnés du bétail qui les élit. Sans doute que, contre des pots-de-vin, ils favorisent ce trafic qui assure la malbouffe d’un public qu’ils vendent de surcroît au marché des dangereux remèdes et vaccins bidons.
      Je soupçonne sérieusement cette trahison des soi-disant élites car, incidemment, elle ressort d’une commentaire de l’ingénieur Marcel Violet, fait lors d’une conférence expliquant son travail pour le moins extraordinaire. En bref, ayant réussi a faire pousser des pommes de terre d’un semencier et à les faire se reproduire indéfiniment en les améliorant constamment jusqu’à leur donner des qualités nutritives jamais vues, il y a eu des interférences politiques suscitées par les craintes du semencier. Ce fait n’est qu’un tout petit incident évoqué dans la conférence. La découverte de Marcel Violet est un procédé qui donne à l’eau des qualités vivifiantes insoupçonnées, hormis peut-être par certains travaux de Wilhelm Reich. J’invite ceux qui ne connaissent pas son œuvre à prendre le temps d’écouter sa longue conférence. Elle leur ouvrira des horizons. Il existe aussi un livre : Le secret des patriarches.


3) Dans certaines grandes surfaces spécialisées bricolage, si vous demandez de l’herbicide, on vous propose toujours du Roundup en vous assurant que c’est biodégradable. Il m’est même arrivé un jour d’expliquer à un vendeur que Monsanto avait été condamnée parce que ce n’est pas vrai. Ce mensonge et la confusion persisteront dans le public tant que la condamnation ne sera pas convenablement divulguée par les grands médias.


4) Poussé par divers recoupements, face à la menace incroyable révélée par cet article, le devoir oblige à préciser que Monsanto était à l’origine une famille juive propriétaire et marchande d’esclaves. Et à poser la question que ses agissements démentiels soulève : Est-ce que la compagnie Monsanto fait elle aussi le travail de « dieu, » à l’instar de Llyod Blankfein, le patron de Goldman Sachs, un Juif qui a grandi à Brooklyn où il a été élevé, qui a déclaré : « Je ne suis qu’un banquier faisant le travail de Dieu » ? (Voler les épargnants du monde entier en leur vendant de faux titres financier est pour Llyod Blankfein le travail de dieu !) Autre question urgente liée à la montée de l’antisémitisme : Est-ce le « dieu » juif qui inspire leurs discours fous de haine aux « élites spirituelles » juives appelées rabbins ? (Imaginez juste un instant ce que pourraient être les réactions israéliennes si le Pape ou le Guide suprême de l’Iran se laissaient aller à des déclarations aussi frapadingues en inversant goy et juif.) Dernière question : Que recherchent ces Juifs en agissant ainsi ?



Lundi 31 Janvier 2011
http://www.alterinfo.net/Roundup-le-desastre-absolu_a54579.html
Repost 0
Published by axiome - dans occultation
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 09:06

Les Chretiens et La Franc-Maçonnerie

Article de Cutting Edge Ministries. Cet article peut être consulté en anglais à l’adresse suivante :

http://www.cuttingedge.org/free001a.htm



Nous espérons que tous les Francs-Maçons pourront lire ce court article, avant même de lire nos autres articles. Car il existe, à l'intérieur même de la Franc-Maçonnerie, une organisation encore plus secrète, dont la plupart des Francs-Maçons ne connaissent rien, même certains Maçons du 33e degré ! Nous vous la dévoilons ici.


Nous recevons constamment des E-mails de Francs-Maçons, qui sont très choqués de lire dans certains de nos articles que la Franc-Maçonnerie est une organisation satanique. Ils nous affirment honnêtement que ce n'est pas la situation de leur Loge. Certains affirment même être des Francs-Maçons du 32e ou du 33e degré, et disent qu'ils sont donc bien placés pour savoir ce qui se passe dans la Franc-Maçonnerie. Ils proclament donc avec assurance : "La Franc-Maçonnerie n'est pas satanique !"

Nous avons tous les deux raison ! Vous avez raison de proclamer que la Franc-Maçonnerie que vous pratiquez dans votre Loge n'est certainement pas satanique. Mais nous avons raison de dire que le cœur de la Franc-Maçonnerie est satanique, car elle œuvre puissamment pour manifester le Christ du Nouvel Age, l'Antichrist.

Vous pourriez me demander comment pouvons-nous avoir tous les deux raison ? Pour vous répondre simplement, je dirai que la Franc-Maçonnerie est une organisation cachée au sein d'une autre organisation. L'organisation intérieure connaît la vérité spirituelle de la Franc-Maçonnerie, et la défend de toutes ses forces, de toute son âme et de toute sa pensée. Tandis que l'organisation extérieure est délibérément tenue à l'écart de cette vérité, et délibérément induite en erreur par de fausses interprétations.

Description de l'organisation de la Franc-Maçonnerie.


Voyons comment l'auteur Franc-Maçon Manly P. Hall décrit cette organisation de la Franc-Maçonnerie à deux dimensions. Celle-ci comprend deux organisations distinctes. L'une est visible, l'autre invisible. Hall a été honoré par le Journal du Rite Ecossais, qui l'a appelé : "L'Illustre Manly P. Hall," en septembre 1990, ou encore "le plus grand philosophe de la Franc-Maçonnerie," ajoutant que "le monde est bien meilleur depuis qu'il existe un Manly Palmer Hall, et nous sommes devenus meilleurs après l'avoir connu et avoir connu son œuvre." Voici ce que dit Manly P. Hall :

"La Franc-Maçonnerie est une fraternité cachée dans une autre fraternité : une organisation visible cachant une fraternité invisible des élus… Il est nécessaire d'établir l'existence de ces deux ordres séparés et pourtant interdépendants, l'un visible, et l'autre invisible. L'organisation visible est une splendide camaraderie composée "d'hommes libres et égaux," qui se consacrent à des projets éthiques, éducationnels, fraternels, patriotiques et humanitaires. L'organisation invisible est une fraternité secrète, des plus augustes, majestueuse de dignité et de grandeur, dont les membres sont consacrés au service d'un mystérieux "arcanum arcandrum," c'est-à-dire d'un mystère caché." (Hall, Conférences sur la Philosophie antique, page 433).

Beaucoup d'hommes sincères sont membres de cette organisation visible, sans se douter de l'existence d'une organisation invisible au milieu d'eux. En fait, Albert Pike avait des choses à dire en ce qui concernait les "frères" de l'organisation invisible : "Comme toutes les Religions, tous les Mystères, l'Hermétisme et l'Alchimie, la Franc-Maçonnerie ne révèle ses secrets à personne, sinon aux Adeptes, aux Sages et aux Elus. Elle a recours à de fausses explications pour interpréter ses symboles, pour induire en erreur ceux qui méritent d'être induits en erreur, pour leur cacher la Vérité, qu'elle appelle la lumière, et les en écarter." (Morale et Dogmes, pages 104-105, 3e degré).

Avez-vous bien compris ces révélations fondamentales de Pike ? Après tout, la Franc-Maçonnerie est bien une religion, selon l'ordre des Mystères sataniques, de la Philosophie Hermétique et de l'Alchimie, qui sont également sataniques ! La Franc-Maçonnerie ne révèle pas ses secrets aux "frères" de l'organisation extérieure, quel que soit leur rang. Seuls les Elus de la société cachée, invisible, ont accès à la vérité. Les pauvres frères de l'organisation visible sont "nourris à la petite cuillère" ! On leur donne de fausses explications des symboles maçonniques, et on les induit sciemment en erreur ! Pour quelle raison ? Car ces pauvres gars, membres de l'organisation visible, s'ils sont induits en erreur, "n'ont que ce qu'ils méritent" !

S'il s'avère qu'un nouveau membre de la Franc-Maçonnerie vénère Jésus-Christ, il est immédiatement enfermé dans l'organisation visible, et la vérité cachée ne lui est jamais révélée. Il ne sera jamais considéré comme un adepte, un sage, ou un élu. Ces termes sont réservés aux membres de l'organisation invisible. Il fera partie de ceux à qui l'on cachera délibérément la vérité concernant les doctrines secrètes de la Franc-Maçonnerie, et à qui l'on donnera des interprétations délibérément erronées des symboles maçonniques, afin de leur faire simplement croire qu'ils connaissent la vérité.

Pike complète ainsi ses instructions pour induire délibérément en erreur les membres de l'organisation visible : "La Franc-Maçonnerie cache jalousement ses secrets, et induit intentionnellement en erreur ses interprètes prétentieux." (Ibid., page 105).

Les membres de l'organisation visible sont considérés comme faisant partie de la "masse." Celle-ci comprend 95 % de tous les Francs-Maçons. Ecoutez ce que dit Pike, à propos du fait de cacher la vérité aux "masses" : "Un esprit qui aime la sagesse et qui contemple de près la Vérité est forcé de la déguiser, afin d'induire les multitudes (c'est-à-dire vous !) à l'accepter… Les fictions sont nécessaires pour le peuple, et la Vérité devient mortelle pour ceux qui ne sont pas assez forts pour la contempler dans tout son éclat." (Ibid., page 103, 3e degré). (C'est moi qui ai ajouté la parenthèse en gras).

Si un Franc-Maçon n'est pas capable d'accepter la vérité que la Franc-Maçonnerie invisible, en réalité, adore et sert Satan, cette vérité devient "mortelle" pour lui ! C'est pour cela que des "fictions sont nécessaires," afin que les Francs-Maçons membres de l'organisation visible ne soient pas tellement accablés, s'ils en connaissaient les secrets, qu'ils quitteraient la Franc-Maçonnerie et révèleraient ces secrets au grand jour.

Un livre très récent parle aussi de ces deux organisations dans la Franc-Maçonnerie. David Ovason, astrologue célèbre, a écrit un livre publié en 1999, et intitulé : "The Secret Architecture of our Nation's Capital : The Masons and the Building of Washington, D.C." (L'architecture secrète de la capitale de notre nation : Les Francs-Maçons et la construction de la ville de Washington). Ce livre n'est pas opposé à la Franc-Maçonnerie. En fait, la préface élogieuse de ce livre a été rédigée par C. Fred Kleinknecht lui-même, Maçon du 33e degré, Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil du 33e degré, Juridiction du Sud, Washington, Etats-Unis ! En d'autres termes, les conclusions de ce livre sont particulièrement appréciées par l'un des Maçons les plus importants du monde actuellement ! Lisez ce que dit ce livre à propos des deux organisations de la Franc-Maçonnerie.

Après avoir parlé du "voyage astral cosmique en termes maçonniques," Ovason explique la signification des symboles les plus communs de la Franc-Maçonnerie : "Bromwell a injecté un profond niveau d'ésotérisme dans les symboles apparemment inoffensifs employés dans les Loges. Ces symboles sont abondamment représentés sur les tableaux et tapis employés par les Maîtres Maçons pour les expliquer aux néophytes. Ces tableaux et tapis, quand ils ne sont pas utilisés comme instruments d'éducation, restent comme symboles de la Loge, et comme symboles du chemin intérieur et du chemin extérieur de la noble profession." (Page 99). Ainsi, David Ovason admet que la Franc-Maçonnerie est composée d'une organisation "intérieure" (invisible) et d'une organisation "extérieure" (visible). Albert Pike avait effrontément déclaré que les "néophytes" recevaient un enseignement délibérément faussé sur la signification des symboles !

Bill Cooper, auteur du Nouvel Age, qui n'a rien d'un anti-Maçon, et qui n'est certainement pas Chrétien, déclare ceci à propos des deux fraternités, l'une imbriquée dans l'autre : "La plupart des membres de la Franc-Maçonnerie ne savent pas que les Illuminati sont initiés aux "secrets au cœur des secrets," ou aux "organisations au cœur des organisations," comme ils les appellent." (Behold a Pale Horse — Voici, un cheval blanc — page 79).

L'exemple parfait de cette "fraternité dans une fraternité," une invisible au cœur d'une visible, peut être trouvé dans le plus ancien document connu du Nouvel Ordre Mondial. Ce document est l'un des meilleurs exemples d'une "révélation" reçue par l'écriture automatique. Il détaille les nombreux changements que doivent subir toutes les sociétés du monde, pour que puisse se manifester le "royaume du Christ." Ce document est connu sous le nom de "Protocole des Sages de Sion." C'est un manuel de base de l'occultisme. Ecoutez ce que l'auteur surnaturel de ce document dit des deux organisations de la Franc-Maçonnerie. Cet auteur explique de quelle manière sournoise et déguisée les Illuminati vont finir par exercer leur dictature mondiale.

"C'est pour cela que nous avons inventé cette politique globale, et que nous l'avons injectée dans la pensée des Gentils, sans leur donner la moindre chance de comprendre sa signification secrète. Pourquoi ne pas atteindre par des moyens détournés ce que notre tribu dispersée ne pourrait jamais atteindre par une voie directe ? C'est ce qui a servi de base à l'organisation d'une Franc-Maçonnerie secrète, que personne ne connaît, et dont les buts ne sont soupçonnés par aucun membre du troupeau des Gentils. Nous les attirerons pour l'apparence dans l'armée visible des Loges Maçonniques, afin qu'ils aveuglent les yeux de leurs frères." (Protocole 11 — L'Etat totalitaire, paragraphe 7 — En gras dans le texte original).

Notez que cet auteur surnaturel décrit les Francs-Maçons qui sont membres de la Fraternité externe, visible, comme constituant le "troupeau des Gentils." Ils ont été délibérément attirés dans la Franc-Maçonnerie "pour l'apparence," et afin "qu'ils aveuglent les yeux de leurs frères." Il semble que les Maçons de la Fraternité Invisible n'aient pas beaucoup de considération pour ceux de la Fraternité Visible !

Nous ne devrions donc pas être surpris de voir Albert Pike appeler les Frères Visibles des "interprètes prétentieux," alors qu'ils s'efforcent simplement d'apprendre la signification des symboles de leur Loge !

Je le dis en passant à ceux d'entre vous qui avez tenté de me convaincre qu'Albert Pike serait discrédité aujourd'hui, lisez ce que David Ovason écrit à propos de Pike, dans son livre cité plus haut :


"Albert Pike, sans doute l'ésotériste le plus profond des Etats-Unis…" (Page 31).


"Albert Pike était un profond érudit dans certains domaines…" (Page 92).


"Le docte Albert Pike…" (Page 366).


"Pike mourut dans ses appartements, situés dans le temple, le 2 avril 1891. Sept années plus tard, le Congrès vota la construction d'un mémorial en son honneur… La statue est imposante. Plus grande que nature, la statue de Pike se dresse sur un haut piédestal. A ses pieds se lamente une femme qui représente l'esprit de la Franc-Maçonnerie." (Page 321).

Rappelez-vous que ce livre était chaleureusement recommandé par C. Fred Kleinknecht, Maçon du 33e degré ! Manifestement, si Kleinknecht éprouve une telle considération pour Albert Pike, tous ceux qui ont tenté de me convaincre du contraire ont besoin de s'expliquer avec M. Kleinknecht. En vérité, Pike incarne bien aujourd'hui encore la Franc-Maçonnerie.


Un court paragraphe d'un autre livre de Manly P. Hall définit parfaitement ce qui constitue le cœur et l'âme de la Fraternité Invisible de la Franc-Maçonnerie :

"Quand un Maçon apprend que la signification du guerrier sur la planche représente en fait une dynamo dégageant une puissance vivante, il connaît le mystère de sa noble profession. Les énergies bouillonnantes de Lucifer sont dans ses mains. Avant qu'il puisse commencer à avancer et à s'élever, il doit prouver qu'il est capable d'utiliser correctement ces énergies." (The Lost Keys To Freemasonry — Les clefs perdues de la Franc-Maçonnerie — publié par Macoy Publishing and Masonic Supply Company, Inc., Richmond, Virginia, 1976, page 4.

Le Journal du Rite Ecossais avait déclaré en 1990 que Manly P. Hall était le "plus grand Philosophe de la Franc-Maçonnerie." Un Franc-Maçon du 32e degré m'a écrit pour me dire qu'il n'avait jamais entendu parler de Manly P. Hall. Vous pouvez vous-même constater que son livre a été publié par une Maison d'Edition Maçonnique. La seule raison pour laquelle ce Franc-Maçon de haut rang n'a jamais entendu parler de Manly P. Hall, est que Hall était un dirigeant de la Fraternité Invisible, alors que ce Franc-Maçon n'est qu'un membre de la Fraternité Visible !

Un autre Franc-Maçon du 33e degré, Foster Bailey, a poussé sa femme, Alice A. Bailey, dans la Maçonnerie féminine, dont elle est devenue une principale dirigeante. Alice Bailey a également dirigé la Société de Théosophie entre les années 20 et le début des années 50. Elle fut un auteur prolifique, et reconnaissait qu'elle était un "canal" d'expression d'un esprit qui s'appelait le Maître D.K. Elle a également reçu des révélations significatives à propos de cette Franc-Maçonnerie intérieure et invisible.

"Il n'y a aucune séparation entre l'Eglise Une et Universelle, cette partie invisible de la Franc-Maçonnerie, et les cercles les plus secrets de toutes les Sociétés Esotériques" (Bailey, L'extériorisation de la Hiérarchie, page 513).

Bailey explique en fait que tous ceux qui accèdent à cette Franc-Maçonnerie intérieure et invisible, qui constitue bien l'Eglise Universelle de l'Antichrist, sont en parfaite communion avec tous ceux qui appartiennent au noyau secret de toutes les Sociétés Esotériques du monde.

Mais Bailey fait une déclaration encore plus forte, à propos du cœur de la Franc-Maçonnerie invisible : "Le Mouvement Maçonnique est le gardien de la loi. Il est la Maison des Mystères, et le siège de l'initiation. Il détient dans son symbolisme le rituel de la Divinité, et préserve dans son œuvre picturale la voie du salut. Les méthodes de la Divinité sont démontrées dans ses Temples. Le monde peut avancer sous le regard de cet Œil auquel rien n'échappe. La Franc-Maçonnerie est une organisation bien plus occulte qu'on peut l'imaginer. Elle est destinée à être l'école de formation des futurs occultistes les plus évolués." (Bailey, Ibid., page 511).

Les mots employés par Bailey, "occulte," "secret," "invisible," nous permettent de comprendre qu'elle parle en fait de la partie intérieure et invisible de la Franc-Maçonnerie. Non seulement cette Fraternité Invisible existe bien, mais elle est destinée à être "l'école de formation des futurs occultistes les plus évolués" ! !

C'est cela la Franc-Maçonnerie Invisible, dont on vous a caché pendant si longtemps l'existence ! Pour permettre aux Francs-Maçons de vérifier eux-mêmes ce fait, nous les encourageons à consulter la Maison d'Edition et de distribution de livres Maçonniques secrets concernant la Franc-Maçonnerie invisible. Il s'agit de la Maison Kessinger. Son adresse Internet est la suivante : http ://www.kessingerpub.com

Nous vous encourageons à consulter les sujets qu'ils ont fait figurer au bas de leur page d'accueil. Notez la nature extrêmement satanique et antichrétienne de tous les sujets dont s'occupe la Fraternité Invisible ! Voici un certain nombre de ces sujets, que j'ai reproduits pour vous :

Alchimie — Religions antiques — Corps astral (pratique satanique) — Astrologie (interdite par la Bible) — Autosuggestion — Babylone — H.P. Blavatsky (L'une des adeptes les plus ténébreuses de la magie noire. Adolf Hitler a étudié ses enseignements et en a tiré des arguments pour l'Holocauste des Juifs) — Bouddhisme — Lecture des cartes — Chaldée (Les Mystères Chaldéens et Babyloniens ont attiré sur ces peuples une destruction divine complète, en raison de leurs pratiques sataniques. C'est cette même Babylone qui est condamnée dans le Livre de l'Apocalypse) — Mysticisme Chrétien (C'est l'aspect "chrétien" de la Franc-Maçonnerie, qui réinterprète toutes les doctrines chrétiennes à sa manière) — Science Chrétienne (Pleinement antichrétienne, mais compatible avec la Franc-Maçonnerie) — Clairvoyance (Complètement satanique, et interdite par la Bible) — Couleurs et Sons (Ce sont des domaines très importants dans le satanisme) — Conscience Cosmique (Satanique) — Lecture dans la boule de Cristal (Interdite dans la Bible) — Divination (Interdite par la Bible) — Druidisme et Celtes (Ils ont développé au plus haut point les sacrifices humains) — Doctrines Orientales — Christianisme Esotérique (Consiste à redéfinir les doctrines Chrétiennes) — Evolution (Vous pensiez que la Franc-Maçonnerie était compatible avec le véritable Christianisme ?) — Bonne Aventure (Interdite par la Bible) — Géomancie et Gématrie (Pratiques sataniques) — Gnosticisme (L'apôtre Paul combat cette doctrine dans ses épîtres) — Hermétisme — Quête du Saint Graal (Allégorie satanique représentant la recherche de la manifestation de l'Antichrist) — Hypnose — Karma (Doctrine satanique de la réincarnation) — Conscience d'Amour et Conscience Sexuelle (pratiques complètement sataniques) — Magie (Interdite par la Bible) — Adoration de la Nature (L'adoration du Soleil est une pratique essentielle dans la Franc-Maçonnerie Invisible) — Lecture des lignes de la main (Divination satanique) — Culte Phallique (Adoration du sexe mâle en érection !) — Cabale (Interprétation satanique de l'Ancien Testament Hébreu) — Réincarnation — Rose-Croix (Complètement satanique) — Adoration du Serpent (Non seulement la Franc-Maçonnerie est une Religion, mais on y pratique l'adoration du Serpent, c'est-à-dire de Satan lui-même !) — Télépathie (Communication satanique par la pensée) — Tarot (Divination, interdite par la Bible) — Physique Transcendantale — Zoroastre (Culte satanique, que Dieu a détruit dans l'Ancien Testament).

Vous pouvez prendre conscience de ce qui constitue le cœur de la Fraternité Intérieure et Invisible ! La partie la plus sombre de toutes ces pratiques est sans aucun doute le Culte Phallique. L'obélisque est le symbole majeur de ce culte. C'est la raison pour laquelle vous pouvez voir des obélisques associés aux lieux importants pour la Franc-Maçonnerie. Il est temps pour vous de sortir de la séduction, ne pensez-vous pas ?

Regardez ce qu'Albert Pike dit de l'obélisque : "D'où la signification du phallus, ou de son inoffensif substitut, l'obélisque, dressé comme un emblème de la sortie du tombeau et de la résurrection de la Divinité" (Morals and Dogma, page 393). Vous savez à présent pourquoi vous pouvez voir de nombreux obélisques sur les tombes de Francs-Maçons, car c'est un "emblème de la résurrection de la Divinité." Les Maçons Invisibles croient qu'ils deviennent des dieux tout au long de leur vie. L'obélisque sur leur tombe n'est que la manifestation visible de cette croyance.

L'obélisque vient des Mystères égyptiens, du temps des Pharaons. La Bible en parle dans 2 Rois 10 :25-26 : "Lorsqu'on eut achevé d'offrir les holocaustes, Jéhu dit aux coureurs et aux officiers : Entrez, frappez-les, que pas un ne sorte. Et ils les frappèrent du tranchant de l'épée. Les coureurs et les officiers les jetèrent là, et ils allèrent jusqu'à la ville de la maison de Baal. Ils tirèrent dehors les statues de la maison de Baal, et les brûlèrent." Le mot hébreu traduit par "statue" est "matsabah," ou "pilier, pierre dressée." Il peut se traduire par "obélisque."

Le Dieu Tout-Puissant a ordonné que les piliers de Baal soient détruits. Mais il a ordonné d'abord au Roi Jéhu de frapper les adorateurs de ce pilier, ou adorateurs de Baal. La Franc-Maçonnerie Invisible est donc consacrée à l'adoration de l'obélisque, culte interdit par Dieu et puni de mort. Gardez ceci à l'esprit quand vous contemplez l'obélisque du Monument de Washington !

Enfin, vous devez savoir que le culte du Serpent conduit directement en Enfer, car c'est Satan lui-même qui se tient directement derrière ce culte. C'est cela, la Franc-Maçonnerie Invisible, et je parie que vous n'avez jamais su qu'elle existait, n'est-ce pas ?

A présent que vous savez tout cela, je vous encourage à lire nos articles de Cutting Edge, en réalisant que nous parlons de cette organisation intérieure invisible. Rappelez-vous ceci : nous ne sommes pas engagés dans un débat de société. Je n'essaye pas de vous faire entrer dans mon camp. Mais c'est l'avenir de votre précieuse âme éternelle qui est en jeu. Si vous êtes Franc-Maçon, vous participez à l'organisation secrète la plus néfaste, la plus ténébreuse et la plus corrompue du monde ! Le fait que vous soyez membre de la Fraternité Visible donne à tous les démons un droit légal de vous attaquer et de produire dans votre vie toutes sortes de détresses et d'afflictions, même si vous ignorez complètement l'existence de la Fraternité Invisible.

C'est le salut éternel de votre âme qui est en cause. Je vous en prie, lisez nos articles avec le plus grand soin, et que vos yeux spirituels soient ouverts !

David Bay, Directeur de Cutting Edge Ministries.


http://www.gaiaguys.net/Skull-and-Bones.htm

Repost 0
Published by axiome - dans Dossier
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 10:58


Le Wahhabisme est une secte  dévoyé de l'islam, manipuler par  le Nouvel Ordre Mondial pour représenter les musulmans ...la preuve.

Le complot americano-sioniste ont favoriser une secte de l'islam rétrograde et obscurantisme, le"wahabisme" dans le but de détruire le véritable islam en créant l'islamophobie

 

 


 

 


 

 La dynastie juive saoudienne : son histoire, sa vie, ses origines

RECHERCHE ET DE PRESENTATION DE MOHAMMAD Sakher,

qui a été tué classés par le régime saoudien pour les conclusions suivantes:

1. Les saoudite Les membres de la famille appartenant à la tribu des ANZA BEN Wa'el comme ils le prétendent l'être?


2. L'Islam est-il de leur religion?


3. Sont-ils d'une origine arabe à tous?

En l'an 851 AH, un groupe d'hommes d'Al MASALEEKH CLAN, qui est une branche de la tribu ANZA, formé d'une caravane pour l'achat de céréales (blé et maïs) et d'autres denrées alimentaires en provenance de l'Iraq, et le transport de ce retour à Najd. Le chef de ce groupe est un homme appelé SAHMI BIN HATHLOOL. La caravane a atteint Bassorah, où les membres du groupe est allé à un marchand de céréales, qui était un Juif, appelé MORDAKHAI BIN IBRAHIM BIN MOSHE ". Au cours de leur négociation avec ce marchand, les Juifs leur a demandé: "Where are you from?" Ils ont répondu: "De ANZA TRIBE, un clan de MASALEEKH AL. En entendant ce nom, les Juifs ont commencé à serrer affectueusement si chacun d'eux en disant que lui, lui-même, était aussi de l'AL MASALEEKH de clan, mais il est venu à résider à Bassora (Irak), en conséquence, à une querelle de famille entre son père et certains membres de la tribu ANZA.

Après avoir raconté leur récit de sa fabrication, il a ordonné à ses serviteurs de charger tous les chameaux du clan avec les membres du blé, des dates et des Tamman, un acte remarquable étonné si généreux que les hommes et suscité MASALEEKH leur fierté de trouver une telle affection (cousin ) en Irak, la source de leur subsistance, ils ont cru chaque mot qu'il a dit, et parce qu'il était un riche marchand de la nourriture de base dont ils ont cruellement besoin, ils l'aimaient bien (même si il était un Juif dissimulé sous l'habit d'un Arabe de MASALEEKH AL clan).

Quand la caravane est prêt à appareiller de retour à Najd, marchand juif qui leur a demandé d'accepter sa compagnie, car il avait l'intention d'aller avec eux à sa patrie d'origine, Najd. Après avoir entendu que de lui, ils lui souhaite la bienvenue de tout coeur avec une très bonne humeur.

 

 


 

 


Le wahabisme - Qu'est-ce que c'est ?

 

Alors que (caché) Juif atteint Najd avec la caravane. En Najd, il a commencé à promulguer un lot de propagande, pour lui-même par le biais de ses compagnons (ses prétendus cousins), un fait, qui a réuni autour de lui un nombre considérable de nouveaux partisans, mais, de façon inattendue, il a confronté une campagne d'opposition à son point de vue a conduit par SALMAN ABDULLA cheikh Saleh Al Tamimi, qui était un prédicateur en Muslem AL-Qaseem. Le rayon de sa prédication zone comprise Najd, le Yémen et le Hedjaz, ce qui contraint les Juifs (l'ancêtre de la famille saoudienne de s'écarter de Qaseem AL AL IHSA, où il a changé son nom (MORDAKHAI) Pour MARKHAN BIN IBRAHIM MUSA . Ensuite, il a changé l'emplacement de sa résidence et se sont installés à un endroit appelé DIR'IYA près d'Al-QATEEF, où il a commencé à se propager parmi les habitants une histoire fabriquée sur le bouclier de notre prophète Mohammed (pssl), qu'il a été pris comme un butin par un Arabe, en conséquence, de Pagan OHOD bataille entre les arabes païens et les musulmans. "bouclier Cela, dit-il, a été vendu par le monde arabe à un Juif Pagan Clan appelé BANU QUNAIQA" qui préservé comme un trésor! Il a progressivement renforcé sa position parmi les Bédouins par le biais de ces histoires qui indique la manière dont les juifs en Arabie clans sont si influents et méritent d'être haute estime. Il a acquis une certaine importance parmi les personnels des Bédouins, et a décidé de s'installer en permanence, à DIR'IYA ville, près de QATEEF AL, laquelle il a décidé d'être son (capital) sur le golfe Persique. Il aspire à faire de son tremplin pour l'établissement d'un royaume juif en Arabie.

 

Afin de réaliser son ambitieux programme, il a commencé à l'approche du désert, les Bédouins arabes de l'appui de sa position, progressivement, il a déclaré lui-même comme leur roi!

A ce stade, de concert avec la tribu AJAMAN BANU KHALED Tribe est pleinement conscient de ce plan juif rusé, après avoir vérifié son identité, et a décidé de mettre un terme à lui. Ils ont attaqué son village et il a conquis, mais avant de l'arrêter, il avait échappé par la peau de ses dents.


Ce juif Ancêtre de la famille saoudienne, (MORDAKHAI), ont cherché refuge dans une ferme appelée à ce moment-AL MALIBEED-GHUSAIBA près AL-ARIDES, qui est appelé à notre époque: Al-Riyadh.

Il a demandé au propriétaire de la ferme de lui accorder un asile. L'agriculteur est ainsi hospitalier qu'il lui a donné immédiatement sanctuaire. Mais ce Juif (MORDAKHAI), pas plus d'un mois s'il était resté là, quand il a assassiné le seigneur des terres et de tous les membres de sa famille, en prétendant que tous ont été tués par une invasion de la bande de voleurs. Puis il a prétendu qu'il avait acheté ce bien immobilier à partir avant que la catastrophe s'est produit à eux! En conséquence, il a le droit d'y résider en tant que seigneur de la terre. Il a ensuite donné un nouveau nom à ce lieu: Il la nomma "AL-DIRIYA - le même nom que celui qu'il avait perdu.

Ce juif Ancêtre de la famille saoudienne (MORDAKHAI), a été rapide à mettre en place un "GUEST HOUSE" appelé "MADAFFA" sur la terre qu'il a usurpé de ses victimes, et a rassemblé autour de lui un groupe d'hypocrites qui ont commencé à se propager à une propagande fallacieuse pour lui qu'il était un cheikh arabe. Il a comploté contre le cheikh Saleh Al Tamimi ABDULLA SALMAN, son premier ennemi, et a causé son assassinat dans la mosquée de la ville appelée (AL-ZALAFI).

Après cela, il a estimé satisfait et sûr de faire (AL-DIRIYA) son domicile permanent. Là, il a pratiqué la polygamie à une large échelle, et, de fait, il a engendré beaucoup d'enfants dont il a donné des noms arabes pure.

Eversince ses descendants ont grandi en nombre et en puissance, sous le nom de SAUDI CLAN, ils ont suivi ses traces dans le sol à pratiquer les activités et les complots contre la nation arabe. Ils ont saisi illégalement des secteurs ruraux et les terres agricoles, et assassinés chaque personne qui a tenté de s'opposer à leurs plans diaboliques. Ils ont utilisé toutes sortes de tromperie pour atteindre leurs objectifs: ils ont acheté la conscience de leurs dissidents, ils ont offert leurs femmes et de l'argent à des personnes influentes dans ce domaine, en particulier à ceux qui ont commencé à écrire la véritable biographie de cette famille juive, ils ont soudoyé des écrivains de l'histoire afin de purifier leur ignoble histoire, et leur lignée liée à la plupart des tribus arabes telles que Rābi'a, ANZA et ALMASALEEKH.

Un manifeste hypocrite de notre époque dont le nom est Mohammad Amin Al Tamimi Directeur / directrice de la réalité contemporaine des bibliothèques de l'royaume saoudien, a fait d'un arbre généalogique (ARBRE) pour cette famille juive (les Saoudiens), les connectant à notre grand prophète , Mohammad (PSL) Pour son faux travail, il a reçu une récompense de 35 (trente cinq) EYPTIAN MILLE FRANCS de l'ambassadeur d'Arabie Saoudite puis au Caire, en Égypte, au cours de l'année 1362 AH 1943 AD .- Le nom de cet ambassadeur est: IBRAHIM AL-FADEL.

Comme susmentionné, l'ancêtre des Juifs famille saoudienne, (MORDAKHAI), la polygamie pratiquée par le mariage avec un grand nombre de femmes arabes et engendré de nombreux enfants, sa pratique est la polygamie, à l'heure actuelle, en cours d'exécution "à la lettre" par ses descendants ils s'accrochent à son patrimoine matrimonial!

 


 

 

L'un des fils du MORDAKHAI appelée AL-MAQARAN, arabisés de la racine juive (MACK-REN) a engendré un fils appelé Mohammad, puis un autre fils appelé SAUD, qui est le nom de l'actuel SAUDI DYNASTIE.

Descendants de SAUD (aujourd'hui famille saoudienne) a lancé une campagne d'assassinat de l'éminent dirigeants des tribus arabes sous le prétexte que ces dirigeants étaient des apostats; renegading de la religion islamique, et de déserter leurs doctrines du Coran, afin qu'ils méritent la condamnation SAOUDITE et de l'abattage!

Dans le livre d'histoire de la famille saoudienne pages (98-101), privés de leur famille historien déclare que les SAUDI DYNASTIE considère tous les habitants de Najd blasphématoires, de sorte que leur sang doit être versé, de leurs biens confisqués et leurs femmes de prendre comme concubines ; pas muslem est authentique dans sa conviction que si il / elle appartient (filiales) à la secte des MOHAMMAD BIN ABDUL WAHAB, (dont les origines sont aussi juive de Turquie.) Ses doctrines donner le pouvoir de la famille saoudienne pour détruire les villages avec l'ensemble de leurs habitants, hommes, y compris des enfants, et à agresser sexuellement les femmes, la panse de poignarder la femme enceinte, et de couper les mains de leurs enfants, puis de les graver! Ils sont en outre autorisés par ce DOCTRINE BRUTAL de piller tous les biens dont ils demandent des renégats (ne pas suivre leur Wahabi Sect).

Leur hideuse famille juive a, en fait, fait tout ce genre d'atrocités au nom de leur fausse secte religieuse (la Wahabi), qui a en fait été inventé par un Juif, afin de semer les graines de la terreur dans le cœur des gens en villes et villages. Cette dynastie des juifs a été brutal commis de telles atrocités eversince 1163 AH Ils ont appelé l'ensemble de la péninsule arabique après leur nom de famille (Arabie Saoudite), comme si l'ensemble de la région, c'est leur propre bien immobilier, et que tous les autres habitants sont de simples fonctionnaires ou leurs esclaves , dur jour et nuit pour le plaisir de leurs maîtres (LA FAMILLE SAUDI).

Ils sont complètement exploitation des richesses naturelles du pays comme leur propriété. Si une personne pauvre de la population pose sa voix se plaindre contre l'un quelconque des dispositions de la présente despotique juif Dynasty (la dynastie) coupe sa tête sur la place publique. Une princesse de la leur, une fois visité FLORIDA, Etats-Unis, avec son cortège, elle a loué 90 (QUATRE-VINGT-DIX) Suite chambres dans un Grand Hôtel pour environ un million de dollars la nuit! Quelqu'un peut-il de leurs commentaires sur les sujets qui extravagant cas Si il / elle le fait, son sort est assez connu: DECES DE BORD DE L'SAUDI SWORD sur la place publique !!!!!!

Des témoins sur les origines juives de la famille saoudienne:


Dans les années 1960 le "Sawt Al Arab" Broadcasting Station, au Caire, en Égypte, et la station de radiodiffusion en YEMEN SANA'A confirmé les origines juives de la famille saoudienne.

King Faisal Al-Saud à ce moment-là ne peut pas nier sa famille de la parenté avec les Juifs quand il a déclaré au Washington Post du 17 septembre 1969 en déclarant: "Nous, la famille saoudienne, sont les cousins des juifs: nous sommes tout d'accord avec tout arabe ou Muslem Autorité, qui montre tout l'antagonisme envers les Juifs, mais nous devons vivre avec eux dans la paix. Notre pays (Arabie) est le chef de la fontaine où les premiers Juifs est née, et ses descendants, répartis dans le monde entier. " Telle est la déclaration de KING FAISAL AL-SAUD BIN ABDUL AZIZ !!!!!

HAFEZ WAHBI, SAUDI Le Conseiller juridique, a mentionné dans son livre intitulé: "LA PÉNINSULE DE ARABIA" que le Roi Abdul Aziz Al-Saoud, qui est décédé en 1953, a déclaré: "Notre message (SAUDI MESSAGE) a rencontré l'opposition de toutes les tribus arabes mon grand-père, SAUD AWAL, une fois emprisonné un certain nombre de cheikhs de la tribu MATHEER, et quand un autre groupe de la même tribu est venu d'intervenir pour la libération des prisonniers, SAUD AWAL a donné l'ordre à ses hommes de couper les têtes de tous les les prisonniers, puis, il a voulu l'humilier et à la déroger interceders en les invitant à manger d'un banquet il a préparé à partir de la cuisson de la chair de ses victimes dont il a coupé la tête placée sur le dessus de la nourriture plateaux! Le interceders devint si inquiet et a refusé de manger la chair de leurs proches et, en raison de leur refus de manger, il a ordonné à ses hommes de couper leurs têtes aussi. Ce crime odieux a été commis par le roi que l'auto imposées à des personnes innocentes dont la culpabilité a été leur opposition à son plus cruelle et extrêmement despotique règles.

HAFEZ WAHBI, indique en outre que le Roi Abdul Aziz Al-Saoud liées sanglante que l'histoire vraie de cheikhs de la MATHEER Tribe, qui lui ont rendu visite, afin d'intercéder pour leur dirigeant à l'époque, FAISAL AL Darweesh, qui était le roi prisonnier. Il a raconté que leur histoire afin de les empêcher d'intervenir pour la libération de leurs Sheikh, sinon, ils seraient confrontés à la même sort; Il a tué le cheikh et utilisé son sang comme une ablution liquide pour lui juste avant qu'il se lève de son la prière (après la fausse doctrine de la secte Wahabi); La culpabilité de FAISAL Darweesh à ce moment-là qu'il avait critiqué le Roi Abdul Aziz Al-Saoud quand le roi a signé le document qui les autorités anglaises établi en 1922 une déclaration pour donner PALESTINE pour les Juifs, sa signature a été obtenue à la conférence qui s'est tenue à Al AQEER en 1922.

Cela a été et est encore le système de ce régime de la famille juive (SAUDI FAMILLE): Tous les objectifs sont les suivants: le pillage de la richesse du pays, voler, la falsification, et de commettre toutes sortes d'atrocités, l'iniquité, et le blasphème sont tous exécutés dans le respect de leur autonomie inventé Wahabi Sect qui légalise les hacher de la tête de leurs sujets adverse.

http://www.fortunecity.com/boozers/b...632/royal.html
http://sigmundcarlandalfred.wordpres...-organization/
http://www.fortunecity.com/boozers/b...2/history.html

Repost 0
Published by axiome - dans occultation
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 19:28

Le Good Club et Son Cheptel - Bill Gates parle de « vaccins pour réduire la population »



F. William Engdahl
Mardi 9 Mars 2010

Le Good Club et Son Cheptel - Bill Gates parle de « vaccins pour réduire la population »



Bill Gates parle de « vaccins pour réduire la population »


Financial Sense, F. William Engdahl, 4 mars 2010


      Fondateur de Microsoft et l'un des hommes les plus cousus d’or du monde, Bill Gates donne l’image d’un philanthrope bienveillant qui, grâce à ses milliards par l’intermédiaire de sa fondation Bill & Melinda Gates (exemptée d’impôts), combat la maladie, résout la disette alimentaire en Afrique et allège la pauvreté. Lors d’une récente conférence en Californie, Gates a révélé un dessein philanthropique moins public : la dépopulation, connue aussi sous le nom d’eugénisme.


      Bill Gates a fait ses remarques à la Conférence TED2010 de Long Beach en Californie, qui est uniquement sur invitation, lors d’un discours intitulé « Innovating to Zero! » (innover vers zéro !). En plus de la proposition scientifiquement absurde de réduire à zéro d'ici à 2050 les émissions mondiales de gaz carbonique d'origine humaine, environ quatre minutes et demi après le début de son discours Gates déclare : « Voyons d'abord la population. Le monde compte aujourd'hui 6,8 milliards de gens. Il se dirige vers environ 9 milliards. Or, si nous faisons un excellent travail sur de nouveaux vaccins, soins de santé, services de santé génitrice (reproductive), nous abaissons cela de 10 ou 15 pour cent. » (1)


      En bon anglais, l'un des hommes les plus puissants du monde déclare tout bonnement s’attendre à ce que des vaccins servent à réduire la croissance démographique. Quand Bill Gates parle de vaccins, il sait de quoi parle. En janvier 2010, devant l'« élite » du Forum économique mondial de Davos, Bill Gates a annoncé que sa fondation pourrait donner 10 milliards de dollars (environ 7,5 milliards d’euros) au cours des dix prochaines années pour mettre au point et fournir de nouveaux vaccins pour les enfants du monde en développement. (2)


      L'objectif principal de sa fondation multi-milliardaire est vaccinal, en particulier en Afrique et dans les autres pays sous-développés. La fondation Bill et Melinda Gates est membre fondateur de GAVI Alliance (une alliance mondiale en faveur de la vaccination) en partenariat avec la Banque mondiale, l'OMS et l'industrie du vaccin. L'objectif de GAVI c’est de vacciner tous les enfants qui naissent dans le monde en développement.


      Ça ressemble maintenant à une œuvre philanthropique noble. Le problème, c’est que l'industrie du vaccin a été maintes fois prise en train de se débarrasser de vaccins dangereux — c’est-à-dire peu sûrs parce que non testés ou avérés nocifs — dans les populations involontaires du Tiers Monde, quand elle ne peut pas les écouler en Occident. (3) Certaines organisations ont suggéré que le véritable but de la vaccination était de rendre les gens malades et même plus sensibles aux maladies et à la mort prématurée. (4)



Se débarrasser des poisons dans le Tiers Monde


      Au lendemain de la toute dernière déclaration d’urgence pandémique mondiale inutile à propos du H1N1, les pays industriels sont restés perchés sur des centaines de millions de doses de vaccins non testés. Ils ont décidé de se débarrasser de ces restes embarrassants en les remettant à l'OMS, qui à son tour projette de s’en délester gracieusement dans certains pays pauvres. La France a donné 91 millions de ses 94 millions de doses [*] achetées par le régime Sarkozy à des géants pharmaceutiques, la Grande-Bretagne a donné 55 millions de ses 60 millions de doses. L'histoire est similaire en Allemagne et Norvège. (5) [* Ndt : ainsi, les 5 ou 10 millions de vaccinés en France étaient encore un autre croc à merdre agité par la ministre de la Pompe à Phynances !]


      Comme l’a noté  le Dr Thomas Jefferson, épidémiologiste au Centre de recherche Cochrane à Rome : « Après tout, pourquoi donner les vaccins aux pays en développement ? La pandémie a été annulée dans la plupart des régions du monde. Dans les pays pauvres, la plus grande menace en ce moment c’est les maladies cardiaques et circulatoires, tandis que les chiffres du virus sont en bas de la liste. Quelle est la raison médicale du don de 180 millions de doses ? (6) En outre, la grippe est un problème mineur dans les pays bien ensoleillés, et il s'est avéré que la redoutable « nouvelle grande peste » pandémie du H1N1 était la plus anodine des grippes enregistrées.


      Les fabricants de vaccins ne parlent pas des énormes dommages de santé dus à vaccination infantile, qui incluent l'autisme et les nombreuses déformations neuro-musculaires qui ont été imputés aux adjuvants toxiques et aux agents de conservation utilisés dans la plupart des vaccins. De nombreux vaccins, surtout ceux qui sont rendus meilleur marché en multiples doses pour la vente au Tiers Monde, contiennent quelque chose appelé thimérosal (thiomersol aux États-Unis), un composé (ethylmercurithiosalicylate de sodium) contenant environ 50% de mercure, utilisé comme conservateur.


      En juillet 1999, le US National Vaccine Information Center a déclaré dans un communiqué, « Les effets cumulatifs de l'absorption de mercure peuvent créer des dommages au cerveau. » Le même mois, l'American Academy of Pediatrics (AAP) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont alerté le public sur les éventuels effets sur la santé des vaccins contenant du thimérosal. Ils ont fortement recommandé de retirer le thimérosal dès que possible des vaccins. En vertu de la directive de la loi FDA Modernization Act de 1997, la Food and Drug Administration a également déterminé que les nourrissons qui subissent plusieurs vaccins contenant du thimérosal pourraient avoir une exposition mercurielle supérieure aux recommandations fédérales. (7)



Une nouvelle forme d'eugénisme ?


      L'intérêt de Gates à l’égard de la dépopulation des Noirs et des autres minorités n'est malheureusement pas nouvelle. Comme je le document dans mon livre, OGM : Semences de destruction (8), depuis les années 1920 et dans une bonne partie du Troisième Reich, la fondation Rockefeller a financé la recherche eugénique en Allemagne à travers l’Institut Kaiser-Wilhelm de Berlin et Munich. Ils ont fait l’éloge de la stérilisation forcée de gens par l'Allemagne hitlérienne, et des idées nazies sur la « pureté de la race. » C'est John D. Rockefeller III, défenseur toute sa vie de l'eugénisme, qui a utilisé l'argent de sa fondation « exemptée d’impôts » pour lancer dans les années 50 le mouvement néo-malthusien de réduction des populations grâce à son Population Council à New York.


      L'idée d'utiliser des vaccins pour diminuer secrètement la natalité dans le Tiers Monde n'est pas non plus nouvelle. David Rockefeller, le bon ami de Bill Gates, et sa fondation Rockefeller, ont été impliqués dès 1972 dans un important projet en collaboration avec l'OMS, entre autres, pour mettre au point un « nouveau vaccin. »


      Du projet de l’OMS et Rockefeller a résulté une application de masse sur des cobayes humains en Guinée au début des années 90. L'OMS a supervisé des campagnes de vaccination de masse contre le tétanos au Nicaragua, au Mexique et aux Philippines. Se méfiant des motifs derrière le programme de l'OMS, le Comité Pro Vida de Mexico, une organisation de terrain catholique romaine, a décidé de vérifier de nombreux flacons de vaccin et a découvert qu’ils contenaient de l'hormone gonadotrophine chorionique humaine ou hCG. C’était un ingrédient bizarre pour un vaccin destiné à protéger les gens contre le tétanos, qui découle de l'infection de plaies dues à des clous rouillés ou à tout autre contact avec certaines bactéries du sol. À vrai dire, le tétanos est aussi plutôt rare. C’était aussi curieux car la hCG est une hormone naturelle nécessaire au maintien de la grossesse. Seulement, combinée à un porteur d’anatoxine tétanique, cela stimule la formation d'anticorps contre la hCG, rendant la femme incapable de rester enceinte ; une forme d'avortement cachée. Des rapports similaires, de vaccins corsés à l’hormone hCG, sont arrivés des Philippines et du Nicaragua. (9) [Ndt : est-ce que ça explique pourquoi les médecins du travail, en France, ont été incités à conseiller systématiquement et avec beaucoup de persuasion, en décrivant les effets horribles de la maladie, les employés de se faire vacciner contre le tétanos lors de la visite médicale annuelle ?]



La « révolution génétique en Afrique » de Gates


      La fondation Bill et Melinda Gates, ainsi que David Rockefeller de la fondation Rockefeller, les créateurs de la biotechnologie des OGM, financent aussi un projet appelé The Alliance for a Green Revolution in Africa (AGRA), dirigé par l'ancien chef de l'ONU Kofi Annan. En acceptant le rôle de chef de l’AGRA en juin 2007, Annan a exprimé sa « gratitude envers les fondations Rockefeller, Bill & Melinda Gates, et toutes les autres personnes qui soutiennent notre campagne africaine. » Le conseil d'administration de l’AGRA est dominé à la fois par des gens des fondations Gates et Rockefeller. (10)


      Monsanto, DuPont, Dow, Syngenta et d'autres géants de l'agro-alimentaire, signalés au cœur de l'AGRA, l'utilisent comme une moyen pour diffuser leurs OGM dans toute l'Afrique sous l'étiquette trompeuse de « biotechnologie, » un euphémisme pour désigner les semences génétiquement modifiées brevetées. La personne de la fondation Gates responsable de son travail avec l'AGRA est le Dr Robert Horsch, un ancien depuis 25 ans chez Monsanto, qui était dans son équipe de développement de la technique de génie génétique du Roundup Ready. Son travail serait d'utiliser l'argent de la fondation Gates pour introduire les OGM en Afrique. (11)


      L’Afrique du Sud est jusqu’ici le seul pays africain autorisant légalement la plantation de cultures d’OGM. En 2003, le Burkina Faso en a autorisé des essais. En 2005, le Ghana de Kofi Annan a rédigé des lois de biosécurité et les principaux responsables ont exprimé leur intention de poursuivre la recherche sur les cultures d’OGM. L’AGRA sert à créer des réseaux de « négociants agricoles » à travers l'Afrique, qui ne mentionnent aucun OGM ni herbicide au premier abord, afin de disposer de l'infrastructure en place pour introduire massivement les OGM. (12)



OGM, glyphosate et dépopulation


      Jamais il n’a été démontré que les cultures d'OGM sont sans danger pour la consommation humaine ou animale. En outre, elles sont fondamentalement instables génétiquement, car il s’agit de produits artificiels faits à partir de semences données, dans l'ADN desquelles a été introduite une bactérie étrangère, du style Bacillus thuringiensis (Bt), ou d'autres éléments, pour changer leurs caractéristiques. Tout aussi dangereux peut-être, il y a les herbicides chimiques « appariés, » vendus avec l’OGM en tant qu’élément obligatoire du contrat, comme le Roundup de Monsanto, l'herbicide le plus largement utilisé dans le monde. Il contient des composés hautement toxiques de glyphosate qui ont été testés de manière indépendante et dont la présence à des concentrations toxiques de loin supérieures au seuil dangereux pour les humains ou les animaux a été démontrée dans les applications sur les OGM. Des tests montrent que d'infimes quantités de composés de glyphosate porterait gravement atteinte aux cellules humaines ombilicales, placentaires et embryonnaires chez la femme enceinte buvant l'eau d’une source proche d’un champ d’OGM. (13)


      Un projet de longue date du gouvernement étasunien consiste à perfectionner une variété de maïs génétiquement modifiée. Le maïs étant l'aliment de base du Mexique et de nombreux autres pays latino-américains. Ce maïs a été testé lors d’essais en plein champ par une petite compagnie de biotechnologie de Californie nommée Epicyte, financée par le ministère de l'Agriculture étasunien. En annonçant sa réussite à la conférence de presse de 2001, montrant ses plants de maïs génétiquement modifiés, le président d’Epicyte, Mitch Hein, a annoncé : « Nous avons une serre pleine de plants de maïs qui produisent des anticorps contre les spermatozoïdes. (14)


      Hein a expliqué qu'ils avaient pris les anticorps chez des femmes atteintes d’une maladie rare connue sous le nom d’infertilité immunitaire, isolé les gènes qui régissent la fabrication de ces anticorps contraceptifs et, en utilisant des techniques de génie génétique, ont inséré les gènes dans des semences de maïs ordinaire utilisées pour produire des plants de maïs. De cette façon, ils ont produit en réalité un contraceptif caché, incorporé au maïs destiné à la consommation humaine. « Pour l’essentiel, les anticorps sont attirés par les récepteurs de surface des spermatozoïdes, » a déclaré Hein. « Ils s’accrochent à chaque spermatozoïde et le rendent si lourd qu'il ne peut pas se mouvoir. Il s’agite juste comme s’il dansait la lambada. » (15) Hein a affirmé qu'il s'agissait d'une solution possible à la « surpopulation » mondiale. La question morale et éthique de l'alimentation humaine dans les nations pauvres du Tiers Monde à l’insu de ces pays est omise dans ses remarques.


      Les spermicides cachés dans le maïs modifié génétiquement fournis aux populations affamées du Tiers Monde, grâce à la générosité des fondations Gates, Rockefeller et de l'AGRA de Kofi Annan, ou encore les vaccins contenant des agents stérilisants non divulgués, ne sont que deux cas documentés du recours aux vaccins ou aux OGM pour « réduire les populations. »



Et le « Good Club »


      Le discours de Bill Gates au TED2010, sur l’émission zéro et la dépopulation, est compatible avec un article paru en mai 2009 dans un média culturel (ethnic) de New York, Irish.Central.com. Selon cet article, le 5 mai 2009 une réunion secrète s’est tenue chez Sir Paul Nurse, président de l'université Rockefeller, avec quelques-uns des individus les plus argentés des États-Unis. Était présent Warren Buffett, le gourou de l’investissement, qui a décidé en 2006 de mettre les 30 milliards de dollars de la fondation Buffett en commun avec la fondation Gates, pour créer la plus grande fondation privée exempte d’impôts du monde, dotée de quelque 60 milliards de dollars. Le banquier David Rockefeller était l'hôte.


      La lettre d'invitation personnelle était signée par Gates, Rockefeller et Buffett. Ils ont décidé de s'appeler le « Good Club » (bon club ?). Était également présent le pape des médias, Ted Turner, le milliardaire fondateur de CNN, qui a déclaré dans une entrevue réalisée en 1996 pour Audubon, un magazine sur la nature, qu'une réduction de 95% de la population mondiale pour la ramener entre 225 et 300 millions serait « idéal. » Dans une interview en 2008 à l'Université Temple de Philadelphie, Turner a peaufiné son chiffre à 2 milliards, soit une réduction de plus de 70% de la population actuelle. Encore moins élégamment que Gates, Turner a déclaré : « Nous avons trop de gens [sic, ndt]. C'est pourquoi nous avons le réchauffement climatique. Nous devons avoir moins de gens en utilisant moins de substance (sic). (16)


      Les autres participants de cette première réunion du Good Club auraient été : Eli Broad, milliardaire de l'immobilier, Michael Bloomberg, milliardaire et maire de New York, et Peter G. Peterson, milliardaire de Wall Street et ancien meneur du Council on Foreign Relations.


      Il y avait en outre Julian H. Robertson, Jr., le milliardaire des fonds de spéculation qui a travaillé avec Soros dans l’attaque des monnaies de Thaïlande, d’Indonésie, de Corée du Sud et des économies des Tigres asiatiques, pour précipiter la crise de 1997-98 en Asie. Étaient aussi présents à la première session du Good Club, Patty Stonesifer, ancien PDG de la fondation Gates, et John Morgridge de Cisco Systems. Le groupe pesait une fortune cumulée de plus de 125 milliards de dollars. (17)


      Selon des comptes-rendus apparemment divulgués par l’un des participants, la réunion a été organisée en réaction au ralentissement économique mondial et aux nombreuses crises sanitaires et écologiques qui affligent la planète.


      Mais le thème central et le but de la réunion secrète des ploutocrates du Good Club concernait le souci prioritaire présenté par Bill Gates, c’est-à-dire comment faire progresser plus efficacement leur programme mondial de contrôle de la natalité et de dépopulation. Au cours des pourparlers un consensus aurait émergé : « ils reviendraient à une stratégie où la croissance démographique sera combattue en tant que menace environnementale, sociale et industrielle potentiellement désastreuse. » (18)



Le dessein d’eugénisme mondial


      Gates et Buffett sont les grands bailleurs de fonds des programmes de dépopulation mondiaux, tout comme Turner, dont la fondation des Nations Unies a été créée pour canaliser un milliard de dollars de ses stock-options exempts d'impôts, gagnés dans AOL-Time-Warner, vers divers programmes de réduction de la natalité dans le monde en développement. (19) Les programmes en Afrique et ailleurs sont déguisés en actions philanthropiques et fournissent des services de santé aux pauvres d'Afrique. Ils impliquent en réalité la stérilisation forcée de la population par l’intermédiaire de vaccinations et d'autres médicaments qui rendent stériles les femmes en âge de procréer. La fondation Gates, où Buffett a déposé le gros de sa fortune il y a deux ans, est aussi favorable à l'introduction de semences d'OGM en Afrique, sous le manteau de la « Deuxième révolution verte » d’Afrique dirigée par Kofi Annan. L'introduction des OGM brevetés en Afrique s’est heurtée jusqu’ici à une énorme résistance autochtone.


      Des experts de la santé font remarquer que, [si] c’était l'intention de Gates d'améliorer réellement la santé et le bien-être des Noirs africains, les mêmes centaines de millions de dollars investis par la fondation Gates dans des vaccins non testés et dangereux pourraient servir à fournir un minimum d'eau potable et d’installations d'assainissement. Il n’est pas sain de vacciner un enfant qui va ensuite boire l’eau de la rivière polluée par des excréments. Mais naturellement, l'assainissement de l'eau et des systèmes d’évacuation des eaux usées en Afrique révolutionneraient l'état sanitaire du continent.


      Le commentaire de Gates au TED2010, sur de nouveaux vaccins pour réduire la population mondiale, n’était manifestement pas une remarque improvisée. Pour ceux qui doutent, la présentation faite par Bill Gates lors de la réunion annuelle au TED2009 dit presque exactement la même chose au sujet de la dépopulation pour réduire le réchauffement planétaire. Pour les puissants du Good Club, les êtres humains semblent être une forme de pollution égale au gaz carbonique.





Références


1. Discours de Bill Gates, « Innover vers zéro » à la conférence annuelle TED2010 à Long Beach en Californie, le 18 février 2010 :
www.ted.com/talks/bill_gates.html


2. Bill Gates makes $10 billion vaccine pledge (Bill Gates fait une promesse de 10 milliards de dollars pour les vaccins), Telegraph de Londres, 29 janvier 2010 :
www.telegraph.co.uk/finance/financetopics/dav


3. WHO Donates Millions of Doses of Surplus Medical Supplies to Developing countries (L’OMS donne les millions de doses de vaccins des fournitures excédentaires aux pays en développement), Louise Voller et Kristian Villesen, Danish Information, 22 décembre 2009 :
www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2419%3Awhos-swine-flu-jab-donations-to-developing-countries-demarks-information-reports&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=en


4. L’un d’eux est le Population Research Institute à Washington :
http://pop.org/


5. Louise Voller et autres, op. cit en (3).


6. Ibid.


7. Noté dans Vaccinations and Autism :
www.mercurypoisoningnews.com/vacautism.html


8. OGM : Semences de destruction : L’arme de la faim, de F. William Engdahl.


9. James A. Miller, Are New Vaccines Laced With Birth-Control Drugs? (Des médicaments contraceptifs sont ajoutés aux vaccins ?), HLI Reports, Human Life International, Gaithersburg, Maryland; juin-juillet 1995.


10. Cité dans L’« arche de Noé végétale » en Arctique, de F. William Engdahl : Bill Gates, Rockefeller et les géants des OGM savent quelque chose que nous ignorons, 4 décembre 2007 :
www.alterinfo.net/L-arche-de-Noe-vegetale-en-Arctique_a14802.html


11. Mariam Mayet, Africa’s Green Revolution rolls out the Gene Revolution (En Afrique, la révolution génétique sort de la révolution verte), African Centre for Biosafety, ACB Briefing Paper No. 6/2009, Melville, South Africa, avril 2009.


12. Ibid.


13. Nora Benachour et Gilles-Eric Seralini, Glyphosate Formulations Induce Apoptosis and Necrosis in Human Umbilical Embryonic, and Placental Cells (Les formules à base de glyphosate induisent l'apoptose et la nécrose des cellules humaines embryonnaires ombilicales et placentaires), Chemical Research in Toxicology Journal, American Chemical Society, 2009, 22 (1), pp 97–105.


14. Robin McKie, GMO Corn Set to Stop Man Spreading His Seed (Le maïs OGM est créé pour empêcher l’homme de répandre sa semence), The Observer de Londres, 9 septembre 2001.


15. Ibid. McKie a écrit : « Les plantes contraceptives sont l'œuvre de la société de biotechnologie Epicyte de San Diego, dans laquelle les chercheurs ont découvert une classe rare d'anticorps humains qui s’attaque au sperme... la compagnie a créé des petites usines horticoles qui fabriquent des contraceptifs... Pour l’essentiel, les anticorps sont attirés par les récepteurs superficiels des spermatozoïdes, » a déclaré Hein. « Ils s’accrochent à chaque spermatozoïde et le rendent si lourd qu'il ne peut pas se mouvoir. Il s’agite juste comme s’il dansait la lambada. »


16. Cité par Turner dans une vidéo de youTube par Aaron Dykes de Jones Report, Ted Turner: World Needs a 'Voluntary' One-Child Policy for the Next Hundred Years (Ted Turner : Le monde a besoin d’une politique volontariste d’enfant unique pour les cent prochaines années), Jones Report.com, 29 avril 2008 :
www.jonesreport.com/article/04_08/28turner_911.html


17. John Harlow, Billionaire club in bid to curb overpopulation (Club de milliardaires pour maîtriser la surpopulation), The Sunday Times de Londres, 20 mai 2009 :
www.timesonline.co.uk/tol/news/world/us_and_americas/article6350303.ece.


18. Ibid.


19. Fondation des Nations Unies, Women and Population Program :
www.unfoundation.org/about-unf/experts/


***

      F. William Engdahl est l'auteur de plusieurs ouvrages dont deux sont traduits en français : OGM : Semences de destruction : L’arme de la faim et Pétrole, une guerre d'un siècle : L'ordre mondial anglo-américain. Il est joignable depuis son site, www.engdahl.oilgeopolitics.net.



Original : www.financialsense.com/editorials/engdahl/2010/0304.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard



http://www.alterinfo.net/Le-Good-Club-et-Son-Cheptel-Bill-Gates-parle-de-vaccins-pour-reduire-la-population_a43561.html

Repost 0
Published by axiome
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 18:14

Avant et après le séisme

Comment ils ont ruiné Haïti (Counterpunch)

Ashley SMITH

photos : www.thewe.cc

Un terrible tremblement de terre, le pire depuis 200 ans, a frappé Port-au-Prince mardi, provoquant d’innombrables dégâts et victimes. L’intensité du séisme était de 7,0 sur l’échelle de Richter et a été suivi durant toute la nuit jusqu’au matin par 30 autres secousses, toutes supérieures à une magnitude de 4,5.

Le séisme a fait tomber des maisons, des hôtels, des hôpitaux et même les principaux bâtiments publics de la capitale, dont le palais présidentiel. L’effondrement de tous ces batiments a provoqué un gigantesque nuage qui a plané au-dessus de la ville et une pluie de poussière sur le sol dévasté.

Selon les estimations, on compterait plus de 100.000 morts pour une métropole de 2 millions d’habitants. Ceux qui ont survécu vivent dans la rue par crainte de retourner dans les constructions qui sont encore debout.

Partout dans le monde, les Haïtiens tentent d’entrer en contact avec leurs familles et amis mais la plupart des lignes téléphoniques du pays sont coupées.

Alors que la majorité des gens ont réagi à cette crise en cherchant comment fournir de l’aide ou faire un don, le fanatique de la Droite Chrétienne (US), Pat Robertson, s’est distingué par une déclaration raciste abjecte. Il a expliqué que les Haïtiens étaient maudits parce qu’ils avaient signé un pacte avec le diable pour se libérer de l’esclavagisme de leurs maîtres français lors de la révolution haïtienne, il y a 200 ans.



Les grands médias ont expliqué que le séisme avait été provoqué par un glissement de plaques tectoniques le long d’une faille située sous la capitale de Port-au-Prince, et que la misère et l’impuissance du gouvernement Préval avaient amplifié le désastre. Mais ils n’ont pas tout dit.

« La couverture médiatique du séisme se caractérise par une déconnexion quasi totale entre le désastre et l’histoire sociale et politique d’Haïti », explique le militant de la solidarité avec Haïti, le Canadien Yves Engler. « Ils répètent que le gouvernement n’était pas du tout préparé pour faire face à une telle crise. C’est vrai. Mais ils n’ont pas expliqué pourquoi. »

Pourquoi est-ce que 60 pour cent des bâtiments à Port-au-Prince étaient-ils mal construits et dangereux, même dans des conditions normales, selon le maire de la capitale ? Pourquoi n’y a-t-il pas de réglementation sur les constructions dans une ville située au-dessus d’une faille ? Pourquoi est-ce que la population de Port-au-Prince est-elle passée de 50.000 habitants dans les années 50 à 2 millions de miséreux aujourd’hui ? Pourquoi l’état a-t-il été totalement dépassé par les évènements ?

Pour le comprendre, il faut examiner une deuxième ligne de fracture – la politique impériale des Etats-Unis à l’égard d’Haïti. Le gouvernement des Etats-Unis, les Nations Unies, et d’autres puissances ont aidé la classe dirigeante haïtienne à soumettre le pays aux plans économiques néolibéraux qui ont appauvri les masses, provoqué des déforestations, ruiné l’infrastructure et rendu le gouvernement impuissant.

La ligne de fracture de l’impérialisme US a amplifié la ligne de fracture géologique et a transformé une catastrophe naturelle en une catastrophe sociale.

Pendant la Guerre Froide, les Etats-Unis ont soutenu les dictatures de Papa Doc Duvalier et ensuite Bébé Doc Duvalier – qui ont régné sur le pays de 1957 à 1986 – pour faire un contrepoids à Cuba.

Sous la supervision de Washington, Bebé Doc Duvalier a ouvert l’économie haïtienne aux capitaux US dans les années 70 et 80. Les produits agricoles importés des Etats-Unis ont inondé le pays et ruiné la paysannerie locale. Des centaines de milliers de gens sont venus se réfugier dans les bidonvilles de Port-au-Prince pour fournir une main d’oeuvre extrêmement bon marché aux « ateliers à sueur » (sweat shops) US situés dans les zones franches.

JPEG - 38.8 ko

Dans les années 80, les Haïtiens se sont soulevés pour chasser les Duvalier et ont ensuite élu à la présidence le réformiste Jean-Bertrand Aristide sur un programme de réforme agraire, d’aide aux paysans, de reforestation, d’investissement dans les infrastructures, d’augmentation des salaires et des droits syndicaux pour les travailleurs.

En réaction, les Etats-Unis ont soutenu un coup d’état qui a chassé Aristide en 1991. En 1994, après que Bill Clinton ait envoyé ses troupes sur l’île, le président élu a retrouver son poste mais à la condition d’appliquer le plan néolibéral US, appelé « plan de la mort » par les Haïtiens.

Aristide a résisté à certaines mesures du programme US pour Haïti, mais en a mis d’autres en oeuvre, brisant ainsi la perspective de réformes. Et puis un jour, les Etats-Unis ont perdu patience devant les résistances d’Aristide qui refusait de se soumettre totalement, surtout lorsqu’il a demandé au cours de sa dernière année de mandat 21 milliards de dollars en guise d’indemnisations pour son pays. Les Etats-Unis ont imposé un embargo économique qui a étranglé le pays et plongé les paysans et les travailleurs dans une misère encore plus profonde.

En 2004, Washington a collaboré avec la classe dirigeante haïtienne dans son soutien aux escadrons de la mort qui ont renversé le gouvernement puis enlevé et déporté Aristide. Les Nations Unies ont ensuite envoyé des troupes pour occuper le pays et le gouvernement marionnette de Gérard Latortue a été installé afin de poursuivre les plans néolibéraux de Washington.

Le court règne de Latortue a été marqué par une profonde corruption – lui et ses partisans ont empoché une bonne partie des 4 milliards de dollars injectés par les Etats-Unis et d’autres pays après la levée de l’embargo. Le régime a démantelé les timides réformes qu’Aristide avait réussies à mettre en place. Ainsi, le processus d’appauvrissement et de dégradation des infrastructures du pays s’est accéléré.

En 2006, les Haïtiens ont massivement élu à la présidence René Préval, allié de longue date d’Aristide. Mais Préval n’a pas fait preuve de beaucoup de détermination et a fini par collaborer avec les plans US et ignorer la crise sociale qui s’amplifiait.

En fait, les Etats-Unis, les Nations Unies et les autres puissances impériales ont court-circuité le gouvernement Préval en injectant de l’argent directement dans les ONG. « Aujourd’hui, en Haïti, le nombre d’ONG par habitant est le plus élevé au monde » dit Yves Engler. Le gouvernement Préval n’est plus qu’un paravent derrière lequel les véritables décisions sont prises par les puissances impériales qui les mettent en application par l’intermédiaire d’ONG qu’elles ont choisies.

Le véritable pouvoir dans le pays n’est pas exercé par le gouvernement Préval mais par la force d’occupation des Nations Unies appuyée par les Etats-Unis. Sous direction brésilienne, les forces de l’ONU ont protégé les riches et ont collaboré avec – ou ont fait semblant de ne pas voir – les escadrons de la mort d’extrême droite qui terrorisent les partisans d’Aristide et de son parti Lavalas.

Les forces d’occupation n’ont rien fait pour lutter contre la misère, la dégradation des infrastructures et la déforestation massive qui ont amplifié les effets d’une série de catastrophes naturelles – de violents cyclones en 2004 et 2008 et maintenant le séisme.

Au lieu de cela, elles se sont contentées de faire la police au milieu d’une catastrophe sociale et ont commis les crimes habituels et caractéristiques de toutes les forces de police. Selon Ban Beeton, dans un article de la NACLA sur les Amériques, « la mission de stabilisation de l’ONU en Haiti (MINUSTAH), qui a commencé en juin 2004, a été marquée pratiquement dés le premier jour par des scandales de meurtres, de viols et autres violences commises par ses troupes. »

L’administration Bush d’abord, et maintenant l’administration Obama, ont toutes deux profité du coup d’état, des crises sociales et des catastrophes naturelles pour étendre les projets néolibéraux des Etats-Unis.

Sous Obama, les Etats-Unis ont annulé une partie de la dette, pour un montant de 1,2 milliards de dollars, mais n’ont pas annulé la totalité de celle-ci – Haiti rembourse encore d’énormes sommes à la Banque Inter-Américaine pour le Développement. L’annulation d’une partie de la dette fait partie de la mise en scène habituelle destinée à occulter la véritable politique d’Obama en Haiti, qui est encore et toujours la même.

JPEG - 31.9 koclinton-promotes-elite-haiti-tourism

En étroite collaboration avec le nouvel envoyé spécial des Nations Unies pour Haïti, l’ancien président Bill Clinton, Obama est intervenu pour faire appliquer un programme économique similaire à celle du reste des Caraïbes – tourisme, ateliers de textiles, et la réduction du contrôle de l’état sur l’économie par le biais des privatisations et des déréglementations.

Plus précisemment, Clinton a dirigé un plan visant à transformer le nord d’Haïti en un terrain de loisirs pour touristes, situé le plus loin possible des bidonvilles de Port-au-Prince. Clinton a convaincu la compagnie Royal Caribbean Cruise Lines d’investir 55 millions de dollars pour construire un port le long de la côte de Labadee, loué jusqu’en 2050.

A partir de là, l’industrie touristique de Haïti espère organiser des expéditions vers les forteresses haut perchées de Citadelle et de Palais Sans Souci, toutes deux construites par Henri Christophe, un des dirigeants de la révolution des esclaves d’Haïti. Selon le Miami Herald, le plan de 40 millions de dollars comprend la transformation de la ville paisible de Milot, base de départ pour la Citadelle et le Palais Sans Souci, en un village touristique animé comprenant des galeries d’arts, des marchés d’artisanat, des restaurants et des rues pavées. Les touristes seront transportés en contournant le cap embouteillé de Cap-Haïtien jusqu’à la baie, puis transportés par autocars le long des plantations paysannes pittoresques. Une fois à Milot, ils pourront grimper à pied ou à cheval jusqu’à la Citadelle... classée patrimoine mondial depuis 1982...

Dés lors que la Royal Caribbean a prévu de faire venir le plus grand navire de croisière au monde, provoquant ainsi une demande en excursions, l’industrie du tourisme d’Haiti encourage le développement de l’écotourisme, d’explorations archéologiques et de démonstrations voyeurs de rites vaudous.

Ainsi, tandis que Pat Robinson compare la grande révolution des esclaves d’Haïti à un pacte avec le diable, Clinton s’active à la réduire à un piège à touristes. Dans le même temps, les plans de Clinton pour Haïti prévoient une expansion des « ateliers à sueur » (sweat shops) pour profiter de la main d’oeuvre bon marché fournie par les masses urbaines. Les Etats-Unis ont détaxé les importations en provenance d’Haiti pour faciliter le retour de la production de ces ateliers.

Clinton a vanté les opportunités offertes par le développement des « ateliers à sueur » lors d’une visite éclair d’une usine à textile appartenant et géré par la célèbre Cintas Corp. Il a annoncé que George Soros avait offert 50 millions de dollars pour un nouveau parc industriel d’ateliers qui pourrait créer 25.000 emplois dans l’industrie du textile. Clinton a expliqué à une conférence de presse que le gouvernement d’Haïti pourrait créer « plus d’emplois en baissant le coût des investissements, y compris le prix des loyers ».

Le fondateur de TransAfrica, Randall Robinson, a déclaré à Democracy Now ! (radio progressiste US – NdT) « Haïti n’a pas besoin de ce genre d’investissement. Il a besoin d’investissements en capital. Il a besoin d’investissements qui lui permettraient d’atteindre l’autosuffisance. Il a besoin d’investissements pour pouvoir se nourrir. »

Une des raisons pour lesquelles Clinton a pu promouvoir aussi facilement les « ateliers à sueur » est que le coup d’état appuyé par les Etats-Unis a éradiqué toute forme de résistance. Ils se sont débarrassés d’Aristide et de sa manie qui consistait à augmenter le salaire minimum. Ils l’ont forcé à l’exil, ils ont terrorisé ses alliés restés sur place et ils ont interdit à son parti politique, Fanmi Lavalas, le parti le plus populaire du pays, de se présenter aux élections. De plus, le régime issu du coup d’état a attaqué les syndicalistes présents dans les « ateliers à sueur ».

Clinton pouvait ainsi annoncer aux hommes d’affaires que « Le risque politique en Haïti est le plus faible que je n’ai jamais vu de ma vie ».

Ainsi, à l’instar des présidents américains avant lui, Obama a aidé les classes privilégiées d’Haïti, a soutenu les multinationales qui voulaient profiter des coûts de main-d’oeuvre, a réduit le pouvoir de réglementation de l’état haïtien et a réprimé toute forme de résistance politique.

Les conséquences directes de ces politiques sont un état haïtien impuissant, une infrastructure en ruines, des constructions hasardeuses et une misère noire qui, conjuguées aux cyclones et maintenant au séisme, ont transformé une catastrophe naturelle en une catastrophe sociale.


Tout le monde devrait soutenir la fourniture d’aide à Haïti, mais personne ne devrait le faire avec des oeillères. Comme l’a dit Engler : « l’aide destinée à Haïti a toujours été employée au profit d’intérêts impérialistes. Ceci est évident lorsqu’on observe comment les Etats-Unis et le Canada ont traité le gouvernement Aristide en contraste au traitement réservé au régime issu du coup d’état. Les Etats-Unis et le Canada ont affamé Aristide en supprimant pratiquement toute aide. Mais après le coup d’état, ils ont ouvert en grand les robinets financiers pour appuyer les forces les plus réactionnaires de la société haïtienne. »


Ils ne faut pas se tromper sur le rôle des ONG internationales. Tandis que de nombreuses ONG tentent de répondre à la crise, les Etats-Unis et d’autres gouvernements fournissent une aide destinée à miner le droit à l’autodétermination du pays. Les ONG internationales n’ont aucun compte à rendre au gouvernement haïtien, pas plus qu’au peuple haïtien. Par conséquence, toute aide qui passe par ces ONG ne fait qu’affaiblir un peu plus le peu d’emprise sur leur propre société encore entre les mains des Haïtiens.

L’administration Obama devrait aussi lever l’exil d’Aristide et lui permettre de retourner en Haïti, et lever aussi l’interdiction faite à son parti politique, Fanmi Lavalas, de participer aux élections. Après tout, un criminel et trafiquant de drogue notoire, Guy Philippe, et sont parti le Front National pour la Reconstruction (FNR) ont été autorisés à participer aux élections. Aristide et son parti, par contraste, sont encore la force politique la plus populaire du pays et devraient être autorisés à participer à une élection libre et démocratique.


Les Etats-Unis devraient aussi cesser de déporter les Haïtiens qui ont fui leur pays déchiré par la crise et leur accorder une statut temporaire de réfugiés. Ce qui permettrait aux Haïtiens qui ont fui la crise politique et sociale que traverse le pays depuis le coup d’état, les cyclones et à présent le séisme, de rester aux Etats-Unis.

Par-dessus tout, nous devons exiger que les Etats-Unis cessent d’imposer leurs programmes néolibéraux. Les Etats-Unis ont pillé Haïti depuis des décennies. Ce n’est pas Haïti qui a une dette envers les Etats-Unis, et d’autres pays, mais l’inverse. Les Etats-Unis, la France, le Canada et les Nations Unies doivent au peuple haïtien une indemnisation pour le pillage de leur pays.

Avec ces indemnités et un espace politique, les Haïtiens pourraient commencer à déterminer leur propre avenir politique et économique – tel qu’il avait été rêvé par la grande révolution des esclaves, il y a 200 ans.

Ashley Smith

Article original : http://www.counterpunch.org/smith01...

Traduction par le Grand Soir

URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/Comment-ils-ont-ruine-Haiti-Counterpunch.html

http://www.legrandsoir.info/Comment-ils-ont-ruine-Haiti-Counterpunch.html
Ashley SMITH
http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=4852
Repost 0
Published by axiome
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 19:36

Vers un Climategate ?

Explosion d’une bombe dans le landernau réchauffiste.

 

 La BBC confirme cette information qui a mis la blogosphère anglophone en ébullition, et commence à toucher la grande presse. Un pirate aurait réussi à pénétrer les ordinateurs du Hadley Center (parfois désigné sous le vocable de CRU, Climate Research Unit), le centre d’études climatologiques de référence du GIEC, vertement critiqué par Vincent Courtillot dans ses vidéos pour refus de communiquer ses données brutes, et dont je vous entretenais des soupçons de fraude scientifiques qui accompagnaient son directeur, un certain Phil Jones.

Tout acte de piratage actif d’un ordinateur dont l’utilisateur n’a pas souhaité ouvrir l’accès est un acte répréhensible, mais en l’occurence, j’ai du mal à en vouloir au(x) Hacker(s), malgré l’illégalité de son acte. Le butin, de 61Mo une fois zippé, comporte 72 documents et 1073 e-mails.


Véracité : probable

Le pirate a mis les fichiers en libre accès sur plusieurs serveurs de "dump", que vous trouverez facilement. Naturellement, il est possible que le pirate ait "rajouté des truffes" au produit de sa rapine, et que les révélations "croustillantes" qui commencent à fleurir ça et là ne soient que des hoax.

Mais, comme le fait remarquer Lubos Motl, le pirate aurait alors réussi à insérer des fichiers d’une vraisemblance incroyable en quelques heures, entre son forfait et la mise à disposition. De nombreux commentateurs notent que trop de détails sont trop vrais pour avoir été fabriqués. Soit nous sommes en présence d’une véritable guerre informatique déclenchée par une organisation anti-réchauffiste aux puissants moyens (mais vous savez, moi, les théories du complot...), soit, plus probablement, les fichiers sont authentiques. D’ailleurs, Phil Jones lui même semble avoir reconnu que le Hack était réel et les mels sans doute authentiques. 

Dernière minute avant bouclage : Real Climate reconnait que les messages sont authentiques et tente maladroitement de les minimiser en arguant que leur contenu, qui n’était pas destiné à être publié (vrai) est "normal", et que les phrases gênantes, une fois replacées dans leur contexte, ne le sont plus. Ah ?

Contenus : décapants

J’ai pu moi même télécharger le dossier "FOI2009". J’ai donc pu vérifier moi même la présence des mels cités par Watts, Motl, McIntyre (dont le site est en panne, record de trafic oblige). Le Herald Sun australien reprend l’histoire à son compte et livre des détails. Ce site met en ligne les fichiers txt sous forme de portail cherchable (belle réactivité). Selon les réchauffistes sur Twitter, le buzz est hors de tout contrôle.

Ces mels, s’ils sont authentiques, révèlent des pratiques frauduleuses, il n’y a pas d’autre mot, de certaines personnes très influentes dans les cercles réchauffistes, dont les travaux sont la base des rapports du GIEC. C’est la plus grande affaire de fraude scientifique depuis Lyssenko.

 

 

 

 

Quelques exemples 

Ce tableau Excel, que des internautes se sont empressés de publier sur google docs, montre les sommes considérables que Jones a collectées depuis les années 90. Plus de 13 Millions de livres sterling au total.

Des extraits intéressants (cités par Watts, Motls, The Examiner, et bien d’autres) ont été traduits par "domip" sur lepost. fr : 

From : Phil Jones
To : ray bradley ,mann@virginia.edu, mhughes@ltrr.arizona.edu
Subject : Diagram for WMO Statement
Date : Tue, 16 Nov 1999 13:31:15 +0000
Cc : k.briffa@uea.ac.uk,t.osborn@uea.ac.uk

Dear Ray, Mike and Malcolm,
Once Tim’s got a diagram here we’ll send that either later today or first thing tomorrow. I’ve just completed Mike’s Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith’s to hide the decline. Mike’s series got the annual land and marine values while the other two got April-Sept for NH land N of 20N. The latter two are real for 1999, while the estimate for 1999 for NH combined is +0.44C wrt 61-90. The Global estimate for 1999 with data through Oct is +0.35C cf. 0.57 for 1998. Thanks for the comments, Ray.

Cheers
Phil

Prof. Phil Jones
Climatic Research Unit Telephone +44 (0) 1603 592090
School of Environmental Sciences Fax +44 (0) 1603 507784
University of East Anglia
Norwich Email p.jones@uea.ac.uk
NR4 7TJ
UK

(...)

Je viens de terminer d’utiliser l’astuce Nature (ndt : la revue scientifique) de Mike (ndt : Michael Mann ??) qui consiste à incorporer les vraies températures à chaque série depuis les 20 dernières années (çad depuis 1981) et depuis 1961 pour celles de Keith’s (ndt : probalement Briffa) afin de masquer le déclin.

A noter que le déclin dont il est question est probablement celui des températures, mais Phil Jones affirme que ce n’est sûrement pas cela mais qu’il ne se souvient plus de quoi il parlait à l’époque, ce qui n’a rien d’étonnant d’ailleurs. L’astuce "Nature" est décrite ici par St. McIntyre, qui est statisticien de formation.

D’autres font part de leurs propres doutes quant à la réalité du réchauffement :

The fact is that we can’t account for the lack of warming at the moment and it is a travesty that we can’t. The CERES data published in the August BAMS 09 supplement on 2008 shows there should be even more warming : but the data are surely wrong. Our observing system is inadequate.

Le fait est que nous ne savons pas expliquer l’absence de réchauffement actuellement et c’est ridicule. Les données du CERES publiées dans le supplément d’Août BAMS 09 en 2008 montre qu’il devrait y avoir encore plus de réchauffement : mais les données sont certainement fausses. Notre système d’observation est déficient.

D’autres évoquent la suppression de preuves, au moment de l’affaire du Freedom of Information Act qui exigeait que leurs données brutes et leurs algorithmes soient révélés  :

Can you delete any emails you may have had with Keith re AR4 ? Keith will do likewise. He’s not in at the moment – minor family crisis.Can you also email Gene and get him to do the same ? I don’t have his new email address.We will be getting Caspar to do likewise.

Peux-tu effacer tous les emails que tu as échangés avec Keith re AR4 ? Keith fera pareil.Peux-tu également écrire à Gene et lui dire de faire de même ?On va demander à Caspar de faire pareil.

Ici est évoquée la tentative de masquer la période de l’Optimum Médiéval (pédiode médiévale pendant laquelle il faisait plus chaud qu’actuellement) :

I think that trying to adopt a timeframe of 2K, rather than the usual 1K, addresses a good earlier point that Peck made w/ regard to the memo, that it would be nice to try to “contain” the putative “MWP”,

...Je pense que le fait d’utiliser une période de 2000 ans plutôt que 1000 répond au problème soulevé précédemment par Peck par rapport au mémo, et que ce serait bien pour essayer de "contenir" le soi-disant "OM" (ndt : Optimum Médiéval)

On y apprend également les pressions exercées sur les revues scientifiques afin que les études réfutant le réchauffement climatique ne soient pas publiées...

I think we have to stop considering “Climate Research” as a legitimate peer-reviewed journal. Perhaps we should encourage our colleagues in the climate research community to no longer submit to, or cite papers in, this journal. We would also need to consider what we tell or request of our more reasonable colleagues who currently sit on the editorial board…What do others think ?

Je pense qu’il va falloir cesser de considérer "Climate Research" comme une revue à comité de lecture légitime. Peut-être devrions-nous encourager nos collègues de la communauté de la recherche climatique de ne plus soumettre d’article à ce journal ni citer d’articles de ce journal. Nous devrions aussi penser à en parler à nos collègues plus raisonnables qui siègent au comité éditorial... Qu’en pensez-vous ? 

Et d’ici demain, de nombreux autres secrets devraient être livrés par "the Jones files". Si c’est authentifié, et même real climate semble le reconnaître, c’est un gigantesque climategate qui se profile. Les protagonistes avouent sans ambage dans leurs échanges qu’ils "retravaillent" les données pour les faire coller à leurs hypothèses, et recommandent la destruction de documents alors qu’ils sont sous le coup d’une investigation au titre du "Freedom of Information act" du royaume uni, ce qui est illégal, et tend à indiquer qu’il y aurait "quelque chose à cacher".

Rappelons que les données de températures du présent et du passé fournies par le Hadley center, qui s’est déjà rendu célèbre en refusant de communiquer ses données brutes à des gens comme Courtillot ou McIntyre, sont réutilisées (et sans doute de bonne foi) par des milliers de scientifiques dans le monde, dans des travaux étudiant la relation entre températures et toutes sortes de phénomènes, géologique, zoologiques, historiques, etc...

Une fraude aussi importante sur les données de températures récentes obligerait des centaines d’équipes de travail dans le monde à reprendre leurs résultats de recherche : les dégâts de cette possible fraude dépasseraient sans doute le cadre du changement climatique. Les coupables de telles manipulations doivent être jugés.

Suites politiques

Au plan international, voilà qui scelle certainement le dernier clou sur le cercueil d’un accord lors de la conférence de Copenhague.

Il est urgent qu’à la lumière de ces découvertes, une action forte soit entreprise auprès de nos parlementaires pour forcer une suspension de TOUTES les lois votées au nom de la "lutte contre le réchauffement climatique anthropique", le temps que cette affaire soit tirée au clair. LA TAXE CARBONE doit être ABANDONNEE et les lois "Grenelle" abrogées de toute urgence.

Nous ne pouvons plus nous permettre de voter des lois et taxes liberticides et anti-économiques au nom d’une science aussi ouvertement biaisée.

----------------

Incidemment : L’article témoignage de X.Driancourt sur le site de l’institut Hayek il y a quatre jours prend une toute autre dimension...

----------------

Pour se tenir au courant : le fil de commentaires sur Skyfal

 

 

source:   http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/explosion-d-une-bombe-dans-le-65413

Repost 0
Published by axiome
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 18:18
Visionnez les vidéos sur la Grande Arnaque du réchauffement planétaire, qui n'est autre que propagande électorale de nos politiques et d'une certaine caste de scientifiques peu scrupuleux !
source: http://www.lepouvoirmondial.com/bienvenue/



Toute les videos :http://www.dailymotion.com/relevance/search/La+grde+arnaque+du+rechauff.clim

Ce blog a été créé pour que vous puissiez tout savoir sur la réalité du réchauffement planétaire et comment l'humanité est sans cesse trompée et manipulée par le Nouvel Ordre Mondial qui censure volontairement les médias.

En effet, il faut passer des mois sur Internet pour trouver les véritables informations qui se trouvent notamment sur des sites qui traitent de l'astrologie, de l'astronomie, des civilisations anciennes, des nouvelles découvertes scientifiques et de la spiritualité.

Il ne suffit pas de rester les yeux rivés sur la banquise qui fond, encore faut-il lever les yeux vers le Ciel. Ce que les scientifiques et les politiques ne font pas par ignorance ou qu'ils s'attachent à nous cacher volontairement et très consciencieusement.

Il est une règle immuable en énergétique qui dit : "Que TOUT ce qui est HAUT est comme TOUT ce qui est BAS !

" Selon ce principe, nous constatons sur Terre les symptômes des causes réelles qui se trouvent dans le Ciel et au niveau de la résonance magnétique de la Terre !"

Ce que les religieux, les scientifiques, les politiques et les médias ne nous dirons pas, c’est que nous changeons d’ère tous les 3600 ans sous l’influence de l’arrivée de planètes dans notre Galaxie, ce que toutes les anciennes civilisations connaissaient dont celle des Mayas. L’arrivée de ces planètes provoque des explosions et tempêtes solaires dont les effets ne manquent pas de se faire ressentir non seulement sur la Terre et sur tous les êtres humains, mais aussi sur toutes les planètes de notre Galaxie. Il suffit de s’informer régulièrement pour se rendre compte que toutes les planètes de notre Galaxie sont elles aussi soumises au phénomène du réchauffement sous l’influence des explosions et tempêtes solaires.

Se pourrait-il alors que l’homme et le CO2 soient responsables des explosions et tempêtes solaires et du réchauffement des autres planètes ?

La question que nous devons nous poser est celle de savoir quels sont les facteurs nouveaux et déterminants qui provoquent les explosions et les tempêtes solaires, si ce n'est l'arrivée de nouvelles planètes dans notre Galaxie ?




Il est une réalité certaine, celle que nous avons commencé à entrer dans l'ère du Verseau (l'ère de la spiritualité et de la grande révélation) depuis le 4 février 1962 pour y entrer le 21 décembre 2012.

Le réchauffement planétaire s'effectue dès lors progressivement depuis 40 ans. Les explosions solaires de 1997, 2003 et 2005 qui ont été les plus fortes et l'arrivée de nouvelles planètes dans notre système solaire sont exclusivement à l'origine du réchauffement de notre Galaxie.

Selon cette réalité, tout l'Univers est en fusion ou en réchauffement, et ni le CO2 ni  l'homme ne sont à l'origine de ces phénomènes. Nous devons prendre en considération cette réalité : celle que nous sommes actuellement les témoins d'un changement d'ère et de notre possible évolution vers un autre état vibratoire, sur lesquels nous ne pouvons avoir aucune incidence. Sauf à changer notre état de conscience individuel et à en devenir les acteurs conscients et actifs, afin de nous rendre tous solidaires de l'humanité tout entière, de refuser les guerres et de rejeter l'emprise que l'on exerce sur nous par le biais du Ministère de la Peur que l'on nous agite en permanence.

Les guerres atomiques, biologiques et mentales, les intérêts politiques, géopolitiques, financiers et religieux de tous ordres, instrumentés par le Nouvel Ordre Mondial, sont certes plus nocifs pour nous, notre environnement, notre équilibre mental et spirituel, que le changement d'ère auquel nous nous devons de nous préparer dans la paix.

Les énergies propres et libres existent depuis 60 ans, mais elles sont tenues secrètes par les USA !

Lire le dossier Projet révélation et La tromperie Cosmisque du Groupe Américain Disclosure Project

Lire aussi le rapport COMETA remis en 2000 par le GEIPAN à M. CHIRAC et JOSPIN.

Si l'on doit croire en la véracité de ces rapports, les Extraterrestres ne seraient pas dangereux pour tout le monde !

Ouvrez les yeux et réveillez-vous car il va de l'avenir de l'humanité tout entière !

Est-ce la planète que nous souhaitons laisser à nos enfants et petits-enfants ?

Le Grand Ordre Universel nous envoie des signes, soyons aptes à les reconnaître et à les accepter comme il se doit !  La nature rependra tous ses droits !

Nous ne pouvons pas ignorer indéfiniment les règles Universelles impunément !
Autant nous  préparer dès maintenant à ces changements planétaires pour une entrée dans une nouvelle vibration.

Il est clair que nous avons épuisé Notre Terre et toutes ses ressources naturelles et qu'à ces titres nous sommes arrivés à la fin d'un temps qui ne pourra produire qu'une ère nouvelle et un nouvel état de conscience collectif !

Malraux ne disait-il pas : "Le 3e millénaire sera spirituel ou il ne sera pas ?"

Prenez le temps de vous informer car il y va de l’avenir de notre planète et de l’humanité tout entière. Il vous faudra 3 mois pour vous informer et lire tous les documents qui sont mis à votre disposition sur ce blog.


Version Al Gore propagande politicienne et électoraliste

Une vérité qui dérange !





Même si les catastrophes annoncées dans le film d'Al Gore reflètent les catastrophes auxquelles nous pourrions être prochainement exposés, celles-ci n'auront rien à voir avec le CO2 ou la pollution humaine, mais avec les explosions solaires et l'arrivée de nouvelles planètes dans notre Galaxie !

Voir les vidéos de scientifiques sérieux ! Ici !


source: http://www.lepouvoirmondial.com/bienvenue/
Repost 0
Published by axiome - dans occultation
commenter cet article

Présentation

  • : le blog occultation par : Jacques
  •   le blog occultation par : Jacques
  • : Diffusez des articles et témoignages divers plus ou moins occulté par les grands médias nationaux , ce que l'on veut nous cacher et les magouilles qui se trames derrière notre dos.
  • Contact

Articles Récents